L’acide hyaluronique

Il est conseillé d’utiliser de l’acide hyaluronique (dit fragmenté) pour faire nos cosmétiques, comme celui que vend par exemple Aroma Zone.

Source : Top Santé

L’acide hyaluronique est une substance naturellement présente dans le corps humain (dans l’épiderme, le cartilage…). C’est un constituant essentiel de la matrice extracellulaire, le fameux « matelas » qui donne à la peau son aspect pulpeux et rebondi. Malheureusement, avec le temps, sa quantité diminue et sa fonction de soutien est moins bien assurée. On estime ainsi, qu’à 50 ans, le corps a perdu la moitié de l’acide hyaluronique qu’il possédait dans l’enfance ! On comprend pourquoi cette molécule est devenue, en quelques années, un ingrédient phare en cosmétologie.

Il est utilisé pour la chirurgie de l’œil, le traitement des douleurs articulaires, l’incontinence urinaire… les applications sont nombreuses. Récemment, les marques cosmétiques ont trouvé des astuces pour permettre à l’acide hyaluronique de pénétrer dans la peau, ce qu’il ne parvenait pas à faire.

Le premier à s’être illustré dans ce domaine est le laboratoire Pierre Fabre, en 2005. Son idée ? Stimuler la production naturelle d’acide hyaluronique grâce à des actifs qui se fixent sur les récepteurs de certaines cellules cutanées (kératinocytes et fibroblastes). Cette méthode semble être aujourd’hui la voie privilégiée par plusieurs grandes marques (Eucerin, L’Oréal…). Mais d’autres, comme le laboratoire Filorga, utilisent l’encapsulation, qui permet de délivrer in situ le précieux actif.

Source : Elle

Toutes les crèmes qui contiennent de l’acide hyaluronique se valent-elles ?

Non, ça serait trop simple. Selon la forme d’acide hyaluronique utilisée, la pénétration et l’action dans la peau varient.

Ce qui les différencie ? Leur taille ou leur poids moléculaire.

1. Pour une action de surface et un effet repulpant, l’acide hyaluronique le plus couramment utilisé est le plus « gros », du même poids que celui de la peau. Cette molécule est trop grosse pour franchir la couche cornée. Elle est donc utilisée comme un petit « manteau hydratant » qui reste à la surface de la peau. Les formulateurs s’en servent aussi pour sa texture soyeuse. « Cet effet hydratant des couches supérieures de l’épiderme est aussi utile pour faire pénétrer des actifs comme la vitamine C et l’acide férulique », ajoute Christiane Montastier, responsable de la communication chez Helena Rubinstein. On le retrouve entre autres actifs anti-âge dans ces formules de soins : Sérum Re-Plasty de Helena Rubinstein, Concentré Mesolift de Liérac, Derma Genèse de L’Oréal Paris, Expert Lift de Nivea, Hyaluron Filler d’Eucerin.

2. Pour une action revitalisante plus profonde, le deuxième acide hyaluronique, lui aussi de grosse taille, est capable de traverser l’épiderme grâce à un « transporteur » issu des travaux du CNRS. L’intérêt ? Bénéficier d’une action hydratante et revitalisante profonde et d’une amélioration de la circulation cutanée. Dans Meso Mask et Meso-C de Filorga.

3. Pour une action raffermissante à long terme, l’acide hyaluronique fractionné de moyen poids moléculaire. Ce sont les laboratoires Avène qui ont été les premiers à breveter la technique permettant de le « découper ». Ces fragments pénètrent jusqu’à la jonction épidermique d’où ils pilotent la fabrication par les fibroblastes d’acide hyaluronique tout neuf. C’est pile ce qu’on veut pour recapitonner la peau de l’intérieur et à tous les niveaux. Dans Eluage d’Avène et Time Zone d’Estée Lauder.

Source : Marie Claire

C’est une substance incroyable et irremplaçable.

Présente naturellement dans la peau, elle peut retenir mille fois son poids en eau. Super éponge, elle regonfle, repulpe, redensifie et redonne un super volume aux tissus. Les chercheurs, qui l’ont étudiée sous toutes ses coutures, l’utilisent sous différentes formes. Originale, de haute concentration moléculaire, elle ne pénètre pas dans la peau. Immobilisée en surface, elle attire l’eau et fait office de pansement hydratant. Fragmentée, elle rentre dans la peau pour réactiver les sites responsables de la synthèse d’acide hyaluronique. Un actif de référence « à tout faire », à condition de savoir s’en servir.

Les meilleures formules

Dans ce nouveau soin antirides et ridules, acide hyaluronique de gros poids moléculaire pour attirer l’eau en surface, en fragments qui pénètrent pour exciter les récepteurs responsables de la fabrication de l’acide hyaluronique naturel cutané, et une enzyme spécifique à cette molécule pour réduire sa dégradation. Le tout en synergie avec un extrait de riz qui réanime les sirtuines, protéines de la longévité de la peau. Time Zone d’Estée Lauder.

Chez Lierac, il tient une place de choix dans le nouveau Soin de Teint, un fond de teint anti-âge lissant. Boosté par un extrait de myrtille, l’acide hyaluronique lisse la peau en surface. En deux textures et quatre couleurs. Il redensifie les ridules tandis que des extraits végétaux boostent en profondeur la production de collagène. La formule antivieillissement à base de plus de trente actifs végétaux et marins, qui promet des résultats visibles dès les premières minutes, est enrichie aussi en acide hyaluronique pour son effet hydratant puissant. Timeshield Skincare Technology, chez Sephora.

Chez Nuxe, il est encapsulé dans des sphères pour combler les rides à leur racine et lisser la peau avec une multitude d’actifs végétaux – graines d’hibiscus, d’aneth, extraits de souci, de cacao, de rosier muscat, huile de bourrache – et vitamines A, C, et E pour requinquer les peaux matures dans les nouveaux soins Aroma-Vaillance.

La combinaison Pro-Xylane/acide hyaluronique explique le succès fracassant du Soin Créateur de Jeunesse Derma Genèse de L’Oréal Paris, qui redonne à la peau son aspect juvénile et rebondi. Toujours encapsulé dans la ligne Les Correctrices de Payot.

Il n’a pas été oublié dans le nouveau Soin Contour des Yeux et des Lèvres d’Eucerin. Relaxine, une marque made in USA, a le secret d’une combinaison « maison » : acide hyaluronique, acide polyglutamate et extraits botaniques, à découvrir particulièrement dans le Sérum Hydra-Force, en exclu chez Sephora.

On le trouve combiné à de la vitamine C, de la chondroïtine et du collagène hydrolysé pour booster l’éclat et la densité de la peau dans les gélules Acide Hyaluronique 120 ml de Solgar. Ou à l’état pur avec les comprimés Hyaluronicforte de Biocyte, qui préviennent la sécheresse oculaire et protègent les cartilages.

A propos cosmeticshomemadecolchique

Passionnée des cosmétiques et des savons faits maison.
Cet article a été publié dans Actifs. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour L’acide hyaluronique

  1. oizelle dit :

    bonjour,
    tu utilises l’acide hyaluronique pour ton usage personnel ? si oui, tu en penses quoi ? merci

    • Bonjour Oizelle,

      Je te souhaite une très bonne année 2013.

      Oui, j’utilise l’acide hyaluronique dans mes crèmes, car j’ai remarqué que l’acide hyaluronique me donnait des crèmes encore plus hydratantes et repulpantes.

      J’utilise l’acide hyaluronique en poudre vendu chez Aroma Zone, car c’est celui qui me paraît le plus intéressant.

      Aroma zone conseille de ne pas chauffer l’acide hyaluronique et donc de le mettre en 3ème phase ; j’ai testé cette méthode, mais le résultat sur ma peau me semble plutôt superficiel.

      C’est en mettant l’acide hyaluronique dans la phase aqueuse avant le bain marie que j’obtiens le meilleur résultat ; c’est-à-dire une hydratation et un repulpage en profondeur, avec également en plus une amélioration de l’élasticité de ma peau.

  2. oizelle dit :

    Merci de ta réponse Colchique;
    – Tu vois j’ai fait bêtement comme le préconisait Az, à froid…j’utilise leur produit.
    – Je vais maintenant suivre ta méthode (donc à chaud) et dans la phase aqueuse…
    – J’utilise la technique du « naturalis » en one pot; penses-tu qu’une chauffe de 70° n’est pas trop fort ? sinon, je peux l’incorporer dès que la température du « naturalis » est un peu redescendue…
    – Pendant que je suis dans les questions, je continue; penses tu qu’en y associant également des acides de fruits, l’on renforce les propriétés de la crème ? il faut que je songe aussi à acheter de la vitamine C (j’ai bien des comprimés d’Acerola 2000 bio)…
    – Je m’aperçois que j’ai oublié de te présenter mes vœux:
    super bonne année 2013 Colchique !
    – Ah c’est sur, à plusieurs on progresse plus vite, qu’à cogiter seule dans son coin…
    – Encore un grand merci pour la qualité de tes réponses.
    Oizelle

    • Oizelle, si avec cet appareil, tu obtiens une fonte des ingrédients aussi rapide et aussi parfaite qu’avec un bain marie frémissant pour deux phases séparées, c’est d’accord ; mais personnellement je n’en suis pas certaine, car j’obtiens une fonte des ingrédients solides plus longue en one pot.

      Attention ! Personnellement, je pense qu’une préparation doit être fouettée jusqu’à complet refroidissement.

      Personnellement, je pense que les ingrédients fragiles ne craignent rien si la chauffe à 70° est de très courte durée.

      Je pense que les acides de fruits renforcent les bienfaits de l’acide hyaluronique. D’ailleurs, si tu fais l’expérience à froid, tu devrais t’apercevoir que l’acide hyaluronique se dissout dans une phase aqueuse acide, alors qu’il ne se dissout pas dans une phase aqueuse qui n’est pas acide.

      Attention à ne pas obtenir une préparation trop acide, qui pourrait d’une part agresser ta peau et d’autre part provoquer un déphasage de ta préparation.

      La vitamines C des comprimés est fragile et à mon avis pas faite pour les préparations cosmétiques. C’est la vitamine C vendue chez Aroma Zone que je te conseille.

  3. oizelle dit :

    Vraiment merci pour la réponse…avec « naturalis », il n’y a plus besoin de fouetter jusqu’à refroidissement (ce que j’ai eu longtemps du mal à comprendre) …
    J’essaierai cette semaine de refaire une petite crème pour « vieille pomme » en tenant compte de tes remarques:
    – introduction de l’AH dans la phase chaude one pot (huileuse-aqueuse-émulsionneuse)
    après la fin de la chauffe à 70° pour l’incorporation de l’acide hyaluronique (qui lui-même sera froid lorsqu’il sera rajouté et dilué dans 10 fois son volume d’eau)
    – j’introduirais à froid et à la fin les acides de fruits
    – ok pour la vitamine C (prochaine commande)
    merci pour tout, et « yapuka » !

  4. oizelle dit :

    …et merci encore pour tout Colchique; pas de soucis pour le « naturalis » je le maîtrise parfaitement bien; avec lui, tout est réussi ! c’est un plaisir de l’utiliser, je fais tout avec, même mon liniment,etc,etc…j’arrête là, on dirait que je fais de la pub !

Les commentaires sont fermés.