Savon liquide à la potasse

C’est mon premier savon à la potasse liquide et je suis à demie contente du résultat, car il n’est pas d’une transparence parfaite et qu’il ne me fournit pas une mousse très abondante.

Je voulais un savon d’une transparence parfaite et qui mousse autant qu’un gel douche du commerce.

Mon savon liquide mousse mais pas suffisamment à mon goût.

Après la réalisation de ce premier savon liquide, j’en ai réalisé un autre qui me plaît beaucoup et qui fera l’objet de mon prochain article.

Ci-dessous, les liens dont je me suis inspirée pour faire ce premier savon liquide :

http://www.derma-nova.com/recettes.html#Anchor-Savo-52562

http://www.snowdriftfarm.com/form_liquidsoap.html

http://www.thesage.com/recipes/recipes.php?.State=Display&id=114

Ci-dessous, deux tutos pour faire su savon liquide en français :

http://soapsession.com/blog/2008/10/16/savon-liquide-en-image/

http://monusineabulles.over-blog.com/article-creer-un-savon-liquide-a-base-de-potasse-caustique-54541584-comments.html#anchorComment

Ci-dessous, le calculateur que j’ai utilisé :

http://www.snowdriftfarm.com/soapcalculator.htm

Recette :

30 grammes de végétaline

30 grammes d’huile de ricin

40 grammes d’huile d’amande douce

Potasse + eau pour un surgraissage à 3 %

A la trace fine :

10 % du poids des huiles de glycérine pour activer la saponification, améliorer la transparence et la douceur du savon.

Grâce à la glycérine qui active la saponification la trace épaissit rapidement. Quand la trace est épaisse, couvrir le récipient contenant le savon et mettre au four pendant 3 heures à une température se situant entre 70 et 80° maximum.

Après la cuisson, éteindre le four et rajouter le même poids d’eau bouillante que le poids des huiles qui ont servi à faire le savon à la potasse. Remettre au four le mélange savon + eau et le laisser reposer dans le four éteint une nuit ou une journée.

Le lendemain, l’eau a ramolli et dissout une partie du savon. Remuer et laisser à nouveau reposer ce mélange pour que le reste du savon continue à fondre. Au bout de deux jours mon savon était complètement dissout et son pH était de 10,38.

Le 3ème jour, ma préparation  avait épaissit comme de la vaseline ; j’ai donc rajouté une nouvelle fois le même poids d’eau bouillante que le poids total des huiles. Mon savon est trop liquide, mais je pense qu’il va épaissir dans les jours à venir.

Deux jours après ce rajout d’eau, mon savon a très légèrement épaissit et ne s’est pas déphasé. Le pH de mon savon à ce stade est de 10,16.

Lorsque je remue mon savon, je m’aperçois que les huiles essentielles ont gélifiées très légèrement ma préparation qui reste encore trop liquide.

Au bout de 4 jours, mon savon a encore épaissi.

Pour essayer d’améliorer sa transparence, j’ai rajouté à mon savon liquide, 5 grammes de sorbitol et 5 grammes d’alcool à 90°.

Après avoir bien remué mon savon liquide, je l’ai mis au four pendant 4 heures à une température de 80°.

Quand j’ai sorti mon savon, j’ai pu constater que sur le dessus il y avait une pellicule blanche cireuse que j’ai retirée. A mon avis, cette pellicule blanche sur le dessus de mon savon était due à la réaction glycérine + alcool + sorbitol. Peut-être que si j’avais mis suffisamment de glycérine dans mon savon, je n’aurais pas eu besoin de rajouter de l’alcool et du sorbitol.

Pour finir, j’ai versé mon savon dans un flacon doseur, après avoir incorporé 30 gouttes d’huile essentielle de lavande, 15 gouttes d’huile essentielle de géranium odorant, 15 gouttes d’huile essentielle d’ylang ylang et 15 gouttes de phénoxyéthanol (conservateur).

Mon savon continue au fil des jours à devenir de plus en plus translucide.

Le pH d’un savon liquide qui doit se trouver entre 9 et 10.

Si le pH est supérieur à 10, un temps de cure plus où moins long est nécessaire. Si au bout de deux mois le pH n’est pas descendu à 10, le rectifier avec de l’acide lactique.

Attention de ne pas descendre en-dessous d’un pH de 9 sous peine de détruire le savon.

Attention également de ne pas rajouter de l’acide lactique sans s’assurer que la saponification est terminée, ce qui augmenterait à mon avis le surgraissage et donnerait peut-être un savon liquide qui déphaserait ou qui mousserait beaucoup moins.

Après cette expérience et grâce au forum des Céphée Natur’elles, j’ai refait un savon liquide qui me plaît beaucoup et qui fera l’objet de mon prochain article.

Ci-dessous, 2 photos de mon savon avant les rajouts de sorbitol et d’alcool :

Ci-dessous, 2 photos de mon savon après les rajouts sorbitol + alcool :

Ci-dessous, photo de mon savon prise aujourd’hui :

Evolution de mon savon liquide :

Ci-dessous, deux photos prises le 10 janvier 2012 :

On peut voir notamment sur le première photo, que mon savon  liquide qui n’était pas suffisamment transparent a changé d’apparence.

Mon savon liquide ne se déphase pas ; c’est seulement la partie cireuse qui l’empêche d’être transparent qui se détache du savon comme un nuage.

Ci-dessous, deux photos de mon savon liquide transparent du lien ci-dessous prises le 10 janvier 2012. On peut constater que mon savon liquide transparent du lien ci-dessous n’a pas du tout changé d’aspect sur la durée.

https://cosmeticshomemadecolchique.wordpress.com/2011/10/26/savon-liquide-transparent-a-la-potasse/

 

A propos cosmeticshomemadecolchique

Passionnée des cosmétiques et des savons faits maison.
Cet article a été publié dans Savons. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

18 commentaires pour Savon liquide à la potasse

  1. Luciefer dit :

    C’est une belle réussite ce savon liquide !!!

  2. Catherine dit :

    Il est déjà beau ton savon ; il est sûr qu’on voudrait une transparence parfaite mais est-ce la priorité ? J’en avais fais par le passé avec différentes recettes, les uns étaient opaques, les autres ont ranci, ceux qui étaient très transparents n’étaient pas forcément doux pour la peau…
    J’attends avec impatience que l’une d’entre vous trouve la recette parfaite.

    Merci de partager tes essais.

    • Catherine, tu as raison. La priorité n’est pas la transparence.

      Par contre, je remarque que c’est la glycérine qui permet d’avoir de la transparence, de la douceur avec un si faible pourcentage de surgraissage et une mousse abondante pour un meilleur rinçage.

      Ce savon est déjà très satisfaisant, mais le prochain que je vais poster est transparent grâce à un dosage supérieur de glycérine qui le rend également encore plus doux et beaucoup plus moussant.

      Le prochain savon que je vais poster répond totalement à mes exigences sur tous les points contrairement à celui là.

  3. Marie-Neige dit :

    Il est très bien ce savon liquide. C’est long à préparer ou plutôt à finaliser mais c’est une réussite. Bravo. Bisous.

  4. wistiti dit :

    très chouette ton savon liquide
    c’est vrai que la transparence est dure a atteindre mais connaissant ta persévérance je ne me fais aucun souci sur la suite de tes savons liquides

  5. Yulaan dit :

    Il est superbe ! même opalin. J’adore ce beau jaune citron très lumineux. Bravo !

    Vivement que tu postes le second…

  6. lolitarose dit :

    C’est un savon qui semble demander une grande patience, trop pour moi sans doute. Mais le résultat me paraît bien, même si je ne doute pas que tu vas faire « encore mieux ». C’est drôle, mais depuis que j’ai commencé à utiliser des savons traditionnels faits maison, je ne peux plus utiliser de savon liquide, même 100% home made, alors que je n’utilisais que des gels douches auparavant. Bizarre ! Mais en tout cas bravo de nous avoir présenter ce pas à pas très détaillé.

  7. Jazz dit :

    Tu me donnes envie de m’y remettre. Le seul savon liquide que j’ai fait jusqu’ici sentait le rance …:-/
    J’attends ta prochaine publication avec impatience !

  8. Emilie Bulles dit :

    Superbe!!! Il a l’air parfait au niveau viscosité!

  9. Irène dit :

    Merci beaucoup Colchique pour toutes ces informations tellement intéressantes et tes explications.
    Je suis certaine que je ferai un essai plus tard.

Les commentaires sont fermés.