Savons ratés mais marbrage qui me plaît beaucoup

Ne jamais faire de savon si l’on n’est pas parfaitement concentré, car on court à la catastrophe surtout si on est débutant(e).

Je me suis rendue compte que la préparation de mes savons présentait des aspects inhabituels, car j’ai choisi une recette que j’ai l’habitude de faire (fort pourcentage de végétaline + huile de tournesol avec un surgraissage à 20 %).

1°) La trace est apparue tout de suite, mais vu que je ne traîne pas quand il s’agit de marbrer un savon j’ai pu couler à la trace très fine.

2°) mon savon est monté très fortement en température dans mon moule ce qui m’a beaucoup surprise. J’ai pensé à tort, que cette montée anormale de la température était due au fait que j’avais coulé ma pâte à la trace très fine ; que nenni, la forte montée en température dans mon moule était due au léger surplus de soude.

3°) Mon savon était très dur au bout de 3 heures.

4°) C’est en coupant mes savons que j’ai compris que j’avais fait une grosse bêtise. Je ne ressemble pas à Hercule, donc j’ai eu beaucoup de mal à trancher deux parts pour mettre les photos sur mon blog.

C’est en me remémorant tout le procédé de fabrication de mes savons, que j’ai compris que j’avais oublié de mettre les 200 grammes d’huile de tournesol. Mon savon était donc composé que de 500 grammes de végétaline.

Je n’utiliserai pas ces savons qui vont finir à la poubelle.

Par contre je suis très contente car je trouve mon marbrage très réussi.

Je vais refaire ces savons et je posterai la technique de marbrage que j’ai employé.

 

A propos cosmeticshomemadecolchique

Passionnée des cosmétiques et des savons faits maison.
Cet article a été publié dans Savons. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

26 commentaires pour Savons ratés mais marbrage qui me plaît beaucoup

  1. violette dit :

    trop beau comme d’hab, pourquoi tu ne t’en sert pas pour la lessive ?
    j’attends la bonne recette avec ton explication du marbrage !
    bisous

    • Violette, merci beaucoup pour ton commentaire.

      Je ne suis pas du tout intéressée par la réalisation des produits d’entretien pour le linge ou la maison. C’est la réalisation des produits cosmétiques et des savons pour les humains qui me passionne.

      Bisous !

  2. mlk dit :

    Ne jette pas Colchique, refond les et rajoute du surgras, ou bien alors fais ton émulsifiant avec
    J’espère que lors de tes recherches très poussées tu arriveras à trouver un moyen « safe « de les détourner et les rendre utilisables
    Penses tu qu’une cure très prolongée, les rendraient plus acceptables?
    Je suis très « indisciplinée » mais en savonnerie, je reste très concentrée et tu fais bien de souligner les travers de l’automatisme
    Ton marbrage est superbe et j’ai hâte de connaitre ta façon

    • Mlk, oui, tu as raison et ton message est très intéressant, car il souligne bien l’importance d’être très vigilant quand on manipule la soude caustique.

      Au lieu de penser un peu trop à la réalisation de cette nouvelle technique de marbrage, j’aurais dû un peu plus me concentrer sur la réalisation de ma pâte à savon.

      Merci beaucoup pour cette excellente idée que je vais appliquer pour faire du savon de refonte.

      Une cure prolongée de mes savons dans l’état actuel ne résoudra pas le problème de causticité de mes savons. Je n’aime pas surgraisser à la trace. J’aime que le surgraissage se fasse sur l’ensemble des corps gras. Je n’ai donc pas un calcul de soude pour un surgraissage à 20 % d’huile de tournesol, mais un surgraissage à 20 % du mélange végétaline + huile de tournesol. La végétaline et l’huile de tournesol ne demandent pas la même quantité de soude, ce qui fait que mes savons actuels sans l’huile de tournesol, se retrouvent avec un léger dépassement de soude caustique.

  3. venezia dit :

    Je dirais comme Mlk: essaie au moins de les recycler.

    Par ailleurs calcule à combien tu es de surgraissage avec ta végétaline (tes savons étaient quand même surgraissés de 20%) et laisse les vieillir un an.

    j’avais fait de très beaux savons à l’eau de la mer morte (non postés) mais je me suis un peu emmélé les pinceaux et ils n’avaient pas de surgraissage; au bout d’un an, ils sont super.

  4. Marie-Neige dit :

    Très beau marbrage. Bisous.

  5. Clairette dit :

    mince c’est dommage, le rendu était très chouette.
    J’ai fait une simu rapide sur soap calc (j’m’ennuie un peu au boulot cet aprem) et je pense qu’ils seront sans surgraissage voir même moins (j’me comprends). Je pense qu’il faudra que tu surveilles leur aspect avant de les refondre.
    Tu peux aussi en faire des mousses de douche. J’ai testé la recette de mousse au chocolat publiée sur le forum de Caly, c’est très sympa (et ça mousse!).

    • Clairette, oui, c’est dommage que mes savons soient caustiques car le marbrage me plaît bien.

      A la refonte de mes savons, je vais tenter un surgraissage aux alentours de 50 % de végétaline pour voir ce que ça donne.

  6. Raphael dit :

    Le marbrage est splendide, il ressemble à des voluptes de fumée, j’adore !

  7. michele dit :

    Comme le dis Venezia, tente de refaire tes calculs car avec 20% de surgras prévu je pense que ton savon est surgraissé malgré tout. Il suffit de rentrer dans le calculateur la quantité d’huile de coco que tu as saponifiée et voir à combien de surgras correspond la quantité de soude introduite.

    L’apparition rapide de la trace ainsi que le durcissement exprès sont liés au coco seul. Et il se peut que tu puisses l’utiliser . Il est si beau!

    Quand je fabrique du savon, je range chaque bidon d’huile au fur et à mesure sur je pèse. Ainsi, au moment de mettre la soude, je n’ai normalement plus aucun bidon d’huile sur le plan de travail.
    C’est ainsi que ma mère m’a appris à cuisiner, on range au fur et à mesure😉

    J’ai hâte de connaitre ta technique de marbré. C’est superbe Colchique!

    • Michèle, mes savons contiennent un dosage de soude trop élevé.

      Quand je me suis aperçue de mon oubli, j’ai tout de suite recalculé sur Soap Calc le dosage de soude que contenait mes savons finis. Mes savons finis en notant un surgraissage à 0 % contiennent trop de soude.

      Ci-dessous ma recette :

      500 grammes de végétaline
      200 grammes d’huile de tournesol
      surgraissage à 20 % calculé pour 700 grammes de corps gras

      Si j’avais inclus que 20 % d’huile de tournesol pour mon surgraissage, je n’aurais pas un savon avec trop de soude.

      Je n’aime pas surgraisser qu’une partie des corps gras et je n’aime pas non plus surgraisser à la trace.

      J’ai vérifié combien de soude il aurait fallu pour un savon comme le mien qui contient seulement 500 grammes de végétaline et le grammage de soude pour un surgraissage à 0 % que me donne le calculateur Soap Calc est moins élevé que la quantité de soude que j’ai mise.

      Je tiens absolument à avoir un savon au coco surgraissé au minimum à 20 %, car en-dessous de ce pourcentage, les caractéristiques moussante et conditionnante ne sont pas celles que je recherche.

      Oui, j’ai eu les mêmes conseils de ma mère que j’applique également. Cette fois, je pense que j’avais l’esprit un peu trop pris par une technique de marbrage que j’allais employer pour la première fois et que j’avais peur de ne pas maîtriser.

      Normalement je devrais refaire ce savon demain ou après-demain et mon prochain article concernera la technique de ce marbrage.

  8. letis dit :

    superbe marbrage en tous cas!

  9. Célimène dit :

    C’est vrai qu le marbrage est superbe !!!

    Comme les autres je trouve dommage de jeter, au final, tu as à peu près 3% en sous graissage:-/
    Je comprends que tu préfères un surgraissage d’emblée, c’est svt mon cas (sans être systématique, j’en suis encore à vouloir observer la différence ! :p ), en faire de la refonte…

    Ou un relargage à l’eau saturée en sel (pr éliminer l’excès de soude) avec les applications citées par les autre intervenants, ou encore un savon transparent (ds lequel l’ajout de glycérine nécessaire compensera la délipidation).
    Un « ratage » est tjs pr moi l’occasion d’expérimentations😉

    Pis tjs conformément à l’avis général… j’ai hâte de connaître ta technique !😀

    • Célimène, oui, mes savons ont un taux en sous graissage faible.

      J’avais pensé au relargage pour me débarrasser du peu de soude en trop, mais j’ai abandonné cette idée car le relargage va également éliminer la glycérine de mes savons.

      C’est uniquement leur extrême dureté et la quantité de soude que j’ai mis qui m’indiquent que mes savons sont en léger sous graissage.

      Quand je pèse mes ingrédients, j’ai toujours l’habitude de mettre quelques grammes en moins de lessive de soude et quelques grammes en plus de corps gras ; cette façon de peser m’a peut-être permis d’éviter le sous graissage.

      A mon avis, la couleur que je vais obtenir à la refonte de mes savons risque de ne pas me plaire du tout, ce qui fait que j’ai abandonné cette idée. Finalement, je pense que je vais conserver ces savons plusieurs mois et ensuite voir ce qu’ils donnent à l’utilisation.

      • Célimène dit :

        C’est sûr que si tu prends la précaution de réduire la soude et augmenter l’huile lors de la pesée… le « risque » est minime et il vaut mieux attendre (avec éventuellement un test de la langue :p )

        Mon savon de marseille (sans glycérine et ss surgras, mais 100% huile d’olive) s’est avéré très doux ! Dc qui sait ?
        Tu nous diras ce qu’il en est…😉

      • Célimène, j’ai fait le test de la langue et je n’ai pas remarqué de causticité ; j’ai la même sensation et goût sur la langue qu’avec mes savons surgraissés.

        Vu que le test de la langue est positif, depuis hier je lave mes mains avec ces savons et tout se passe bien.

        C’est encore un peu tôt, mais j’ai l’impression que les savons 100 % coco non surgraissés ne sont pas des savons agressifs s’ils sont faits maison, grâce peut-être à la glycérine qu’ils contiennent.

        Ton témoignage sur ton savon de Marseille est très intéressant. Est ce que ton savon de Marseille contenait une huile essentielle (si oui, laquelle) ou un ingrédient autre qu’un corps gras (si oui, lequel) ?

        Je te pose les questions ci-dessus, car j’ai refait ce savon en mettant de l’huile essentielle de citron. Apparemment, cette huile essentielle doit avoir un pH très acide, car mes nouveaux savons ont beaucoup de mal à durcir et sont huileux en surface. J’ai contrôlé avec ma langue pour m’assurer que c’était bien uniquement du gras qui recouvrait mon savon et non pas un mélange de gras avec un peu de lessive de soude.

        A mon avis, si l’huile essentielle de citron est acide, elle a dû augmenter mon taux de surgraissage qui était de 20 %.

  10. Célimène dit :

    pour mon expérience, l’absence de surgraissage n’a pas minoré la douceur, et il n’y avait plus de glycérine. J’avais également fait des 100% coco sans surgras (mais sans relargage cette fois) et même constat…

    Pr le premier, j’ai effectivement mis des he dans une moitié mais pas ds l’autre et je ‘ai pas constaté de différence.

    Il est difficile de dire à quoi ça tient, d’autant que j’ai la peau très sensible, mais manifestement ça convenait

    Faudra ptet multipier les expériences pr tirer des conclusions :p
    Mais si un ratage est décevant (voire enervant sur l’instant) , ca sert tjs ! lol
    Tes derniers savons st splendides (ceux d’avant également hein ! ) et ça me donne envie de marbrages ^^

    • Célimène, merci beaucoup pour ton commentaire très précis ainsi tes retours d’expériences.

      Oui, je pense qu’en effet il faut multiplier les expériences pour en tirer certaines conclusions.

      Oui, tu as raison. Je trouve aussi qu’on apprend beaucoup de nos ratages.

      Je te conseille vivement de te lancer dans les savons marbrés car je pense que tu vas adorer.

  11. Jazz dit :

    Vraiment très jolis, tes savons ! Tu as raison, ce serait vraiment dommage de les faire refondre !

  12. swanee dit :

    beau marbrage. c’est le B.o.S du jour

Les commentaires sont fermés.