Mes premiers tests de textures avec mon ester de sucre et mon glycéryl stéarate maison

Ci-dessous, les liens de mes deux émulsifiants maison :

https://cosmeticshomemadecolchique.wordpress.com/2011/09/17/mon-ester-de-sucre-maison/#comments

https://cosmeticshomemadecolchique.wordpress.com/2011/09/14/mon-emulsifiant-ve-glyceryl-stearate-maison/#comments

Recette de départ ratée sans photo :

Phase aqueuse

73,40 % eau de source

5 % complexe hydratant NFF

0,3 % sorbate de potassium

0,3 % poudre de xanthane

1 pointe de couteau d’acide hyaluronique

Phase huileuse

5 % beurre de karité Nilotica

5 % huile de rose musquée

2 % lanoline

5 % ester de sucre maison (rubrique ingrédients)

3 % glycéryl stéarate maison (rubrique ingrédients)

0,5 % vitamine E

Ajouts à froid

0,5 % huile essentielle de petit grain bigarade

J’ai raté cette crème, car mon ester de sucre et mon glycéryl stéarate sont des émulsifiants trop acide.

Je pense qu’à cause du milieu trop acide de ma préparation (pH légèrement supérieur à 5), je n’ai pas réussi à obtenir une émulsion bien liée. Ma préparation froide avait la consistance d’un lait fluide plein de bulles microscopiques.

L’ajout d’une pointe de couteau de bicarbonate de soude a remonté le pH au-dessus de 6, mais n’a pas épaissi ma préparation.

J’ai rajouté 2 % d’ester de sucre dans ma préparation avant de la faire chauffer au bain marie, car je pensais à tort que mon problème venait d’un dosage des émulsifiants trop bas. J’ai obtenu une crème trop épaisse, car le bicarbonate de soude incorporé avant la chauffe au bain marie était suffisant pour émulsionner correctement ma crème.

Ma crème était tellement épaisse à cause des 2 % d’ester de sucre rajoutés, que j’ai dû lui incorporer à froid :

33 grammes d’eau

0,1 gramme de poudre de xanthane

2 grammes de complexe hydratant NFF

8 grammes d’huile d’onagre

Mes émulsifiants maison donnent des résultats différents de ceux vendus dans le commerce.

Heureusement que j’ai eu la bonne idée de ne pas rajouter de glycérine ou du miel dans ma préparation, car j’aurais eu un surdosage d’humectants sucrés et une crème inconfortable et asséchante même avec une phase aqueuse importante.

Il me semble que mon ester de sucre et mon glycéryl stéarate sont des émulsifiants que je peux doser plus faiblement que ceux vendus dans le commerce.

Ma préparation a le visuel d’une crème chantilly épaisse.

Le toucher de cette crème est très aqueux à l’étalement, ce qui me surprend par rapport à son apparence.

On dirait que je passe sur mon visage de l’eau et une phase huileuse séparément et non pas une crème.

A mon avis, je pense que les rajouts à froid importants, ont dû fragiliser mon émulsion.

Le lendemain, j’ai refait fondre ma crème au bain marie, car je voulais savoir quelle texture j’aurais obtenue si je n’avais pas mis mes 45 grammes d’ajouts à froid mais à chaud.

Je pense que j’ai bien fait de refaire fondre toute ma crème pour l’émulsionner à nouveau, car j’ai obtenu une crème chantilly plus épaisse et plus crémeuse.

A l’application, cette crème paraît légère. Quelques minutes après l’application, je m’aperçois que ma crème est trop filmogène pour ma peau mixte même si elle laisse un fini mat.

J’ai fait un autre essai au bain marie méthode one pot, en rajoutant à 50 grammes de ma crème de la 2ème photo :

25 grammes d’eau de source

une pointe de couteau de poudre de xanthane

2,5 grammes d’huile de jojoba

Ma crème est très confortable, nourrissante et émolliente. La texture de cette crème est onctueuse.

Ma crème laisse un fini mat et velouté sur ma peau.

Pour terminer, j’ai fait un dernier essai au bain marie méthode one pot, en rajoutant à 10 grammes de ma crème de la photo n° 2 :

20 grammes d’eau de source

1 pointe de couteau de poudre de xanthane

J’ai obtenu une crème légère et très hydratante, qui à mon avis peut convenir aussi bien aux peaux mixtes qu’aux peaux grasses.

Quand j’applique cette crème, j’ai l’impression de mettre sur mon visage un gel crémeux.

J’ai l’impression que l’ester de sucre maison a un peu les mêmes propriétés que le Gélisucre s’il était solide.

Je suis très contente de mon ester de sucre et de mon glycéryl stéarate et je suis ravie de m’être fiée au blog de Célimène que je remercie beaucoup pour son partage.

http://tout-naturellement.blogspot.com/

Ces crèmes ne sont pas à reproduire, car elles doivent être améliorées au niveau de la phase huileuse.

Au bout de quelques jours, j’ai pu constater que mes crèmes rejetaient un peu d’eau. Ce léger déphasage ne veut pas dire que ces émulsifiants ne sont pas intéressants, mais simplement que mes formulations ne sont pas tout à fait au point.

J’ai déjà fait une autre recette de crème avec ces émulsifiants qui fera l’objet d’un autre article. Ma prochaine recette avec ces émulsifiants tient compte des résultats que j’ai obtenu avec ces premiers tests.

 

A propos cosmeticshomemadecolchique

Passionnée des cosmétiques et des savons faits maison.
Cet article a été publié dans Recettes visage. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

17 commentaires pour Mes premiers tests de textures avec mon ester de sucre et mon glycéryl stéarate maison

  1. Merci pour ce test bien intéressant et tout ce travail !!!

    ₪ ஜ ₪

  2. Colchique, merci beaucoup pour ces tests. J’ai hâte de voir les suivants🙂

  3. mlk dit :

    Bonjour Colchique
    C’est bien de mener tes tests jusqu’au bout et surtout d’en faire les critiques avec honnêteté
    Je pense que tu aurais dû peut être augmenter la part de ve, et diminuer sur l’émulsifiant
    mais, bon ils sont maisons et n’ont donc pas le même comportement
    malgré tout ta crème semble bien confortable, alors continue les améliorations
    Célimène, m’a ouvert plein de possibles et permis une nette compréhension de tous ces procédés, de concert avec toi, je la remercie aussi, car suite à ces essais, j’ai pu me formuler mon sojaémuls, plus un blend émulsifiant d’ailleurs mais très performant et avec une glissabilité impressionnante
    A bientôt donc pour la prochaine

    • Bonjour Mlk,

      Peut-être qu’en effet, j’aurais dû augmenter la dose de mon VE et diminuer la dose de mon ester de sucre (mon ester de sorbitan).

      Oui, j’ai bien remarqué que ces émulsifiants maison se comportent très différemment des émulsifiants du commerce. Je trouve aussi que ces émulsifiants maison apportent une excellente glissabilité du produit lors de l’application comme les silicones et sont très bien tolérés par ma peau. Par contre, ces émulsifiants maison ne m’apportent pas le crémeux, donc je dois revoir mes formulations.

      Suite à ce que j’ai pu constater lors de ces tests, j’ai fait une autre crème toujours avec uniquement des émulsifiants maison et j’ai obtenu un bien meilleur résultat. Cette autre crème fera l’objet d’un nouvel article sur mon blog.

      Mon but est de voir dans un premier temps, si je peux réaliser une émulsion qui me convienne sans ajout d’un émulsifiant ou coémulsifiant du commerce.

      Ci-dessous, ta très belle recette avec ton sojaémuls plus un blend émulsifiant :

      http://potionchaudron.canalblog.com/archives/2011/05/05/index.html

  4. letis dit :

    c’est tres interessant, je suis tes essais avec grand interet

  5. Missrimel dit :

    Vraiment, tes essais sont passionnants! Merci de nous faire partager cette expérience, et bravo pour tout ce travail! 😉

  6. lolitarose dit :

    Colchique, ton expérimentation est très interessante et j’ajouterai que tu n’as pas froid aux yeux car tu l’as réalisée avec 2 émulsifiants maison dont tu ne connaissais pas les caractéristiques.
    Ton résultat final semblant te donner satisfaction, peut-être pourrais-tu donner la formule « finale » si on peut dire, c-à-d en mettant dans le corps de la recette mais en phase trois tous les ajouts ; ça permettrait de se rendre compte de la part de gras totale nécessaire, par exemple.

    Tu as donc tout émulsionné à froid (du moins au départ) ? et donc sans ajout d’épaississant ; ceci peut expliquer la difficulté à émulsionner car il me semble que le GS a besoin d’être émulsionné à chaud. Par ailleurs, si je peux me permettre d’ajouter mon petit grain de sel, peut-être qu’un mélange de plusieurs huiles aux caractéristiques différentes, des « lourdes » et quelques « légères » , dès le départ, auraient également permis d’améliorer la stabilité.
    J’ai une question : cette émulsion laisse-t-elle la fameuse « trace blanche » ?

    Je finis ma littérature en te disant bravo et merci de nous livrer tes expériences qui nous font toutes progresser. Et comme les autres copinautes, j’attends la suite😉

    • Lolitarose, j’ai tenu à faire une crème avec uniquement mes deux émulsifiants maison, pour voir l’émulsion que j’allais obtenir par rapport à ceux vendus dans le commerce.

      Suite à ces tests, je ne pense pas qu’on puisse avoir une émulsion intéressante avec mes deux émulsifiants maison formulés comme dans mes tests.

      Mon résultat final ne me donne pas entièrement satisfaction, même si je trouve qu’il est meilleur que les précédents au niveau tenue de l’émulsion et application sur la peau. Le résultat final m’a tout simplement montré que mes émulsifiants maison ont l’air de préférer les préparations riches en phase aqueuse.

      J’ai noté uniquement mes rajouts, car je ne sais pas calculer les nouveaux pourcentages de mes tests après rajouts d’ingrédients dans ma formule de base.

      Ce que je note, c’est que mes deux émulsifiants maison ne me donneront pas une crème stable et intéressante sur la peau formulés comme je l’ai fait.

      Toutes mes émulsions ont été réalisées à chaud avec 0,3 % de gomme de xanthane. Lorsque j’ai fait des rajouts de phase aqueuse pour mes autres tests, j’ai rectifié le dosage de gomme de xanthane pour toujours en avoir environ 0,3 %.

      Bien entendu, les émulsions de mes tests ne risquaient pas de laisser la fameuse trace blanche dont tu fais mention, car je n’avais même pas la sensation de crémeux à l’application.

      Suite aux expériences de ces ratages, j’ai refait d’autres essais avec mes deux émulsifiants maison sans rajout d’un émulsifiant ou coémulsifiant du commerce, mais tout simplement en formulant différemment et j’ai obtenu une crème qui me plaît beaucoup et que je vais poster en fin de semaine.

      • lolitarose dit :

        Merci Colchique, je vais donc attendre de découvrir tes nouvelles formulations. En restant patiente (comme je ne peux pas cosméter faute de matériel je me console en dévorant…des yeux les recettes des copines)

  7. venezia dit :

    Colchique, tu as vraiment jonglé avec tes créations maison. C’est vraiment une aventure car dans le fond, on a du mal à savoir ce qu’on a exactement obtenu!
    je m’en redns d’autnat plus compte car j’ai refait de la cire estérifiée avec de la glycérine (en fouettant davantage) et elle me semble mieux estérifiée que lors de la première tentative. C’est un peu hors sujet avec tes essais, mais c’est juste pour dire qu’on a parfois l’impression d’avancer dans le brouillard. La définition d’une expérience scientifique étant sa reproductibilité…
    Donc, j’attends avec d’autant plus d’impatience la suite de tes essais

    • Venezia, oui, j’ai vraiment jonglé avec mes créations de crèmes faites avec uniquement des émulsifiants maison.

      Tu as entièrement raison. On ignore ce qu’on a réellement obtenu car on n’a pas la recette exacte, le matériel et les ingrédients des laboratoires. Mais toutefois, on arrive à obtenir des émulsifiants très intéressants si on n’a pas peur de faire des essais.

      Non ce n’est pas hors sujet et c’est très intéressant ce que tu racontes au sujet de ta cire estérifiée avec la glycérine. Personnellement, j’ai remarqué que le temps de chauffe, la température, le degré d’acidité et le fouettage étaient importants pour bien estérifier.

  8. michele dit :

    Quelle constance Colchique!
    Merci pour ces essais et tes conclusions.

Les commentaires sont fermés.