Les crèmes de nuit

Respecter nos cycles de sommeil est très important pour avoir une belle peau.

Sources : Doctissimo, Psychologies.

C’est durant la nuit, que notre organisme lance son « programme » de restauration. Bien faite, la machine humaine profite de ce repos pour réparer les dégâts causés par les agressions extérieures diurnes. « La peau se régénère trois fois plus vite la nuit que le jour », explique Julia Fauchet, formatrice Lancôme. L’activité cellulaire connaît un pic de renouvellement entre 2 et 4 heures du matin. C’est à ce moment que la peau récupère le plus efficacement, d’où l’intérêt de booster cette période de forte activité réparatrice.

Les crèmes de nuit sont-elles réellement utiles ? « Ca dépend » nous avoue la dermatologue Catherine Oliveres Ghouti, « si vous êtes en quête d’hydratation, une crème de jour pourra faire l’affaire. Par contre, si vous recherchez une action anti-âge, les crèmes de nuit ont tout à fait leur rôle à jouer ». Pour la formatrice Lancôme Julia Fauchet, « se passer d’une crème de nuit, dont l’action principale et de régénérer, serait dommage. Car mettre une crème de nuit dès 25 ans permet de ralentir le vieillissement ».

Pour résumer : avant 25 ans, l’utilisation de crème de nuit n’est pas utile (sauf si on a la peau vraiment sèche) car le principal intérêt de ces soins est leur capacité à lutter contre les radicaux libres, à réparer les dégâts causés durant la journée et donc à lutter contre les signes du vieillissement. D’ailleurs, ces crèmes de nuit anti-âge seraient d’après Catherine Oliveres Ghouti « plus efficaces » que leurs homologues pour le jour car « elles contiennent une plus forte concentration d’actifs anti-âge ». Julia Fauchet tempère en précisant, que « les soins de nuit ne sont pas forcément plus actifs, mais la nuit, notre peau est plus réceptive ».

Puis-je utiliser mon soin de nuit le jour et inversement ? Là, les 2 femmes sont d’accord : « Cela n’a pas vraiment d’intérêt, explique la dermatologue, notamment parce que le soin de nuit n’offre pas la même protection, notamment au niveau des filtres solaires. Et puis, ils n’ont pas le même rôle, continue la formatrice : les crèmes de jour se focalisent sur la protection, alors que les crèmes de nuit privilégient la régénération et la réparation. »

Comment choisir sa crème de nuit ?

Le choix de votre soin de nuit se fera en fonction de l’âge de votre épiderme (et non de votre âge civil) et de votre type de peau. Si vous avez la peau sèche, privilégiez des textures riches et onctueuses.

A l’inverse, si vous avez la peau grasse, « vous viendrez un peu plus tard aux crèmes de nuit, car par nature les peaux grasses vieillissent moins vite que les autres », explique Catherine Oliveres Ghouti. Et choisissez « plutôt des fluides ou des gels crèmes », conseille Julia Fauchet.

Si vous cherchez une crème de nuit pour lutter contre les effets du vieillissement, sachez qu’il y a certains actifs à privilégier. Les antioxydants comme la « vitamine C Sélénium, les acides de fruit AHA mais également les acides glycoliques » sont les actifs utilisés en cosmétiques anti-âge. Mais comme le rappelle le médecin, leur concentration n’est pas très élevée car « quand on utilise un actif pur, on augmente les risques d’irritations ».

Quel est ce mécanisme de renouvellement cellulaire ? Comment notre peau se régénère-t-elle ? Marie-Pierre Hill-Sylvestre : Ce renouvellement est en réalité un processus de division cellulaire. Les cellules souches de la peau se partagent en deux. L’une monte petit à petit à la surface pour remplir ses fonctions puis s’éliminer sous forme de couche cornée ; l’autre reste en place et « reprend des forces » pour pouvoir se diviser à nouveau.

Quelles sont les autres réactions nocturnes de notre peau ? Marie-Pierre Hill-Sylvestre : La circulation du sang dans les petits vaisseaux de la peau est également plus importante la nuit, notamment entre 23 heures et 4 heures du matin. Le renouvellement des cellules nécessite de l’énergie, il est donc normal que la microcirculation soit activée. Mais il faut aussi savoir que cette fameuse circulation sanguine est extrêmement sollicitée, lorsque nous faisons un exercice physique intensif, par exemple. Elle n’est donc pas uniquement une réaction nocturne.

Par ailleurs, la peau est plus perméable la nuit par contraste avec la fonction barrière de la journée. L’état de base de notre peau est d’être bien protégée dans la journée.

Cette plus grande perméabilité de la peau la nuit favorise-t-elle la pénétration des actifs cosmétiques ? Marie-Pierre Hill-Sylvestre : Plus perméable, notre peau est effectivement plus à même d’absorber certaines substances. Reste à préciser lesquelles : absorbe-t-elle plus facilement l’eau ou les actifs ? Ce qui est certain, c’est que notre peau est plus réceptive aux soins.

Peut-on parler d’horloge biologique de notre peau ? Marie-Pierre Hill-Sylvestre : Tout à fait, mais en réalité, cette logique de l’horloge biologique gouverne tout notre corps, aucun organe n’y échappe. Elle est liée à l’adaptation de notre espèce à notre monde, l’évolution génétique – qui nous vient de nos ancêtres – et notre adaptation personnelle à notre mode et lieu de vie. Les gens qui travaillent de nuit ont ainsi une horloge biologique différente de la plupart d’entre nous.

Notre rythme de vie va-t-il ainsi influencer la manière dont réagit notre peau la nuit ? Marie-Pierre Hill-Sylvestre : Notre peau est influencée à la fois par de facteurs internes – des maladies, des troubles du fonctionnement, hormonaux par exemple – et des facteurs externes à l’image de nos horaires de sommeil, la façon dont nous prenons le soleil dans la journée… Tous ces facteurs entrent notamment en jeu dans le processus de régénération des cellules. Notre rythme de vie, s’il n’en est pas l’unique facteur, joue un rôle dans la manière dont notre peau réagit. Reste à en évaluer précisément l’impact.

D’autres facteurs, comme notre alimentation, peuvent-il troubler ou favoriser ce cycle de la peau ? Marie-Pierre Hill-Sylvestre : C’est surtout une alimentation déréglée, qui n’est pas prise à horaires réguliers, qui peut bouleverser le rythme interne. La chronobiologie de l’alimentation est à ce titre intéressante. Elle nous permet de retrouver notre rythme de base, celui qui nous aurions si nous étions en conditions naturelles sans les contraintes du quotidien. Dès lors, une alimentation saine prise à des horaires réguliers pourrait influer positivement sur la manière dont notre peau – et notre organisme – réagit la nuit. Toutefois, il ne faut pas oublier que notre peau est la résultante de notre équilibre intérieur et des soins externes. Il est donc, là encore, difficile d’évaluer exactement les effets de notre rythme nutritionnel dans cet équilibre global.

Est-ce que toutes les peaux réagissent de la même manière la nuit ? Marie-Pierre Hill-Sylvestre : Concernant la régénération cellulaire, toutes les peaux semblent réagir de la même façon. qu’elles soient grasses ou sèches, elle sont toutes soumises aux influences extérieures. Reprenons l’exemple d’une personne travaillant la nuit : chez elle, le cycle de la peau variera, que l’épiderme soit de nature grasse ou sèche.

Il existe désormais de nombreux soins de nuit dédiés à nos cheveux. Sont-ils soumis au même cycle de vie que notre peau ? Marie-Pierre Hill-Sylvestre : A priori, notre cuir chevelu est à l’image de notre peau de la plante des pieds aux paupières : on y trouve de la kératine, des vaisseaux sanguins… On peut donc supposer que le cuir chevelu est soumis aux mêmes mécanismes de régénération cellulaire, etc. Les soins embellisseurs de cheveux sont donc a priori aussi efficaces que les cosmétiques de nuit. Toutefois, s’agissant de soins dermatologiques médicaux, nous manquons encore de recul.

A propos cosmeticshomemadecolchique

Passionnée des cosmétiques et des savons faits maison.
Cet article a été publié dans Focus. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour Les crèmes de nuit

  1. violette dit :

    hou ! toi tu vas nous sortir une belle crème ou un baume pour la nuit lol
    très complet comme d’habitude

    • Violette, j’ai voulu surtout mettre l’accent sur l’utilité d’une crème de nuit par rapport à une crème de jour.

      J’ai mis sur mon blog ces articles trouvés sur internet, car ils m’ont beaucoup plu.

  2. cannella dit :

    Moi aussi ton article me plait et une petite crème me plairait aussi !!😉
    bisous Colchique

  3. Nepenthès dit :

    bon, bin, crème de nuit avec actifs ciblés. merci Colchique

  4. Irène dit :

    C’est très intéressant et utile à rappeler.
    Merci beaucoup.
    (HS : je suis en retard mais je ne t’oublie pas !)

  5. Lys blanc dit :

    Tu as raison de rappeler tout ceci,on a tendance à l’oublier. Merci beaucoup pour cet article. Bises.

  6. lolitarose dit :

    C’est un débat très intéressant que celui de l’utilité des crèmes de nuit. Il y a deux écoles, celle qui prône l’utilisation d’un soin de nuit pour toutes les raisons que tu mentionnes dans ton article. D’autres, en revanche insistent sur la nécessité de laisser reposer la peau car l’action de régénération cellulaire n’aurait besoin de rien d’autre. En général, les tenants de la cosmétique traditionnelle (les grands groupes cosmétiques en fait), insistent sur les bienfaits de ces soins, quand les tenants d’une cosmétique plus naturelle ( Dr Ôshka, par exemple) conseillent d’adopter la politique du moins, avec des cures ciblées (sérum) sur une courte période de temps en temps.
    Pour ma part, j’ai longtemps utilisé des crèmes de nuit, plus riches et ciblées et depuis cet été, j’ai arrêté, sauf un petit elixir ou sérum en cure de 1 mois.
    J’ai été très surprise de constater que lorsque je mets une crème la nuit, au réveil ma peau est sèche (je précise que j’ai la peau mixte-grasse) et lorsque je ne mets rien, ma peau semble hydratée. Comme si le fait de mettre du gras empêchait la peau de travailler.
    Bref, j’ai beau lire beaucoup de choses sur le sujet, j’ai du mal à me faire une opinion. Mais ça ne m’empêche pas de concocter des crèmes de nuit ^_^ et j’espère bien Colchique lire bientôt une nouvelle formulation.

    • Lolitarose, oui, c’est un débat très intéressant celui de l’utilité des crèmes de nuit.

      J’aurais tendance à croire que c’est un excès de soin, un manque de soin ou un soin mal adapté qui est mauvais pour la nuit.

      Je pense que l’action régénératrice n’a pas besoin de crème de nuit si on cumule la jeunesse, une peau normale et qu’on a une bonne hygiène de vie.

      J’ai remarqué que le jour comme la nuit, il est important de veiller à ne pas encombrer sa peau avec une trop grosse quantité de crème, de manière à ce que la peau l’absorbe complètement. S’il m’arrive de mettre un peu trop de crème, je prends un kleenex que j’applique sur mon visage afin de me débarrasser du surplus de crème.

Les commentaires sont fermés.