Le lierre

Sources : wikipédia, passeport santé, terre vivante, trucs bio.

Le lierre rampant ou grimpant ou « lierre commun » est une liane à feuilles persistantes en hiver de la famille des Araliaceae.

Nom botanique : Hedera helix.

Noms anglais : English ivy, gum ivy, ivy, true Ivy, woodbind.

Partie utilisée : Les feuilles.

C’est une liane arborescente dont l’ancêtre est probablement d’origine tropicale. C’est une des rares lianes que l’on trouve en Europe et en Asie Mineure (avec la clématite, le houblon ou le chèvrefeuille) qui forme des tiges ligneuses rampantes ou grimpantes de taille indéfinie (pouvant atteindre facilement 30 mètres de long et 25 mètres en hauteur).

Lors de promenades durant l’hiver, on pourrait croire que les arbres à feuilles caduques sont étouffés par le lierre, qui reste bien vert durant l’hiver, mais ce n’est qu’une fausse impression donnée par l’opposition des cycles de développement entre le lierre et son support. Très rarement les tiges du lierre finissent par enserrer complètement le tronc de l’arbre qui le supporte. Comme le lierre pousse verticalement et de façon rectiligne sur son support et très rarement en s’enroulant autour comme le chèvrefeuille, il ne pose pas de problème à l’arbre (à la différence d’une glycine ou d’un vieux chèvrefeuille qui causent des déformations et retards de croissance à l’arbre-support).

Les fruits du lierre grimpant sont des baies (8 à 10 mm) de couleur violette groupées en grappe. Ils sont toxiques pour l’homme.

PRECAUTIONS, CONTRE-INDICATIONS, EFFETS INDESIRABLES DU LIERRE

Toutes les parties de la plante contiennent des saponosides (hédérine).

Les animaux consomment volontiers des feuilles jeunes, les abeilles butinent les fleurs à l’automne, ce qui fournit un miel non dangereux.

La plante peut parfois provoquer une allergie cutanée lorsqu’elle est employée en application topique.

Les risques de réactions allergiques augmentent en cas d’usage répété.

L’utilisation du lierre par voie orale est limitée par sa toxicité, notamment celle de ses baies et l’usage des feuilles en tisane fortement déconseillé.

Grossesse : les feuilles du lierre renferment une petite quantité d’émétine, une substance qui pourrait, théoriquement, occasionner des contractions utérines.

LES DIFFERENTES UTILISATIONS DU LIERRE

Plante lavante :

Jadis, les femmes tiraient parti de l’abondance du lierre grimpant (Hedera helix) sur les vieux murs, en utilisant par exemple ses feuilles broyées pour leur lessive. Le lierre contient en effet des saponines (5 à 8 %) au pouvoir lavant et moussant.

Plante tinctoriale :

Les feuilles de lierre sont utilisées pour raviver les couleurs sombres du linge et des cheveux.

Plante médicinale :

Le lierre est un purgatif puissant, utilisé autrefois dans les campagnes. De nos jours l’usage interne de cette plante est toujours pratiqué. L’extrait hydroalcoolique sec de feuille est utilisé dans la composition de sirops contre la toux dans des affections bénignes (Prospan Activox registred) et aussi en pastilles (Activox registred).

Beauté :

Le lierre est notamment réputé pour son action contre la cellulite. Les cataplasmes de feuilles de lierre détendent la peau, calment les tensions et réduisent les capitons de façon assez spectaculaire.

TRUCS, ASTUCES ET RECETTES

Eliminer les verrues plantaires, les cors et les durillons :

Cueillir quelques petites feuilles de lierre à l’extrémité d’un rameau et les faire macérer dans un bon vinaigre naturel (vinaigre de cidre, par exemple).

Dès le lendemain, on peut les utiliser en plaçant une feuille sur la verrue, le cor ou le durillon et la maintenir avec un sparadrap (anti-allergique de préférence). Le soulagement est immédiat. Renouveler l’opération à chaque bain de pieds. En quelques jours, une peau morte s’est formée qui s’enlève facilement à l’ongle sans douleur.

Shampoing aux feuilles de lierre :

Attention : cette recette est pour les cheveux bruns.

Faire bouillir 10 minutes 100 g. de feuilles de lierre dans un demi litre d’eau de source, filtrer quand la préparation a refroidi et procéder au shampoing.

Advertisements

A propos cosmeticshomemadecolchique

Passionnée des cosmétiques et des savons faits maison.
Cet article a été publié dans Ingrédients. Ajoutez ce permalien à vos favoris.