Quelques conseils avant de faire ses cosmétiques

Si vous avez un problème de peau sérieux comme de l’eczéma, du psoriasis, un acné grave ou autre je ne vous conseille pas de le régler en faisant vos préparations cosmétiques, mais plutôt de le régler en allant consulter un professionnel de santé.

Il est important de bien connaître son type de peau avant de faire ses cosmétiques. En cas de doute sur son type de peau il ne faut pas hésiter à consulter un dermatologue.

Je pense qu’il vaut mieux éviter les phases huileuses au delà de 20 % quand on n’est pas certaine d’avoir une peau sèche. On peut penser avoir une peau sèche alors que peut-être on a tout simplement une peau déshydratée.

Une crème insuffisamment grasse fera moins de dégâts sur la peau qu’une crème trop grasse.

Une peau en bonne santé a surtout besoin d’une grande part d’eau, d’une part de lipides et d’humectants.

Pour les humectants/hydratants je ne conseille pas de dépasser 5 % sauf si on habite un climat tropical qui contient 80 % d’humidité. Je pense qu’on doit pouvoir aller jusqu’à 8 % d’humectants/hydratants sous climat tropical. La glycérine est un humectant, mais il y a également le miel et les mélanges hydratants qu’on trouve chez les fournisseurs d’ingrédients à base de PCA, de sodium lactate et d’urée pour confectionner une crème hydratante.

Personnellement j’aime bien mettre 2,5 % de miel liquide et 2,5 % d’un mélange hydratant à base de PCA, de sodium lactate et d’urée dans mes préparations.

Les actifs dans une crème sont intéressants à condition de plutôt privilégier le dosage minimum recommandé et de ne pas multiplier les actifs sauf si on est chimiste et qu’on maîtrise parfaitement ce domaine. Certains actifs associés à d’autres peuvent donner quelque chose de toxique.

Personnellement les actifs que je préfère c’est un peu de spiruline qui est très riche en vitamines et minéraux ou un peu d’ocre qui est très riche en silice. De plus ces actifs dosés faiblement donnent une très jolie couleur à mes crèmes.

Certains actifs vont avoir une incidence sur le pH d’une préparation, donc il ne faut pas oublier quelques heures après avoir terminé sa préparation de prendre son pH. Le pH de nos préparations ne doit pas être très éloigné du pH de notre peau.

Si on a la peau à tendance grasse le pH de la préparation devra être légèrement plus bas que celui de sa peau et si on a la peau sèche le pH de la préparation devra être légèrement plus haut que celui de sa peau.

Advertisements

A propos cosmeticshomemadecolchique

Passionnée des cosmétiques et des savons faits maison.
Cet article a été publié dans Focus. Ajoutez ce permalien à vos favoris.