Les carbomères

Attention : les ingrédients basiques utilisés pour élaborer des gels avec des carbomères, sont des produits dangereux qui demandent les mêmes précautions d’usage que lorsque on saponifie des huiles.

Sources : Cnrs inist, Information Hospitalière, Wikipédia, Le Flacon, Cosmetics info, Derma-Nova, Addiactive.

Les carbomères sont des polymères d’acide acrylique largement utilisés dans la formulation de gels à usage pharmaceutique.

Les carbomères sont hydrosolubles et ont des propriétés émulsifiante et stabilisante. Il en existe différents types largement utilisés comme excipients dans les collyres et gels ophtalmiques de suppléance lacrymale, par exemple Siccafluid ®.

Les carbomères se trouvent sous forme de poudres blanches et duveteuses et ont la capacité d’absorber une quantité d’eau de plusieurs fois leur volume initial.

Les carbomères sont utilisés en cosmétique pour épaissir les préparations et pour faire des gels capillaires.

Les carbomères se trouvent dans une grande variété de types de produits pour la peau, les cheveux, les ongles, les produits de maquillage, ainsi que les dentifrices.

Les carbomères permettent de formuler des émulsions à pH acide, permettant ainsi l’incorporation d’actifs spécifiques dits difficiles, qui déstabilisent souvent les formules : vitamines acides (ex. acide ascorbique), AHA, …

Pour plus d’efficacité, il est conseillé d’ajouter des alcools gras (ex. alcool cétylique), avec lesquels les carbomères opèrent une synergie gélifiante. De hautes viscosités sont ainsi facilement obtenues, en limitant à la fois le taux d’alcool gras et la concentration de carbomères.

Les carbomères très compatibles avec les cationiques, permettent de réaliser des émulsions à partir d’émulsionnants cationiques (ex. Behentrimonium Chloride), mais aussi de nombreuses autres natures (esters, ethoxylés…). Cliquez sur Carbopol Aqua CC.

Les études cliniques sur les carbomères, ont montré que ces polymères ont un faible potentiel d’irritation cutanée et de sensibilisation à des concentrations allant jusqu’à 100%.

On trouve l’ingrédient Carbomer chez le vendeur d’ingrédients Making Cosmetics.

Emulsions sans savon ni cire émulsifiante

Les Carbomères sont des poudres de couleur blanche très légère, non-irritante et non-occlusive. Ils sont le résultat de recherches pour trouver l’absorbant idéal à utiliser dans les couches pour bébés. Ils sont mêmes utilisés dans les jardins ou ils servent à retenir l’eau dans les sols. La variété utilisé pour les produits cosmétiques est le ETD2020 qui, comme son nom l’indique, se disperse très facilement dans l’eau. C’est un polymère d’acide polyacrylique à mailles croisés. Cela semble compliqué mais ce n’est pas vraiment le cas. En réalité le ETD2020 fait parti d’une famille de produits qui sont très utilisés pour épaissir, disperser et stabiliser différents produits. On peut les retrouver sous différents noms dans le commerce. L’intérêt des carbomères est qu’en utilisant que quelques ingrédients simples, vous pouvez faire un gel avec pratiquement n’importe quel produit à base d’eau.

Un autre détail intéressant des carbomères est qu’on peut faire des émulsions sans utiliser de cire émulsifiante ni de savon.

Les possibilités sont sans limites, gels aux herbes, gels pour les cheveux, lotions et crèmes légères, gels hydratants.

C’est pour cette raison que les carbomères sont populaires dans les produits cosmétiques et pharmaceutiques. Lisez vos étiquettes et vous vous en rendrez compte.

La version plus naturelle gomme de xanthane couplée à l’action synergique de la gomme de guar peut aussi donner de bon gels. Par contre en séchant, cette version laissent un film collant qui rétrécit et qui est désagréable sur la peau.

Ce qu’il faut savoir à propos des carbomères, c’est qu’ils doivent être neutralisés pour épaissir. C’est à dire qu’il faut amener le pH de la solution dans laquelle on l’a dissout à 7.

On peut lire en cliquant sur Making Cosmetics, que ce vendeur d’ingrédients signale l’importance du pH comme le site Derma-Nova.

En faisant cet article, je me suis rndue compte que Derma-Nova vend également des ingrédients pour faire nos cosmétiques et savons.

Pour arriver à faire baisser le pH des carbomères, on procéde de deux façons différentes : avec de l’hydroxyde de sodium ou de la triéthanolamine.

Il est préfèrable d’utiliser de la triéthanolamine car un léger excès est beaucoup moins caustique pour la peau qu’un excès d’hydroxyde de sodium. La triéthanolamine est légèrement humectante comparativement à hydroxyde qui lui est plutôt desséchant.

Si vous décider d’utiliser l’hydroxyde de sodium vous aurez besoin d’une solution à 18%. Assurez-vous d’utiliser que la quantité nécessaire.

Avant d’être neutralisée, la solution de carbomères que vous allez préparer sera relativement liquide ce qui permet de la travailler. Par contre une fois neutralisée, la solution épaissit rapidement et il devient difficile de la travailler.

Il est primordial que l’eau ou l’hydrolat que vous allez utiliser soit à un pH neutre (7.0). Sinon les carbomères vont commencer à épaissir avant leur neutralisation. Ajoutez à votre eau ou hydrolat une goutte ou deux de vinaigre de pomme au besoin.

Assurez-vous aussi de ne pas avoir un excès de neutralisant dans votre produit final. Un excès trop grand d’hydroxyde de sodium à l’effet contraire et détruit le gel et la solution redevient liquide comme de l’eau. Il faut alors recommencer le tout.

Base neutralisante

Mélangez dans un contenant en verre ou en plastique :

82 g d’eau distillée ou désionisée (pas l’eau du robinet)

18 g d’hydroxyde de sodium (ajoutez l’hydroxyde à l’eau pas le contraire)

Cette préparation peut vous durer longtemps alors assurez-vous que le contenant est à l’abri des enfants. Malgré que ce soit une solution faible il ne faut quand même pas prendre de risque. Assurez-vous aussi que le contenant est bien fermé car l’air ambiant affaibli graduellement l’hydroxyde.

Faites votre solution d’eau. Vous pouvez aussi utiliser une infusion particulière que vous aimez ou un mélange quelconque à base d’eau. Une infusion de camomille ou de consoude, d’achillée ou simplement de l’eau de rose ou de néroli sont d’excellents choix comme base de solution. Laissez refroidir l’infusion avant de l’utiliser et vérifier sa neutralité.

Ci-dessous, les directives pour deux gels de fermeté différente :

Base moins ferme

Combinez :

242 g de votre solution liquide

2 g de conservateur soit Germaben II, EPP ou extrait de romarin

1 g de Carbopol ETD 2020

Mélangez pendant une minute et lassez reposer 20 minutes. Mélangez encore une minute avec un mélangeur électrique afin de bien disperser le Carbopol. Lorsque le Carbopol est bien dispersé et que les bulles sont remontées à la surface ajoutez :

2 g de solution d’hydroxyde de sodium à 18% ou 1,5 g de Triéthanolamine et mélanger doucement sans inclure trop d’air.

Le mélange devrait épaissir rapidement, mais il faut quand même attendre quelques heures pour que le gel atteigne sa pleine expansion. N’utilisez surtout pas de mélangeur électrique car vous allez obtenir une gelée remplie de bulles d’air.

Un simple mélange lent à la main est suffisant pour former le gel. 


Un ingrédient qui n’est vraiment pas compatible avec les carbomères est le sel (chlorure de sodium), alors évitez-le à tout prix car il détruira votre gel instantanément. C’est justement pour cette raison que le gel semble fondre sur la peau lorsqu’on l’utilise : grâce au sel que la sueur de notre peau contient. C’est vraiment une sensation rafraîchissante.

Base plus ferme

Combinez :

242 g de votre solution d’eau

2 g de conservateur soit du Germaben II, EPP ou extrait de romarin

2 g de Carbopol ETD 2020

Mélangez pendant une minute et lassez reposer 20 minutes.

Mélangez encore une minute avec un mélangeur électrique afin de bien disperser le Carbopol. Lorsqu’il est bien dispersé et que les bulles sont remontées à la surface ajoutez :

4 g de solution d’hydroxyde de sodium à 18% ou 3 g de Triéthanolamine et mélanger doucement sans trop inclure d’air.

Cette formulation vous donnera un gel très ferme.

 

A propos cosmeticshomemadecolchique

Passionnée des cosmétiques et des savons faits maison.
Cet article a été publié dans Ingrédients. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Les carbomères

  1. mlk dit :

    Coucou Colchique
    J’aime bien lire tes articles toujours passionnants
    On peut obtenir des gels très performants avec les gommes transformées telles la dehydroxanthane( spécifique aux gels capillaires fixants), la cellulose, les alginates
    Je ne suis pas certaine que les carbomer soient écologiquement acceptables? peut être même occlusifs?
    A bientôt

    • Mlk, j’ai uniquement retranscris les informations que j’ai trouvé.

      J’ignore donc s’ils sont occlusifs ou pas. Par contre j’ai très envie de les essayer pour me faire ma propre opinion.

    • Coucou Mlk, merci beaucoup pour ton message.

      Je ne connais pas la déhydroxanthane. Peux-tu me confirmer si la déhydroxanthane que tu mentionnes dans ton message est bien celle du lien que j’ai mis plus bas dans mon message ?

      Cet ingrédient m’a l’air très intéressant, surtout qu’il na pas besoin d’être neutralisé. Je note qu’on en trouve chez Herbarie dans le lien ci-dessous :

      ttp://www.theherbarie.com/Extraordinary-XG-pr-361.html

      Je pense qu’il serait quand même intéressant de comparer la dehydroxanthane avec les carbomères, pour voir s’il y a des différences constatables dans un produit fini.

  2. mlk dit :

    Ah! j’ai relu et tu dis qu’ils ne sont pas occlusifs
    Ok! je reste tout de même intriguée

  3. mlk dit :

    Colchique, cette Xanthane modifiée me venait de Créarome, un site suédois
    On peut aussi faire des gels très gratifiants avec l’amigel, sclerotium gum
    et les acacias avec ou sans cellulose, je n’ai jamais eu de problème de peluchage avec cette ou l’autre xanthane, donc je ne saurais te dire
    mais j’aime tout de même bien le démon de la recherche qui te meut même si je reste persuadée que utiliser des produits très proches du naturel, nous donne aussi de très beaux produits en artisanal, un must il me semble
    A bientôt fée Colchique

    • Mlk, merci beaucoup pour le nom du fournisseur suédois que je ne connaissais pas.

      Je suis très triste de voir qu’en France je ne trouve pas les ingrédients que je voudrais tester et qu’il va falloir que je passe une commande aux Etats Unis.

      Je connais l’amigel que j’ai déjà testé dans la recette ci-dessous :

      https://cosmeticshomemadecolchique.wordpress.com/2010/12/31/creme-gelifiee-au-savon-maison-amigel/

      Ce qui m’intéresse dans les carbomères, c’est qu’ils ont l’air de donner des produits finis beaucoup plus hydratants que les épaississants naturels.

      Je suis d’accord avec toi et on peut faire de très bons produits avec seulement du naturel. Je reste tout de même persuadée que certains produits chimiques peuvent être très intéressants et améliorer une préparation naturelle.

      En fait, Je pense qu’il y a du bon et du mauvais aussi bien dans les produits naturels que dans les produits chimiques.

Les commentaires sont fermés.