Savons marbrés à la japonaise

J’ai décidé de faire ces savons après avoir lu un article sur le forum des Céphées Natur’elles.

Mes séparateurs faits avec des intercalaires étaient trop légers et ne sont pas restés en place lorsque j’ai coulé mes différentes pâtes colorées. Seule la partie du haut des intercalaires qui était maintenue n’a pas bougé.

J’ai commencé par couler dans les trois compartiments mes différentes pâtes. Ensuite j’ai retiré les intercalaires l’un après l’autre et j’ai marbré à la verticale avec une baguette pour que la bande centrale forme des zigzags serrés. J’ai terminé mon marbrage en faisant trois traits horizontaux sur toute la longueur du savon ; un trait central, un trait au milieu de la partie colorée en rose et un trait au milieu de la partie colorée en bleu.

Ci-dessous, le lien d’une vidéo concernant cette technique de marbrage, bien plus explicite que mon explication.

http://www.soapmaker.com.tw/vanilla/product_info.php?products_id=3409

Recette :

70 % végétaline

30 % huile de colza

lessive de soude surgraissage 20 %

huile essentielle petit grain bigarade

colorants bleu et rose

Ces savons sont très crémeux et fournissent une mousse abondante sans agresser ma peau grâce au fort de taux de surgraissage.

Ce genre de formule me donne des savons qui se rincent extrêmement rapidement.

Avec les restes de pâte à savon rose et  bleu j’ai fait deux savons unicolores.


Advertisements

A propos cosmeticshomemadecolchique

Passionnée des cosmétiques et des savons faits maison.
Cet article a été publié dans Savons. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

27 commentaires pour Savons marbrés à la japonaise

  1. Jazz dit :

    Colchique , je crois que tu es prise par la folie du marbrage ! Et ça te réussit plutôt bien 😉
    Merci pour la vidéo et pour la vue de tes superbes savons marbrés aux si jolis couleurs.

    • Jazz, oui, tu as raison. J’adore faire des savons marbrés et je me rends compte que selon les marbrages on a besoin de moules différents.

      Qu’est ce que je trouve que c’est addictif de faire des savons marbrés !

  2. letis dit :

    un seul mot,magnifique !!!
    merci pour le lien!

  3. venezia dit :

    ils sont très beaux, très girly! je trouve que ces techniques sont grisantes…

    si je comprends bien, tu as coulé un compartiment en rose, un deuxième (au milieu) en blanc et l’autre en bleu?

    • Venezia, en effet, toutes ces techniques de marbrage sont très grisantes.

      Oui, tu as très bien compris. J’ai coulé le premier compartiment en rose, le deuxième (au milieu) en blanc et le dernier en bleu.

  4. Caly dit :

    Ils sont superbes !!!

  5. mlk dit :

    Colchique, j’adore tes trouvailles pour parvenir à ta faim de marbrage
    Les savons marbrés sont magnifiques et les coquillages très « invitants »
    C’est effectivement jubilatoire et mobilise toutes nos curiosités
    Superbe et merci pour le lien

    • Mlk, se lancer dans les savons marbrés je trouve que c’est très addictif.

      Dommage que je n’ai pas suffisamment réfléchi, afin d’étudier un système d’intercalaires plus solide pour obtenir un meilleur résultat.

  6. Irène dit :

    Oh, là, là, que j’aime !
    Brusquement, je suis retombée en enfance, au premier regard.
    Bon, ensuite, on réalise le travail que cela représente …
    Bravo !

  7. Irène dit :

    Je reviens car j’aimerais bien trouver leurs séparations rigides !

    • Irène, moi aussi je suis tombée en amour pour cette méthode de marbrage quand j’ai visionné les vidéos.

      La technique n’est pas compliquée ; il suffit juste d’avoir les bons séparateurs.

      J’ai l’impression qu’on trouve ces séparateurs qu’au Japon.

  8. ppk dit :

    Bravo colchique pour ce magnifique marbrage! J’avais vu cette vidéo et celle-ci http://www.youtube.com/watch?v=GDZp9tQ-P2Y&feature=player_embedded où la technique est la même mais sans séparations, c’est ce que j’avais essayé de faire sur mon savon de beltane. Je retenterai en m’appliquant…

  9. Lily dit :

    J’adore tes premiers savons avec les 3 couleurs, je les trouve magnifiques

  10. Sealeha dit :

    Oh les couleurs superbes que voilà !! Où as-tu trouvé ces colorants ??!!
    Ta technique est très sympa et bravo à toi !! A chaque fois que j’ai essayé de séparer mon moule, la pâte a glissé sous mes séparations devenues inutiles, l’art de me faire enrager hi hi !!

    • Sealeha, mes colorants viennent du fournisseur ci-dessous :

      http://www.goplanetearth.com/

      Oui, moi aussi une partie de la pâte a glissé sous les séparateurs.

      Il me semble important que les séparateurs soient d’une qualité équivalente à ceux que l’on voit dans la vidéo ; c’est-à-dire qu’ils soient suffisamment lourds et qu’ils reposent bien sur la base du moule ainsi que sur les côtés.

      Je pense également qu’il vaut mieux que les séparateurs soient transparents, afin de mieux voir les trois niveaux lorsqu’on remplit de pâte à savon les différentes parties du moule.

  11. clairette dit :

    Très joli, bravo Colchique !!!!
    Par contre, il faut arrêter! tout tes savons, ça me donne des envies de savonner 🙂 lol

    • Clairette, lol

      Difficile de résister à l’envie de tester de nouveaux marbrages quand on voit tout ce qu’on peut faire en matière de savon sur internet.

      Il me tarde de voir à quoi vont ressembler tes prochains savons.

  12. michele dit :

    Ils sont chinois Colchique, plus précisément taïwanais 😉

    On oublie que d’autres asiatiques que les japonais sont férus de savon fait maison. Et je dois dire que je les trouve plus originaux 😉

    Tes savons aux si jolies couleurs me font penser à ces gommes translucides qui ont fait le joie de nos trousses autrefois.
    As-tu coulé à la trace extrêmement fine ou la présence des 30% de colza suffisait à ne pas faire tracer trop vite?

    J’aime l’implacable simplicité de ces savons pourtant joliment colorés!

    • Michèle, Hi ! Hi ! Hi ! Merci beaucoup pour ces précisions, car en effet, ce n’est pas parce que la vidéo est asiatique qu’elle est forcément japonaise.

      C’est vrai que mes savons ressemblent aux gommes translucides qu’on utilisait à l’école.

      La trace est venue rapidement, mais lorsque j’ai rajouté l’huile essentielle de petit grain bigarade le mélange s’est liquéfié. J’ai du mixer puis fouetter 20 à 30 minutes avant de voir réapparaître, la trace.

      J’ai coulé mes différentes pâtes à savon à la trace pas trop fine, car je savais que mes séparateurs n’étaient pas suffisamment étanches.

      Si j’avais utilisé des séparateurs bien étanches, j’aurais pu couler à la trace plus fine et avoir le motif blanc d’avantage réparti sur les parties rose et bleu au moment du marbrage avec la baguette. On peut constater que la partie rose du savon avait une trace un peu plus épaisse, car je n’ai pas obtenu le même motif que sur la partie bleue.

      J’ai remarqué que lorsqu’on fait des marbrages le moment de couler les différentes pâtes est le moment le plus délicat, car la trace doit être fine mais pas trop fine sous peine de se retrouver avec un savon unicolore.

  13. wistiti dit :

    très belles couleurs, tu as bien réussi le marbrage
    je viens d’en faire un, j’ai utilisé des séparateurs en plexiglas tu peux le voir sur mon blog, pour une fois que je publie en temps et en heures hihi
    je suis toujours en retard de toute manière

    • Wistiti, cet après-midi j’ai pu voir ton savon et lire tes commentaires sur le forum des Céphées Natur’elles.

      Quand j’aurai terminé d’écrire mon message je vais aller faire une visite sur ton blog.

      Les séparateurs en plexiglas me semble le meilleur outil pour faire ce type de marbrage.

  14. BaBoutine dit :

    oh la la ils sont superbe tes savons..

Les commentaires sont fermés.