Crème hydratante peau mixte et mature à la rose

Cette crème a une texture très fine, brillante et elle s’étale très bien sur la peau.

Je suis très contente de cette crème qui laisse sur ma peau un fini mat et humide qui dure toute la journée.

Je trouve cette crème extrêmement confortable sur la peau.

J’ai remarqué que le stéarate de sodium est un coémulsifiant bien plus puissant que ceux que j’ai l’habitude d’utiliser. J’ai même l’impression que le stéarate de sodium a un pouvoir émulsifiant encore plus puissant que le melt and pour.

Le stéarate de sodium tout comme le savon, font partie de la famille des tensioactifs anioniques. Je n’ai pas trouvé sur internet son HLB.

La HLB du potassium oléate tensioactif anionique est de 20.

La HLB du sodium lauryl sulfate tensioactif anionique est de 40.

Les deux HLB ci-dessus, me laissent à penser que les tensioactifs anioniques ont l’air d’avoir une HLB plutôt très élevée et c’est peut-être la raison pour laquelle je trouve que le savon et le stéarate de sodium donnent des préparations avec un fort pourcentage de phase aqueuse indéphasables, très fines et brillantes.

Lorsque je fais une préparation, je ne sors pas tout de suite la phase huileuse du bain marie après incorporation de la phase aqueuse. Je fouette les deux phases ensemble jusqu’à ce que j’obtienne un mélange très homogène avant de retirer ma préparation du bain marie. Je préfère utiliser cette technique que la méthode one pot, car j’ai remarqué que la phase huileuse fondait plus vite.

Je me suis rendue compte en faisant un test après avoir fait ma crème, que le stéarate de sodium fond encore plus vite dans l’eau chaude ; donc la prochaine fois je le mettrai à fondre dans la phase aqueuse plutôt que dans la phase huileuse.

Recette :

Phase aqueuse

29 % gel d’aloé véra

33,7 % hydrolat aromatique de rose

3 % glycérine végétale

2 % complexe hydratant NFF (Bilby & Co)

2 % collagène marin

0,3 % sorbate de potassium (Macosmétoperso)

1 pointe de couteau d’ocre rose

Phase huileuse

4 % beurre de karité Nilotica

5 % huile d’argan

5 % huile d’avocat

2 % lanoline

3 % émulsifiant Tegomuls (INCI : hydrogenated palm glyceride) HLB 12

2 % émulsifiant de base (INCI : monostearate de glycerol) HLB 3,7

1 % stéarate de sodium (peut-être une HLB à plus ou moins 20)

Rajouts à froid

2 % miel de manuka

0,5 % vitamine E

0,5 % huile essentielle de rose

une pointe de couteau d’acide hyaluronique diluée dans 5 % de gel d’aloé véra + 5 gouttes d’acide lactique.

Acide lactique pour faire tomber le pH de ma crème à 6,37, car ma crème avait un pH de 7,64.

Il me semble important de faire en sorte quand on utilise un tensioactif de la famille des savons d’avoir un pH en-dessous de la neutralité, car j’ai remarqué qu’il perdait son pouvoir lavant.

Ci-dessous, ma crème 48 heures après sa fabrication :


A propos cosmeticshomemadecolchique

Passionnée des cosmétiques et des savons faits maison.
Cet article a été publié dans Recettes visage. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour Crème hydratante peau mixte et mature à la rose

  1. letis dit :

    superbe texture

  2. Lys blanc dit :

    C’est vrai qu’elle est très très belle!

  3. Luciefer dit :

    Belle recette. La texture a l’air parfaite dit donc.

  4. venezia dit :

    Colchique,
    Enfin la voilà: merci pour cette formule qui donne une crème très jolie d’aspect.

    Le stéarate de sodium est soluble en phase aqueuse chaude ou dans l’alcool mais son point de fusion (donc éventuellement dans une huile chauffée) est trop élevé (plus de 200) pour être interessant…Lors de son emploi, je l »avais ajouté dans la phase aqueuse où t il s’était dissous sans souci.

    • Venezia, en effet, je viens de lire sur wikipédia, que son point de fusion est de plus de 200. Je vais donc compléter mon article sur le stearate de sodium.

      Merci beaucoup pour ton message.

  5. mlk dit :

    Très belle texture Colchique, et le fini mat et humide dont tu parles me conviendrait bien aussi
    Cela tombe à bien car Venezia m’en a offert du sodium stearate
    Penses tu que la lanoline ai aussi joué sur la texture finale de ta crème, c’est aussi un bon émulsifiant, est ce l’animal ou la végétale ou la tienne?
    J’aime aussi beaucoup la couleur

    • Mlk, oui, je pense que la lanoline joue également sur le fini de ma crème, car elle a un certain pouvoir émulsifiant.

      J’ai tout de même remarqué que c’est surtout le stearate de sodium associé à mes deux autres émulsifiants qui m’ont donné la texture que j’ai obtenu.

      J’ai utilisé de la vraie lanoline récupérée dans la laine du mouton, car je trouve que c’est l’ingrédient irremplaçable pour obtenir une crème émolliente et repulpante quand on a une peau qui vieillit.

      J’ai acheté ma vraie lanoline au détail dans une pharmacie qui fait ses préparations.

      La vraie lanoline que j’ai utilisée dans cette crème est beaucoup moins émulsifiante mais beaucoup plus nourrissante que ma lanoline transformée du lien ci-dessous :

      https://cosmeticshomemadecolchique.wordpress.com/2011/03/26/lanoline-vegetale-transformee-et-testee-comme-emulsifiant/

  6. Lolapit dit :

    Un fini mat/humide??? Dieu que ta texture pourrait intéresser ma peau grasse/mature…J’ai noté aussi la pointe d’ocre rose et le miel de manuka. Magnifique recette Colchique! bravo!

Les commentaires sont fermés.