Chlorure de sodium dans les savons

J’ai décidé de tester le chlorure de sodium (sel de table) dans les savons, car j’ai pu constater en m’amusant avec le calculateur Mendrulandia, que l’ajout de sel augmentait la caractéristique conditionnement.

Source caculateur Mendrulandia : le conditionnement est la capacité qu’a le savon d’adoucir et de nourrir la peau et les cheveux. Elle est proportionnelle à celle des acides linoléique, oléique, ricinoléique et linolénique, et dans une moindre mesure le palmitique.

 

Premier essai de saponification avec du sel fin de table à la trace fine

Recette savon de gauche sur la photo :

25 % huile de palmiste

 

40 % huile de ricin

 

25 % graisse d’oie

 

10 % acide stéarique

 

lessive de soude surgraissage 15

 

10 % chlorure de sodium à la trace

Méthode au four pendant 3 H 00 à 65°

 

Comme j’ai pu le constater, l’acide stéarique est un ingrédient qui durcit la pâte à savon lors de sa fabrication. Par contre, une fois la saponification terminée, j’ai remarqué que l’acide stéarique ne durcit pas un savon ; je dirais même que c’est tout le contraire.

Les savons que j’ai fait par le passé avec de l’acide stéarique même très fortement dosée, m’ont donné des savons qui ont la consistance des bougies et même constat pour ce savon au sel.

Ci-dessous, les précautions que je prends quand je mets de l’acide stéarique dans une formule de savon :

1°)  je fais attention que les corps gras et la lessive de soude soient sensiblement à la même température pour éviter tout choc thermique ;

2°) j’ajoute la lessive de soude ni trop rapidement ni trop lentement, en prenant soin de remuer le mélange ni trop lentement ni trop rapidement avec un fouet à la main.

Je précise que les savons avec de l’acide stéarique sont très délicats à faire car on a rapidement une trace épaisse.

J’ai pu remarqué en visitant les différents blogs et en lisant les foras, que les savons au sel donnaient des savons très durs et cassants ; c’est la raison pour laquelle j’ai mis de l’acide stéarique dans mes savons.

Deuxième essai de saponification avec des cristaux de sel rose du Cachemire

 

Recette savon de droite sur la photo :

30 % végétaline

 

70 % huile de ricin

 

5 % de cristaux de sel dilués dans l’eau déminéralisée destinée à dissoudre la soude

 

soude diluée dans l’eau déminéralisée après fonte des cristaux de sel

surgraissage 5

5 % huile essentielle de citron à la trace

 

J’ai volontairement fait une recette avec des caractéristiques pour obtenir un savon mou.

L’apparition de la trace a été rapide et heureusement que je n’ai pas trop attendu avant de couler ma pâte à savon dans mon moule.

Comme on peut le voir sur la photo, mon savon de ce deuxième essai a subi un problème au moment de la coupe car j’ai trop attendu.

J’ai découpé mon savon au bout de 5 heures. J’ai eu beaucoup de mal à trancher mon bloc de savon car il était trop dur. J’aurais dû surveiller le durcissement de ma pâte à savon dans son moule pour trancher mon savon sans dommage.

Mes savons de ce deuxième essai sont en train de devenir friables contrairement à ceux de mon premier essai et je pense qu’il vont devenir de plus en plus friables dans les semaines à venir.

Ce que je retiens de ces deux expériences

Mes savons au sel ne moussent pas. C’est la dernière fois que je fais des savons au sel, car j’aime les savons qui moussent.

Aujourd’hui 24 mars 2011 :

Mes deux savons sont en train d’évoluer. L’évolution ne se fait pas sur l’apparence mais à l’utilisation.

Le savon de gauche aujourd’hui mousse abondamment. Le savon de droite aujourd’hui mousse un tout petit peu. Je précise que le savon de gauche a été fait avec la méthode au four.

Je pense que ces savons vont encore évoluer et je viendrai donner mes impressions.

Aujourd’hui 8 novembre 2012 :

Le savon de mon deuxième essai qui se trouve à droite de la photo est parti à la poubelle, car il ne mousse plus du tout ; j’ai l’impression de me laver avec un morceau de cire qui ne fondrait pas.

Ce savon est un désastre, une catastrophe.

 

A propos cosmeticshomemadecolchique

Passionnée des cosmétiques et des savons faits maison.
Cet article a été publié dans Savons. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

24 commentaires pour Chlorure de sodium dans les savons

  1. KarineB dit :

    Coucou Colchique !
    Je trouve tes expérimentations avec le sel dans les savons très intéressantes. Par contre, je n’ai rien compris de la dernière partie de tes conclusions. Pourrais-tu me l’expliquer stp? Bisous

  2. violette dit :

    et si tu rajoutes de l’huile de coco ou une autre qui favorise la mousse ?

    • Violette, j’ai justement fait un savon qui sans le sel aurait moussé abondamment.

      J’ai testé le sel pour me faire ma propre opinion et elle est très négative.

      Je ne veux plus jamais mettre le moindre grain de sel dans mes savons.

  3. mlk dit :

    Je laisse mon petit gain de sel pour te dire que le blanc obtenu est superbe
    J’aime bien moi les savons au sel, ils vieillissent bien et moussent crémeux!!!
    Alors, nos conclusions avec acide stéarique ne sont pas les mêmes, je trouve qu’il booste la mousse et donne un savon un peu comme s’il était souple
    bon! je ne sais pas dire sur ce coup là

    • Mlk, même avis que toi sur l’acide stéarique qui donne un savon avec une mousse crémeuse très agréable et un savon plus souple.

      Dommage que le sel empêche mon savon avec l’acide stéarique de mousser. Par contre l’acide stéarique m’a permis de ne pas avoir un savon cassant.

  4. Célimène dit :

    Bonjour,
    j’ai fait qqs tests de savons au sel et je pense (sans certitude) qu’il est préférable de les laisser curer plus longtemps
    Après cette longue cure je rejoins mlk « J’aime bien moi les savons au sel, ils vieillissent bien et moussent crémeux!!! »
    Les savons au sel que j’ai obtenus moussent beaucoup, avec une mousse duveteuse , particulièrement adaptés pr le rasage selon moi😉

    • Bonjour Célimène,

      Merci beaucoup pour ton retour d’expérience.

      Je vais voir ce que mes savons donnent en vieillissant et si je ne les apprécie toujours pas, je les recyclerai en d’autres produits.

  5. Irène dit :

    Alors, je vais mettre … mon grain de sel !

    Quand je fais un savon au sel, c’est toujours un savon « soignant » et je mets de la boue de la mer morte, de l’eau de la mer morte et de l’aloé (liquide …)

    Je surgraisse beaucoup : jusqu’à 30 ou 35 %.

    J’utilise l’acide stéarique en fonction des autres huiles et afin de parvenir, éventuellement, à l’INS qui me convient. Il ne me dérange pas mais je ne le cherche pas. Mes derniers essais étaient positifs.

    Maintenant, tu avais beaucoup de gras durs. Quant à l’huile de ricin, je ne dépasse jamais mais je mets toujours 10 %.

    Merci de tes expériences !

    • Irène, je vais aller voir sur ton blog tes recettes concernant les savons au sel et je suis certaine que je vais y trouver tous les renseignements qui me permettront à l’avenir d’éviter des déceptions.

      Merci beaucoup pour ton commentaire très instructif.

  6. lolitarose dit :

    Je ne rajoute pas de grain de sel, puisque j’aurais plutôt tendance à penser comme toi, même si je n’ai pas mis d’acide stéarique. Cela donne un savon à la mousse très fine et crémeuse mais en fait ça manque de mousse et je suis comme toi ça me laisse un peu sur ma faim. Bref, comme toi pas envie de récidiver…
    Merci de nous faire part de ton expérience. Mais pourquoi une telle proportion de ricin ? c’est la première fois que je vois une recette en comportant autant.

    • Lolitarose, j’ai mis dans mes savons un fort pourcentage d’huile de ricin, parce que je trouve que cette huile permet d’obtenir des savons qui moussent abondamment, sans qu’ils soient décapants comme avec l’huile de coco.

      Je sens que je vais retenter l’expérience des savons au sel, mais cette fois en suivant les indications du blog d’Irène :

      http://www.terra-amata.com/akimiti/?p=2786

  7. lolitarose dit :

    Merci Colchique. Je te laisse donc tenter un nouveau savon au sel avant de me lancer moi aussi dans une nouvelle tentative.

  8. Parfum dit :

    Me suis « battue » avec des savons aux sels aussi ;)…la mousse viendra ….ils sont comme un bon vin, ils faut vraiment les laisser mûrir longtemps, jusqu’à plusieurs mois.

    • Parfum, merci beaucoup pour tes messages qui me font énormément plaisir, car tu fais partie des personnes qui m’ont appris beaucoup de choses grâce à ton blog.

      Je suis une de tes élèves et je conseille à toutes les personnes qui viennent me lire de visiter ton blog extrêmement intéressant.

      Je suis très contente que tu me confirmes que la mousse viendra et que je ne dois surtout pas me fier à mes premières impressions sur ce type de savon.

  9. Parfum dit :

    oh, j’ai oublié de dire que cela fait plusieurs fois que je viens te voir…j »aime bcp ton blog et je crois que c’était mon premier commentaire😉

    • Jojo Hadjer dit :

      lorsqu on ajoute la saumure (soulution de NACL saturée)que se passe t-il?

      • Jojo Hadjer, je n’ai rien remarqué de spécial au moment de la fabrication du savon lorsque j’ajoute du chlorure de sodium (NaCl), si ce n’est que mes savons doivent être coulés plus rapidement une fois la trace présente, car l’ajout de sel dans un savon fait avec la soude caustique (hydroxyde de sodium = NaOH), me donne des savons que je trouve trop durs et qui perdent en pouvoir moussant.

        Je pense que si on veut rajouter du chlorure de sodium dans des savons faits avec de la soude caustique, il est important de prévoir au départ un savon très moussant et mou.

  10. Gielle dit :

    Ni pour ni contre le sel dans les savons, moi… et pour cause: tellement novice en la matière que je ne fais qu’une chose, c’est suivre tes conseils!
    Cela fait un moment que je me promène sur ton blog, de savon en savon, en m’émerveillant de ton talent!
    Mais ici, je voulais juste te dire merci! Merci de faire part aussi de tes expériences moins réussies!
    Et merci évidemment pour tous tes partages🙂
    Gielle

  11. malika dit :

    salut
    et l’utilisation de Nacl dans une crème à raser

  12. verokoua dit :

    un sur-graissage de 15% pourrait être à l’origine du fait que votre savon ne mousse. j’ai fait un savon artisanal avec du sel et il mousse. le rôle du sel est juste de précipiter le savon.

Les commentaires sont fermés.