Carbonate de sodium et cendre de soude sur les savons

Cet article fait suite à la cendre de soude apparue sur mon dernier savon qui ne figure pas encore sur mon blog et que j’ai coulé à la trace très fine. C’est la première fois que je me suis trouvée confrontée à la cendre et c’est également la première fois que je coulais une pâte à savon à une trace aussi fine. Ce savon fera l’objet d’un article sur mon blog dans quelques temps.

Sources : Science amusante, Solvay France et Chemicals, Ekopédia, Chimix, Books Google.

Le carbonate de sodium est un produit minéral alcalin, obtenu à partir de sel commun et de pierre calcaire.

Le bicarbonate de sodium connu aussi sous le nom de bicarbonate de soude, en est un dérivé.

Le pH du carbonate de sodium est de 11,6 dans une dilution à 1 %.

Dans le langage courant, on parle aussi de cristaux de soude. Le carbonate de soude a longtemps porté le nom de soude, mais il ne faut pas le confondre avec la soude caustique qui est un produit différent.

Le carbonate de sodium peut être obtenu à partir de gisements d’un minéral, le natron. Dans le passé, on trouvait le carbonate de sodium dans le natron, mais aussi dans les cendres d’algues (varech ou goémon en Bretagne) ou de plantes (salicorne en Bretagne et en Méditerranée).

Depuis 1863, il est obtenu par le procédé Solvay qui le produit à partir de sel et de craie.

Le carbonate de sodium n’est pas toxique pour l’environnement, mais n’est pas biodégradable. Il peut être irritant sur la peau et il est donc préférable de le manipuler avec des gants. Voir ICI.

Le carbonate de sodium ne doit pas être confondu avec la soude caustique ni avec le bicarbonate de soude.

De nombreuses recettes de produits de nettoyage faits maison comportent du carbonate de soude. Il est comparable au bicarbonate de soude mais en plus corrosif. Il nettoie la saleté et la graisse. On peut l’employer pour laver le mobilier de jardin en plastique et la salle de bain (notamment les joints et les espaces entre les carreaux).

Le carbonate de sodium est un des ingrédients des lessives. Il adoucit l’eau, ce qui permet aux tensioactifs d’agir plus efficacement. On peut ajouter du carbonate de sodium à la lessive pour laver le linge et réduire d’autant la quantité de lessive utilisée.

Un peu de carbonate de sodium dans l’eau de vaisselle permet de réduire sa consommation de liquide vaisselle.

La dureté de l’eau exprime la concentration en ions calcium (Ca++) et magnésium (Mg++) responsable du dépôt de tartre (ou calcaire) à l’intérieur du réseau hydraulique. La dureté de l’eau résulte du passage de l’eau dans les sous-sols rocheux, où elle se charge entre autres, en calcium et en magnésium.

Il ne faut pas utiliser de carbonate de sodium sur de l’aluminium ou des sols cirés.

Ci-dessous, un lien avec un extrait qui parle du carbonate de sodium alias la cendre de soude sur les savons.

http://scienceamusante.net/wiki/index.php?title=Fabrication_du_savon

Observez le savon obtenu après quelques jours laissé à l’air libre. Si vous observez des parties plus blanches comme si une poudre s’était formée en surface, il s’agit de carbonate de sodium. Cela signifie qu’il reste de l’hydroxyde de sodium dans le savon et qu’il est donc trop agressif pour la peau.

Dioxyde de carbone dans l’air et phénomène de cendre de soude sur les savons

Le dioxyde de carbone est présent dans l’air atmosphérique à raison de 0,63% en volume. Il peut réagir avec les ions hydroxyde.

Une solution d’hydroxyde de sodium (soude) se carbonate lorsqu’elle est abandonnée à l’atmosphère : le dioxyde de carbone de l’air ambiant se dissout sous forme d’ions carbonate.

Plus la trace est fine et plus la quantité d’hydroxyde de sodium (soude) est importante.

La question que je me pose suite à cet article

Sachant que la saponification est terminée après la cure, ne serait-il pas judicieux de protéger nos savons sous film plastifié pour les protéger de l’air, afin d’éviter le risque éventuel d’apparition de cendre de soude ?


A propos cosmeticshomemadecolchique

Passionnée des cosmétiques et des savons faits maison.
Cet article a été publié dans Ingrédients. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

17 commentaires pour Carbonate de sodium et cendre de soude sur les savons

  1. violette dit :

    kikou colchique,
    est ce que c’est en rapport de certaines savonnières qui filment leurs savons dès qu’elles ont mis en moules ? ou tu veux dire au delà des 3 ou 4 semaines de cures ?
    parce qu’il me semble « et je ne suis pas experte en savon » avoir lu que les savonnières filment les savons juste après les avoirs moulés et PENDANT le temps de cure justement pour éviter cette cendre que certains savons peuvent faire par ce que d’après ce que j’ai compris ce n’est pas tous les savons qui font cette cendre.
    pfiou j’espère que je me suis bien exprimée lol par ce que la j’ai un doute mdr !

    • Coucou Violette,

      Oui, tu t’es bien exprimée. En effet, je parle bien de la cendre de soude que rencontre quelquefois les savonnières.

      Oui, j’ai également lu que certaines savonnières filment leurs savons une fois coulés dans les moules. Par contre, je n’ai jamais lu qu’elles filment également leurs savons durant toute la durée de la cure et c’est justement sur ce dernier point que je m’interroge.

  2. michele dit :

    Coucou Colchique!

    Susan Miller Cavitch indique avoir fait tester la cendre de soude par un chimiste qui n’y a pas trouvé de traces de carbonate de sodium.
    Elle indique que ce serait de la poudre de savon qui se formerait dans certaines conditions de saponification sans plus de précisions.

    Il semblerait que ce soit une information que l’on reprend au fil du temps sans que personne n’ait été vérifier plus avant. Or il me semble que ce serait assez simple chimiquement.

    J’ai observé pour ma part que la cendre se forme préférentiellement:
    – avec le mélange karité/HE de lavande
    – quand je démoule trop tôt notamment dans les moules individuels en silicone où la température monte assez peu.
    La saponification ne me semble pas aussi complète lors du démoulage que dans un moule plus gros.

    Je ne sais pas encore si le secret est de favoriser la phase de gel complète systématiquement ou d’emballer les savons rapidement comme tu le préconises.
    A condition tout de même d’utiliser un emballage qui permette quand même au savon de sécher.

  3. Catherine dit :

    Colchique, très intéressant cet article et ces échanges.
    J’avoue que j’ai déjà eu de la cendre, ou pas, avec une même recette de savon. L’huile essentielle utilisée pourrait donc être la source de cette cendre…. il va falloir faire des essais pour en avoir le coeur net.
    Merci Colchique.

    • Catherine, merci beaucoup pour ton témoignage.

      J’ai utilisé une recette de savon déjà faite.

      C’est la première fois que je mettais de l’huile essentielle de menthe pour parfumer un savon et surtout que je coulais ma pâte à une trace aussi fine.

      Tu as raison. Il faudrait faire des essais avec la même huile essentielle, en coulant la pâte à une trace moins fine pour voir comment réagit la surface du savon.

  4. venezia dit :

    Merci Colchique pour toutes ces reflexions. comme Michèle, j’évite désormais d’associer karité+HE de lavande qui m’ont joué des tours.
    J’hésite toujouts à couvrir mes savons et je les laisse longtemps à l’air en les retournant régulièrement. Ensuite, j’ai remarqué que si je les enfermais dans une boite en fer hermétique, çaé ne leur réussissait pas trop, alors que lecarton semble les laisser mieux respirer. mais je ne sais toujours pas si je dois ou non les emballer directement à la fin de la cure.

    Je trouve que les savons renfermant du beurre de cacao font rarement de la cendre, ceux à l’huile de noix sont aussi très lisses

    • Venezia, merci beaucoup pour ton partage d’expérience.

      Comme Michèle, tu me conseilles donc de laisser sécher durant toute la cure les savons, en évitant tout ce qui ne laisse pas passer l’air et j’en prends note.

      Personnellement, après la cure plus ou moins longue, j’emballe mes savons individuellement sous film alimentaire transparent et là pas de problème de conservation car ils sont bien secs.

  5. Catherine dit :

    Colchique, je te conseille aussi de laisser sécher tes savons avant de les emballer dans le film alimentaire. A la limite, tu peux les stocker dans une boîte en carton (genre boîte à chaussures) ils semblent mieux respirer ainsi. Je dirais que c’est le toucher et l’aspect du savon qui me fait dire si je puis l’emballer ou pas, en fonction de sa consistance, de la saison, du taux d’humidité de l’air, mais attention à ne pas les filmer trop tôt.
    Je retiens la mauvaise association karité + HE lavande… merci les filles.

  6. Clairette dit :

    je filme toujours mes savons pendant les 24h qui suivent la fabrication, puis je découpe et laisse à l’air. Parfois j’observe de la cendre mais après, et toujours sur la face qui était « au contact » de l’air lors des 24h. C’est ce dernier point qui m’fait poser des questions, car dans mon cas, apparemment ça n’a rien a voir avec la surface au contact de l’air lors de la cure mais ça semble lié à celle qui était en contact lors des 24h et ça … je ne me l’explique pas???!!!
    Sinon, j’ai déjà réalisé un savon avec de la lavande et du beurre de karité et je n’ai pas observé de cendre. D’ailleurs, tous mes savons contiennent du karité et la cendre c’est aléatoire, je pense que ça m’arrive quand je démoule trop tôt … la savonnerie ce n’est vraiment pas une science exacte.

    • Clairette, merci beaucoup pour ton retour d’expérience.

      Oui, comme toi, pas de problème de cendre de soude avec le beurre de karité et la lavande.

      Je te cite : « la cendre c’est aléatoire, je pense que ça m’arrive quand je démoule trop tôt …  »

      J’habite dans une région où le climat est sec et les températures douces même en hiver, surtout dans mon appartement que je trouve surchauffé, Hi ! Hi ! Hi !

      Je me demande si le taux d’humidité ambiant + des températures basses + un savon démoulé trop tôt, peut jouer un rôle dans l’apparition de cendre de soude, car j’ai la fâcheuse manie de démouler mes savons trop tôt sans la voir apparaître.

      • clairette dit :

        J’ai eu (et j’ai tjs) une mauvaise surprise avec du M&P (ceux que j’utilise pour décorer mes cupcakes) : certains suintent, et c’est vraiment par période (chaude je dirai). Donc je pense aussi que l’humidité et la chaleur jouent un rôle, après dans quel sens et comment y remédier, c’est là tout le problème. Si seulement j’avais du temps et encore un hygromètre à disposition, j’aurai fait des essais lol. Je vais commencer par entreposer les savons à différents endroits pour voir si je note des différences🙂 et essayer de démouler moins tôt (pas facile).
        Parcontre je ne comprend pas trop l’influence de la trace. Je comprend que la quantité de soude « disponible » pour le CO2 est surement plus importante pour une trace fine car la réaction de saponification est moins avancée, mais après les « 24h », quand le savon est solide et qu’il part en cure, logiquement la différence entre trace fine ou épaisse devrait être moins importante ?! et puis la réaction a lieu dans tout le savon, donc pourquoi lors de la cure, la cendre n’apparait elle pas sur toutes les faces du savon découpées??? est-ce que la quantité d’eau peut intervenir? Que de questions …🙂

      • Clairette, même constat que toi pour le melt & pour. Je pense qu’il ne faut surtout pas rajouter de beurre ou d’huile dans le melt & pour. Peut-être que si on rajoute un peu d’arrow root ou de maïzena dans le melt & pour on éviterait se problème de suintement lors des périodes de grosse chaleur.

        Oui, c’est assez mystérieux la cendre de soude qui apparaît lors de la cure uniquement sur une partie du savon. C’est à se demander si ce n’est pas une réaction après coup de la partie du savon qui n’était pas prisonnière dans le moule. Peut-être que la température du dessus du savon même protégé par un film plastique, ne se trouve pas suffisamment au chaud lors de la saponification et qu’ensuite elle réagit au contact de l’air lors de la cure.

  7. kpeyi dit :

    Je voudrais savoir ci on peu utiliser conjointement le carbonate de soude et la soude caustique dans le savon et dans quel dosage respectif

Les commentaires sont fermés.