Savons de couleur bleu régence

J’ai fait mes savons avec ce moule que j’adore. Le démoulage s’est fait très facilement dès que le savon était prêt à être démoulé.

J’apprécie beaucoup ce moule car j’ai pu voir l’évolution de mon savon. J’ai pu constater avec bonheur une phase de gel totale.

J’associe phase de gel à saponification réussie. J’ai remarqué que les savons qui subissaient une phase de gel complète avaient besoin d’un temps de cure moins long.

Ce savon a pu être démoulé qu’au bout de trois jours, à mon avis à cause du pourcentage d’huile de ricin.

Ces savons fournissent une mousse crémeuse très abondante comme j’aime.

Recette :

15 % végétaline

15 % palmiste

30 % huile de ricin

20 % graisse d’oie

20 % huile d’olive

oxyde bleu ultramarine

1,50 % lactate de sodium

surgraissage 5


A propos cosmeticshomemadecolchique

Passionnée des cosmétiques et des savons faits maison.
Cet article a été publié dans Savons. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

36 commentaires pour Savons de couleur bleu régence

  1. coralie dit :

    très joli savon,tu as répondu a deux question que je me posait
    la première étant l’huile de ricin en trop grande quantité fait un savon plus lent a durcir et la deuxième : la phase de gel merci

    • Coralie, oui, l’huile de ricin fortement dosée fait un savon qui est plus long à durcir.

      Le colorant que j’ai utilisé est bleu comme les paquets de cigarettes de la marque Gitane. J’ai faiblement dosé le colorant car je voulais des savons d’un bleu pastel. Mes savons avant la phase de gel étaient d’un bleu verdâtre à cause de la soude. C’est la phase de gel qui a progressivement fait disparaître le verdâtre pour qu’uniquement le bleu soit présent. Grâce à la phase de gel j’obtiens un savon qui a la couleur d’un savon âgé de trois mois.

      J’ai déjà fait des savons à chaud et je remarque que la phase de gel est proche de ce qu’on obtient quand on fait un savon à chaud. L’inconvénient quand on fait un savon à chaud c’est qu’on n’a plus la trace suffisamment fine pour un moulage parfait.

      J’ai filmé le dessus du moule pour que le savon soit complètement isolé du froid.

      J’ai acheté mon huile de palmiste chez Aromat’Easy. J’ai voulu te mettre le lien de l’huile de palmiste que j’ai acheté et je m’aperçois qu’il n’y en a plus chez Aromat’Easy et je n’ai pas trouvé un vendeur français qui en vendait.

      Ras le bol de ne pas trouver ce qu’on veut en France. J’espère qu’Aromat’Easy va se réapprovisionner en huile de palmiste.

  2. karo10 dit :

    Superbe !! effectivement, nous avons bien le même moule 🙂 Il est top !
    Une question, tu trouves où ton huile de palmiste ??
    Bravo pour cette jolie recette !

    • Karo, il est top de chez top ce moule. Ce moule est extrêmement joli, peu encombrant et léger tout en étant très solide. Ce moule a la transparence du verre.

      Je viens de me rendre compte que ma réponse à ta question je l’ai faite par erreur à Coralie.

      • karo10 dit :

        pas de pb! oui en effet ras le bol de ne pas trouver ce qu’on veux en france… et je crois que cécile ne va plus faire du tout les huiles, ni l’émulsifiant dont tu as parlé récemment. C’est bien dommage car ton article m’avait donné envie d’en acheter ! snifff

      • Karo, oui, sniff !!! Je suis triste de voir une boutique que je trouve intéressante arrêter certains ingrédients.

  3. Célimène dit :

    c’est une très jolie couleur !
    A l’inverse, je ne favorise pas la phase de gel, parce qu’elle peut donner de bonnes comme de moins bonnes surprises. Il est vrai que le tps de cure en est raccourci puisque la chauffe qu’elle occasionne accélère bcp la sap
    belle réussite, il doit être très doux 😉

  4. Marie-Neige dit :

    Un très beau savon avec une jolie couleur pastel. j’adore le moule. bisous.

  5. coralie dit :

    ce n est pas grave pour la réponse car ca m intéresse aussi, demande a cécile peut etre elle peut t en commander, mon savon d’hier fait a froid a changer de couleur a cause de la phase gel la belle couleur saumon est partie sniff, je constate la methode au four fait ressortir les couleurs

    c’est vrai que ton moule est super beau , moi aussi je film toujours mes savons a chaud comme a froid
    bisous

    • Coralie, oui, je contacterai Aromat’Easy ou un autre fournisseur car je tiens à acheter de l’huile de palmiste. Merci beaucoup pour ton aide.

      Quel colorant as-tu utilisé ? Est ce un colorant naturel ? Certains colorants naturels ne résistent pas à la saponification.

      Peut-être que la phase de gel a accéléré la disparition de la couleur de ton savon. Peut-être que si ton savon n’avait pas subi une phase de gel, la couleur aurait mis trois mois pour partir.

      Je trouve que l’oxyde de titanium agit comme un fixateur de couleur dans les savons. Par contre je ne sais pas si l’oxyde de titanium permet de fixer une couleur naturelle qui ne résiste pas à la soude.

      Bisous !

  6. Irène dit :

    Il est très joli avec ce bleu tendre !

    Alors, là, 30 % d’huile de ricin, je n’oserai pas. J’en mets 10 %, mais toujours.

    Je ne sais pas pourquoi, mais je ne filme pas mes savons et j’ai rarement, mais vraiment très rarement une phase de gel.
    Ta remarque vient de m’y faire penser !

    J’aime bien l’oxyde de titane mais je l’associe avec de l’argile blanche.

    On est folles, non ? Mais c’est si bon !

    • Irène, merci beaucoup pour ton message.

      Je n’ai jamais essayé de mettre de l’argile blanche dans les savons et il va falloir que j’essaye.

      Hi ! Hi ! Hi ! C’est vrai que certains mélanges font peur et qu’il vaut mieux bien connaître la composition des ingrédients et leur réaction au contact de la soude.

  7. Jazz dit :

    De la mousse bien crèmeuse, c’est ce que je recherche aussi de plus en plus dans les recettes de savons, c’est tellement agréable 🙂
    Tes tamponnages sont très bien réussis et la couleur est superbe !

  8. Lys blanc dit :

    Très joli savon Colchique,le moule comme la couleur…

  9. Catherine dit :

    Quel joli bleu Colchique ! bravo pour ces jolis savons.

  10. wistiti dit :

    ah le riçin dans un savon un pur bonheur
    moi j’adore mais alors j’adore les phases de gel mais cela tu le sais déja hihi
    très beau savon que cela soit couleur, tampon, recette tout est parfait

  11. mlk dit :

    Ce bleu et le tampon sont superbes
    J’aime bien aussi la phase de gel, mais n’ayant pas ton moule, c’est à l’ébullition du coeur du savon que je tâte la phase de gel, et hop au congélo, pour stopper le volcan
    30% de ricin , il va être très crémeux et doux, peut être un peu de vitE, car tu as aussi une graisse de bêbête, contre le possible rancissement?
    Ton bleu est ‘il bleu tendre ou gris bleu? au naturel le bleu est disons très capricieux
    mais on y arrive, il faut juste aimer les surprises, bonnes ou mauvaises…Bêtise, jamais de mauvaises surprises, trop le bonheur de savonner

    • Mlk, oui, j’aurais pu mettre de la vitamine E même si jusqu’à présent je n’ai jamais eu de problème de conservation avec l’ajout de graisses animales.

      La seule graisse qui m’a posé un problème de conservation c’est le beurre non clarifié.

      Le bleu de mes savons est un bleu tendre légèrement plus foncé que sur les photos et non pas un gris bleu.

  12. mlk dit :

    Bonjour Colchique
    Pour l’huile de palmiste, tu en trouves chez Swahily, tu peux trouver sa boutique sur le forum des Céphées naturelles

  13. lolitarose dit :

    Quelle magnifique couleur bleu tendre ! et si j’adore l’huile de ricin dans les savons, je ne m’étais jamais aventurée à en incorporer une telle proportion. Le savon finit-il par bien durcir quand même ? Le plus dur dans les phases de gel, surtout lorsque on utilise un grand moule, est d’obtenir une phase homogène qui touche tout le savon mais en évitant le risque d’éruption volcanique ; ça m’est arrivé une fois et franchement c’est peu ragoûtant, il faut une sacrée dose de chirurgie, même si au final on obtient une superbe savon.

    • Lolitarose, oui, ces savons durcissent très bien. J’ai remarqué que c’était plutôt un taux de surgraissage élevé qui aurait tendance à poser un problème au niveau dureté d’un savon.

      J’ai eu l’occasion de lire sur certains foras le phénomène de volcan que tu décris lors d’une phase de gel. Peut-être que ce phénomène de volcan apparaît si on coule une pâte à savon trop chaude. Peut-être qu’un ingrédient sucré réagit avec la soude et fait monter la température anormalement.

      Au four on a également cette phase de gel qui se fait dans tout le savon et il suffit que la température soit trop forte de quelques degrés pour obtenir une ébullition.

  14. michele dit :

    J’adore cette couleur ainsi que le tampon qui leur va très bien.
    Ne crois-tu pas que le lactate de sodium a aidé ton savon à durcir malgré les 30% de ricin?

    Je trouve aussi que le lactate donne aussi un « fond » opaque très intéressant dans un savon coloré. Dans un savon clair, il donne l’illusion de la « blancheur laiteuse » que j’aime bien également.

    Pourquoi coco et palmiste qui sont toutes deux des huiles lauriques? J’aime beaucoup palmiste et palme;
    L’un de mes copains chimiste qui a une entreprise de savonnerie et cosmétiques fait tous ses savons avec karité, palme et palmiste sans aucune huile liquide.
    Je m’étonne toujours de leur douceur…

    J’aime beaucoup tes savons!

    • Michèle, oui, j’ai rajouté le lactate de sodium également pour durcir mes savons.

      Tu as raison et je trouve aussi que le lactate de sodium ajoute un plus dans les savons colorés. J’ai l’impression que le lactate de sodium empêche la couleur de trop virer.

      C’est toi qui m’a donné envie d’utiliser l’huile de palmiste, car j’ai vu sur ton blog « Potions et Chaudrons » des recettes de savon avec cette huile absolument merveilleuses.

      Je voulais un savon qui mousse abondamment et crémeux, c’est la raison pour laquelle j’ai rajouté l’huile de palmiste. J’ai remarqué que l’huile de palmiste contrairement à l’huile de coco, n’augmentait pas considérablement le pouvoir lavant d’un savon.

      Les savons de ton copain doivent être extrêmement crémeux comme j’aime. J’ai remarqué que le beurre de cacao également donne beaucoup de crémeux aux savons.

      Ci-dessous le lien de la boutique de Swahily :

      http://boutique.mesrecettescosmetiques.com/product.php?id_product=89

  15. michele dit :

    Mlk, c’est quoi cette boutique Swahily?
    M’en vais chercher ça ^_^

  16. Parfum dit :

    oh, oh ce bleu est magnifique…..jamais réussi à avoir un beau bleu pâle comme ca….je vais devoir acheter d’autres ultramarines!! 😉

  17. venezia dit :

    Ce bleu est vraiment céleste. Ce que je lis sur le lactate m’intéresse beaucoup (j’utilise de l’acide lactique) car j’apprécie beaucoup cette opalescence sous-jacente. Merci pour cette idée inspirante.

    • Venezia, pour ce savon, je pense que le côté opalescent vient de la phase de gel complète et de mon pourcentage d’huile de ricin.

      J’ai déjà utilisé de l’acide lactique dans un savon et j’ai été très déçue, car mon savon moussait très peu et était très gras.

      Le lactate de sodium n’a pas un pH aussi acide que l’acide lactique. Mon lactate de sodium liquide que j’ai acheté chez les Utiles de Zinette a un pH de 7,10.

      Personnellement, je pense que l’ajout d’acide lactique dans un savon va neutraliser une partie de la soude, effet que je n’ai pas remarqué en utilisant le lactate de sodium.

      Extrait du lien ci-dessous :

      http://www.derma-nova.com/index_nouvelles.html

      « Le lactate de sodium n’affecte pas non plus le pH du savon. »

  18. venezia dit :

    Yapluka avec le lactate! Merci

Les commentaires sont fermés.