La levure de bière

Sources : 01Santé, Passeportsanté.


Ce champignon microscopique unicellulaire qui se reproduit par bourgeonnement, constitue à la fois un remarquable complément alimentaire et dans de nombreux cas, une thérapeutique naturelle extrêmement efficace.


La levure de bière, dont le nom savant est Saccharomyces cerevisiae, est un champignon naturellement présent dans l’air, dont le thalle est constitué de cellules sphériques ou ovoïdes qui sont isolées ou groupées en chapelets ramifiés et qui se multiplient par bourgeonnement. La taille de chacune de ces cellules oscille entre 6 et 10 microns (1 micron = un millième de mm).


La levure de bière est obtenue en brasserie à partir de la fermentation du malt (orge germé) et du houblon après séparation de la bière. Elle n’a donc rien à voir avec la levure chimique utilisée en pâtisserie qui n’a aucune valeur nutritive particulière.


Attention : boire de la bière ne procure en aucune façon les bénéfices associés à la levure de bière.


A l’état frais, la levure de bière est une pâte jaune clair d’odeur aromatique et de saveur légèrement amère, dont la durée de conservation est extrêmement limitée, raison pour laquelle elle est pratiquement toujours utilisée sous forme sèche, forme obtenue grâce aux diverses opérations successives suivantes : lavage à l’eau glacée, pressage, séchage sous vide à une température ne dépassant pas 40° C, pulvérisation et enfin, tamisage qui donne une poudre de couleur beige prête à être conditionnée en vue de sa commercialisation. Cette méthode de préparation conserve à la levure de bière toutes ses qualités naturelles à condition toutefois de la garder à l’abri de l’air, de l’humidité et de la lumière. Il est parfois adjoint une phase supplémentaire de lyophilisation (procédé de déshydratation sous vide à très basse température) qui augmente encore la durée de sa conservation.


Depuis déjà de nombreuses décennies, la levure de bière a fait l’objet de multiples travaux et publications scientifiques qui sont unanimes à reconnaître ses extraordinaires qualités nutritionnelles et certaines vertus thérapeutiques dignes d’intérêt, en rapport avec son exceptionnelle richesse qualitative et quantitative en éléments biologiques essentiels. C’est ainsi que dès 1938, la Société des Nations (S. D. N.) en recommandait déjà la consommation dans les pays sous-développés souffrant de malnutrition et que plus récemment, la Food and Agriculture Organisation (F. A. O.) considérait que la levure de bière fait partie des sources de protéines végétales alimentaires parmi les plus intéressantes après la spiruline.


La levure de bière est un excellent complément alimentaire grâce à sa composition chimique parfaitement connue aujourd’hui, qui révèle un produit d’une très grande richesse en nombreux éléments biologiques indispensables à la bonne marche de notre organisme et que notre nourriture quotidienne actuelle, issue de la société industrielle outrancière de consommation, ne nous apporte pas toujours en quantité suffisante.




Composition de la levure de bière

 

 

 

 

La levure de bière est un aliment naturel d’une exceptionnelle teneur en nombreux éléments vitaux essentiels.


Les Protides avec tous les acides aminés indispensables (isoleucine, leucine, lysine, méthionine, phénylalanine, thréonine, triptophane et valine), c’est-à-dire tous ceux que notre organisme est incapable de synthétiser lui-même et qu’il faut donc lui apporter quotidiennement dans notre ration alimentaire.


Les substances minérales et plus particulièrement : calcium, cuivre, fer, magnésium, phosphore, potassium, soufre, qui occupent tous une place essentielle dans le bon « fonctionnement des chaînons métaboliques de l’organisme.


Les vitamines, surtout du groupe B et pour beaucoup d’entre elles, la levure de bière en constitue la source naturelle la plus riche qui soit, tout spécialement pour la vitamine B1 ou thiamine, la vitamine B2 ou riboflavine, la vitamine B3 (PP) ou nicotinamide, la vitamine B5 ou acide pantothénique, la vitamine B6 ou pyridoxine et la vitamine B8 (H) ou biotine.





Vitamines du groupe B
présentes dans la levure de bière

Teneurs moyennes
dans le levure de bière pour 100 g

Besoins journaliers moyens
chez l’adulte

Vitamine B1

(Thiamine)

12 mg

1,4 mg

Vitamine B2 (G)
(Riboflavine)

4 mg

1,6 mg

Vitamine B3 (PP)

(Nicotinamide)

50 mg

15 mg

Vitamine B5

(Acide pantothénique)

15 mg

10 mg

Vitamine B6

(Pyridoxine)

6 mg

2 mg

Vitamine B8 (H)

(Biotine)

100 mcg

150 mcg

Vitamine B9 (M)

(Acide folique)

1500 mcg

300 mcg





Quand on connaît le rôle fondamental joué par ces différentes vitamines B dans la bonne marche et le bon équilibre de l’organisme, on perçoit mieux l’importance que peut avoir la levure de bière dans le maintien ou le rétablissement d’une bonne santé.

La vitamine B1 est essentielle au métabolisme des sucres (glucides) et elle est indispensable au bon fonctionnement des systèmes nerveux et musculaire.

La vitamine B2 intervient plus particulièrement dans la croissance ainsi que dans le maintien en bon état de la peau et des muqueuses.

La vitamine B3 ou PP est indispensable aux systèmes digestif et nerveux, à la santé de la peau, et joue un rôle important au niveau de l’appareil circulatoire où elle permet de régulariser diverses perturbations liées à l’artériosclérose.

La vitamine B5 contribue au bon équilibre de la peau, des muqueuses, et des phanères (cheveux, poils, ongles), favorise la croissance, la régénération cellulaire et la formation d’anticorps contre les infections en général.

La vitamine B6 intervient dans un très grand nombre de fonctions vitales comme facteur indispensable à une centaine d’enzymes participant au métabolisme des sucres, des graisses et surtout des protéines.

La vitamine B8 ou H joue également un rôle essentiel dans la croissance et la santé de la peau, des cheveux et des muqueuses.

La vitamine B9 ou M est un catalyseur des fonctions du système nerveux central et du système immunitaire, qui joue également un rôle important dans l’hématopoïèse (formation des globules rouges du sang) et dans la division cellulaire (ce qui la rend capitale au cours de la grossesse pour assurer le bon dévelopement du foetus et prévenir certaines malformations).


Vous pouvez donc imaginer aisément le nombre de troubles fonctionnels et d’affections plus ou moins graves dans lesquels la levure de bière va pouvoir intervenir avec efficacité.


Enzymes en grand nombre : glucidases, protéases, oxydases, réductases, etc…, parmi les plus utiles sur le plan métabolique.

Glutathion et choline enfin, le premier favorisant les échanges cellulaires en général, la seconde qui est absolument nécessaire à l’utilisation des graisses par le foie.


Propriétés de la levure de bière


De par sa composition, la levure de bière est un aliment qui présente de très nombreux avantages nutritifs et curatifs.

La levure de bière favorise l’assimilation alimentaire dans son ensemble, et possède une excellente valeur nutritive en protéines, puisque 35 g de levure de bière apportent autant de protides que 100 g de viande.

La levure de bière augmente la résistance, non seulement à la fatigue mais aux infections en général, ceci du fait d’une amélioration du terrain biologique, ainsi que d’une action sur la phagocytose par une augmentation et une plus grande activité des phagocytes : cellules dont le rôle est d’englober les corps étrangers, notamment les microbes, afin de les détruire dans leur cytoplasme.

La levure de bière constitue un excellent complément alimentaire pour les régimes déséquilibrés en protéines (particulièrement en acides aminés essentiels) et en vitamines du groupe B, déséquilibres malheureusement trop souvent rencontrés aujourd’hui à travers les aliments habituels proposés par notre société de consommation qui sont de moins en moins conformes à ce qu’ils devraient être, notamment avec la cuisine industrielle ingérée de plus en plus journellement par des millions de gens au détriment de la cuisine familiale traditionnelle et la mode de nombreux régimes amaigrissants, mal équilibrés ou mal compris de leurs adeptes, suivis aujourd’hui de façon anarchique par une grande partie de la population.

Les levures de bière alimentaires vivantes dites médicinales, ont d’importantes propriétés thérapeutiques sur le plan intestinal et cutané.


Formes de présentation de la levure de bière


Suivant les types de préparation, on trouve des levures de bière alimentaires, vivantes ou non, dont les formes de présentation sont extrêmement nombreuses et variées.

C’est ainsi qu’on peut trouver des paillettes, des flocons ou de la poudre, toutes formes qui s’incorporent facilement dans les préparations culinaires (potages, purées, salades, yaourts, sauces, etc.), ou encore des comprimés et des gélules qui permettent une prise directe, beaucoup plus commode dans certaines circonstances.


Modes d’utilisation et doses de la levure de bière après avis médical


Les doses à utiliser concernent uniquement la levure de bière alimentaire en paillettes et en poudre qui sont les formes les plus couramment utilisées.

Chez l’adulte, il faut prendre en moyenne deux à trois cuillerées à café de paillettes réparties aux principaux repas, ou 2 à 3 g de poudre (sur la base d’une poudre contenant 20 milliards de cellules vivantes par gramme).

Chez l’enfant, les doses sont à diviser par deux, soit une à une et demie cuillerée à café de paillettes ou 1 à 1,5 g de poudre.

Dans certaines indications, ces doses peuvent être largement dépassées (jusqu’à 10 g par jour).

La durée d’une cure est au minimum d’un mois pour en retirer un certain bénéfice, deux mois étant la durée pour l’obtention de résultats optimaux, cure à renouveler régulièrement.

Mais comme pour toute autre thérapeutique, qu’elle soit naturelle ou pas, il faut adapter la dose et le temps de prescription à chaque cas, d’où l’intérêt d’en parler avec son médecin avant de se supplémenter.

Pour toutes les autres formes de présentation, très nombreuses, il y a lieu de vous reporter aux indications données par le laboratoire fabricant et bien entendu également d’en parler avec son médecin traitant avant d’en ingurgiter.

Une dernière remarque importante concernant les levures de bière alimentaires vivantes. Celles-ci ne doivent en aucun cas être prises avec un liquide ou un aliment dont la température dépasse 40° C, ou en même temps qu’un traitement antifongique comme il en est souvent prescrit aujourd’hui pour combattre les mycoses (affections liées à des champignons parasites) de plus en plus fréquentes à l’heure actuelle. Dans les deux cas, ces levures vivantes seraient détruites et n’auraient donc aucune efficacité.


Indications de la levure de bière


La levure de bière trouve de nombreuses indications tant préventives que curatives.


Chez le bien portant, la levure de bière est vivement conseillée :

  • pour se maintenir en bonne forme et en bonne santé,
  • pour avoir une belle peau, des cheveux éclatants et des ongles solides,
  • pour retarder le vieillissement cutané en général,
  • pour augmenter la résistance aux infections et la résistance à l’effort, notamment chez les sportifs, amateurs ou professionnels, qui peuvent améliorer ainsi notablement et naturellement leurs performances sans avoir recours aux nombreux produits dopants, dont l’effet nuisible sur leur santé à court et moyen terme n’est plus à démontrer.


Chez le mal portant, la levure de bière est recommandée dans tous les cas suivants :

  • les troubles de la croissance chez l’enfant et chez l’adolescent,
  • les états de malnutrition ou de dénutrition,
  • les personnes aux terrains fragiles qui résistent mal aux infections de tous ordres,
  • les états de fatigue quelles qu’en soient les causes : physique, psychique ou intellectuelle,
  • certains troubles fonctionnels fréquents chez la femme enceinte : nausées, vomissements et crampes.


Les levures de bière alimentaires vivantes sont plus spécialement indiquées dans les diarrhées infectieuses, ainsi que dans le traitement et surtout, la prévention des accidents digestifs liés aux traitements antibiotiques. Ces derniers détruisant la flore intestinale, il est absolument impératif d’accompagner ces traitements de levures vivantes.

Ces mêmes levures vivantes sont également souvent efficaces dans de nombreuses dermatoses telles que l’acné, la furonculose et l’urticaire.


Tolérance de la levure de bière


Les personnes qui suivent un traitement anti-dépressif à base d’IMAO (inhibiteurs de la monoamine oxydase), doivent éviter d’en prendre du fait qu’elle contient de la tyramine. Cette association peut provoquer une brutale hypertension artérielle.


La levure de bière naturelle ne contient pas de gluten et peut donc être prise par les personnes intolérantes à cette protéine, sauf si l’emballage comporte la mention : « présence de gluten ».

A propos cosmeticshomemadecolchique

Passionnée des cosmétiques et des savons faits maison.
Cet article a été publié dans Cuisine. Ajoutez ce permalien à vos favoris.