le silicium organique

Source : santé-naturelle

Le silicium est un oligo-élément très présent dans la nature sous forme de silicates complexes du groupe de la silice, constitutifs de diverses roches cristallines : quartz, grains de sable ou pierres précieuses. C’est le second élément de l’écorce terrestre.

Le silicium n’existe pas à l’état pur. Les formes minérales du silicium (silices et silicates) que l’on retrouve notamment dans le sable, le quartz, sont très peu solubles. A l’état naturel, on trouve toujours le silicium sous forme oxydée : il s’agit du silicium minéral.

Le silicium organique, quant à lui, est une molécule organique ayant incorporée du silicium. Ces dérivés sont très solubles dans l’eau.

Le silicium et le corps humain

Le corps humain contient du silicium à hauteur de 7 mg en moyenne, soit plus que le fer. Cependant, la quantité de silicium dans l’organisme diminue avec l’âge.

Les organes les plus riches en silicium sont l’aorte, les autres artères, la rate et les muscles.

Le silicium entre dans la structure tissulaire du collagène (protéine constituant bien des tissus, dont la peau), de l’élastine et des parois artérielles : cela permet de prévenir et éviter les scléroses par calcification des tissus, de protéger la paroi interne des artères et d’aider au maintien de l’élasticité de la peau. Le silicium permet également la fixation du calcium, ainsi, il prévient l’affaiblissement des os et les maladies osseuses (ostéoporose).

Les besoins quotidiens sont généralement évalués entre 15 à 40 mg par jour.

Le silicium dans notre alimentation

Nous trouvons le silicium dans notre alimentation particulièrement dans les céréales complètes, les enveloppes (la peau) des fruits et légumes, l’ail, l’échalote, l’oignon, les haricots en grains frais et pois frais mais également dans le pain complet.

On le retrouve en forte concentration dans la prêle, les orties, le bambou et… la bière (à consommer avec modération bien sûr).

Le silicium est apporté sous forme soluble par l’eau.

Cependant, l’évolution des habitudes alimentaires, l’industrialisation caractérisée par le raffinage des aliments a entraîné une diminution de l’apport moyen en silicium chez l’homme. D’autant plus que l’on trouve de plus en plus d’eau appauvrie en silicium par le traitement nécessaire à sa potabilité.

La difficile assimilation et les carences en silicium

Le silicium apporté par notre alimentation est difficilement absorbé par notre intestin qui en assimile moins de 10 %.

Le silicium non absorbé est éliminé par les selles. Cette perte avant absorption est d’autant plus importante que le repas est riche en fibres. Le silicium assimilé est éliminé par l’urine. Une partie du silicium assimilé entre dans la composition des cheveux et phanères, cela constitue donc une autre forme de perte.

Cette difficile assimilation est aggravée par un phénomène physiologique qui conduit à une diminution des capacités d’assimilation du silicium lors du vieillissement. En effet, la teneur corporelle en silicium et son assimilation est étroitement liée au degré de vieillissement et diminue de façon irréversible avec l’âge.

Lorsqu’une carence en silicium s’établit, les effets se font vite ressentir sur l’organisme : vieillissement de la peau et des vaisseaux sanguins, troubles ostéo-articulaires, diminutions des capacités fonctionnelles de l’organisme.

Aussi, la carence en silicium n’est généralement pas la cause première de perturbations, mais elle y contribue toujours.

Le silicium apparaît donc comme un élément essentiel au bon fonctionnement de notre organisme.

Les bienfaits du silicium

Le silicium est nécessaire à de nombreuses activités physiologiques. Il intervient notamment dans la constitution des os, cheveux, ongles, cartilages, peau.

Etant donné que le silicium entre dans la structure tissulaire du collagène (protéine constituant bien des tissus, dont la peau), et de l’élastine, il offre une triple action sur la peau : tonifiante, hydratante et antioxydante. Cela signifie donc que si l’organisme manque de silicium, un dessèchement important de la peau peut survenir avec souvent l’apparition des de rides. Le silicium est donc généralement préconisé pour agir contre les rides, les vergetures et améliorer l’élasticité de la peau.

Des médecins ont démontré que les fractures se réparent beaucoup plus vite par des extraits de silice organique que par l’administration de calcaire (communément employé). En effet, le silicium est un facteur essentiel de l’ossification, il oriente le calcium vers la minéralisation osseuse et la dissolution des calcifications au niveau des tissus mous.

Mais également, il n’est pas rare que les médecins administrent des dérivés organiques du silicium chez des malades souffrant de douleurs musculaires et osseuses. Grâce à son action reminéralisante, le silicium permet de récupérer une bonne mobilité et une d’atténuer la douleur. Il est aussi bénéfique dans les traitements de l’arthrite et l’arthrose.

Le silicium entre dans la structure des parois artérielles. Il aide au maintien de leur élasticité. Etant donné que le taux de silicium dans l’organisme diminue avec l’âge, une personne plus âgée souffrira donc davantage d’une baisse de la tonicité vasculaire.

Un déficit en silicium organique augmente le risque de formation de l’athérosclérose, responsable de l’artérite des membres inférieurs et de maladies artérielles coronaires (angine de poitrine, infarctus du myocarde), de certains accidents vasculaires cérébraux.

Où trouver le silicium

Pour répondre à une carence en silicium, plusieurs solutions sont possibles. Tout d’abord, au niveau de l’alimentation, il est important de privilégier les produits non raffinés, les fruits et légumes de qualité biologique ainsi que de l’eau riche en silice. Vous pouvez également opter pour des compléments à base de plantes riches en silicium telles que la prêle, le bambou ou l’ortie.

Enfin, il existe toute une gamme de produits à base de silicium organique qui a l’avantage d’être facilement assimilé par l’organisme. On peut le retrouver sous forme de gel, crème, ou encore sous forme liquide.

A propos cosmeticshomemadecolchique

Passionnée des cosmétiques et des savons faits maison.
Cet article a été publié dans Actifs. Ajoutez ce permalien à vos favoris.