Savon noir olive/ricin

Recette :

50 % huile de ricin

50 % huile d’olive

potasse pour un surgraissage à 3 %

Au bout de 3 heures de fouettage j’ai obtenu qu’une trace fine.

J’ai mis mon savon au four à 80° pour une durée de 5 heures en remuant mon savon toutes les 30 minutes jusqu’à l’apparition d’une trace épaisse.

En fin de cuisson, j’ai dilué mon savon en triplant la dose d’eau qui m’a servi à dissoudre la potasse.

Une fois mon savon bien dilué, j’ai plongé mon récipient dans un bain marie bouillant et j’ai remué mon savon pendant environ 30 minutes pour obtenir un savon pâteux.

J’ai rajouté dans mon savon 0,5 % d’huile essentielle de Niouli, 0,5 % de vitamine E et 0,5 % de phénoxyéthanol.

Ce savon ressemble à une crème translucide d’un très joli vert anis.

Ce savon noir s’étale très bien sur ma peau sèche et pas du tout sur ma peau mouillée.

Je trouve ce savon noir gluant dès qu’il est en contact avec l’eau.

Ce savon noir ne mousse pas même si j’utilise une fleur de douche et se rince difficilement.

J’ai l’impression que ce savon noir ne lave pas.

Ce savon noir me donne l’impression d’avoir besoin d’un temps de mûrissement beaucoup plus long que ceux que j’ai fait avec ajout de glycérine.

Aujourd’hui 9 mars 2012, je mets ci-dessous une photo de mon savon.

Ce savon avait besoin d’un temps de cure de 3 mois pour perdre son côté gluant et difficile à étaler sur ma peau humide.

Grâce au temps de cure de 3 mois, ce savon s’étale bien sur ma peau, mousse bien et se rince facilement.

Aujourd’hui 16 mai 2013, je mets ci-dessous une photo de mon savon :

 

A propos cosmeticshomemadecolchique

Passionnée des cosmétiques et des savons faits maison.
Cet article a été publié dans Savons. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

20 commentaires pour Savon noir olive/ricin

  1. letis dit :

    tu t’es inspiré de qui ou quoi pour le faire ??
    il a l’air doux!!

    • Letis, je me suis inspirée de la recette du savon noir traditionnel fait avec de l’huile d’olive en préférant la couper avec de l’huile de ricin.

      Ce qui me déplaît dans mon savon noir c’est qu’il ne mousse pas du tout car il ne contient pas d’huile de coco. Peut-être qu’en laissant mon savon noir mûrir assez longtemps finira-t-il par mousser un petit peu ?

      Oui, je trouve mon savon noir tellement doux que je me demande s’il lave.

      Ce qui me plaît malgré le manque de mousse, c’est que mon savon noir laisse ma peau une fois sèche très douce.

  2. Jazz dit :

    3 heures de fouettage ! Quelle patience tu as !

    • Jazz, j’ai fait 100 grammes de savon noir, ce qui m’a permis de le fouetter tranquillement assise dans mon canapé en regardant la télévision. Je me reposais de temps en temps 5 minutes entre les fouettages en posant le bol sur ma table basse.

      Je me rends compte que même si le fouettage est plus long, je trouve que c’est moins de travail au niveau vaisselle de faire des petites quantités de savon.

  3. Irène dit :

    Tu nous donneras ton sentiment dans quelque temps, voir si ton savon a évolué et te plaît davantage.
    Merci du partage.

  4. Yulaan dit :

    Oui, comme toi, je pense qu’il demande à mûrir.

    C’est étrange ce que tu dis : qu’il ne s’étale pas sur peau mouillé. Celui à la glycérine s’étalait ?

    Je me demande si tu ne devrais pas te contenter de faire la pâte à savon sans la diluer. Juste pour voir et comparer. (ou diluer avec le minimum d’eau pour l’assouplir).

    Moi aussi j’aimerais bien en avoir des nouvelles.

    Bises ;o))

    • Yulaan, oui, celui à la glycérine s’étale sur ma peau mouillée.

      La dose d’eau que j’ai mise dans ce savon me donne un savon ni trop dur ni trop mou. Le problème ne se situe pas à mon avis au niveau de la consistance du savon, mais plutôt au fait qu’il ne mousse pas.

      Oui, si je remarque une évolution de ce savon dans un ou deux mois voire trois mois je ne manquerai pas de le signaler.

      Bisous

  5. venezia dit :

    Colchique, quand je lis la recette, j’ai l’impression de découvrir les travaux d’Hercule! Quelle patience! Je ne pouvais imaginer qu’il fallait tant de temps pour élaborer du savon noir. bravo pour ta constance

  6. michele dit :

    Je ne comprend pas pourquoi il ne développe pas de mousse du tout. Car si je ne crois pas les calculateurs qui considèrent que le ricin mousse dans les savons en pains, je pense qu’il stabilise la mousse quand même.
    Et le savon 100% olive moussait-il? Utilises-tu une olive extra-vierge?

    L’olive vierge se saponifie moins bien que l’olive raffinée ou le grignon traditionnellement utilisé au Maghreb. Il y a peut-être trop d’insaponifiables. Qu’en penses-tu?

    Peut-être est-ce seulement dû au trop grand pourcentage de ricin.
    Pourquoi as-tu voulu en mettre autant?

    Comme Venezia, je salue ta ténacité? C’est intéressant à lire.

    • Michele, je suis d’accord avec toi pour l’huile de ricin qui ne me paraît pas apporter de la mousse mais plutôt bien la stabiliser dans un savon déjà moussant.

      Mon savon 100 % olive (savon de Castille) ne moussait pas du tout. Par contre grâce à l’huile de ricin, je trouve mon savon noir pas du tout asséchant pour ma peau contrairement à un savon 100 % olive.

      Je pense également que l’huile d’olive vierge doit contenir trop d’insaponifiables, mais malheureusement je n’ai pas trouvé de l’huile d’olive raffinée.

      J’ai remarqué que les savons à base d’huile d’olive étaient ceux que j’appréciais le moins (savon de Marseille et savon d’Alep).

      Mon savon noir transparent qui ne contient plus d’insaponifiable est celui que je préfère. Je peux également remarquer que seul mon savon noir transparent ne laisse aucune particule cireuse dans ma baignoire après la douche.

  7. mlk dit :

    Colchique, c’est vrai tu as une patience et une volonté assez incroyable
    je comprends surtout, que tu décortiques et analyses avec grand souci pédagogique pour nous
    et je t’en remercie vivement
    J’aime bien cette couleur anisée
    C’est déstabilisant, un savon qui ne mousse ni ne lave
    Tu nous en diras des nouvelles?
    c’est peut être une bien belle et bonne formule pour le lavage des bébés,

    • Mlk, la couleur vert anis me plaît beaucoup et je trouve qu’elle s’accorde avec l’huile essentielle de niaouli que j’adore.

      Oui, c’est très déstabilisant un savon qui ne mousse pas.

      Il me semble également que cette formule est peut-être intéressante pour le lavage des bébés.

      Je vais laisser ce savon encore mûrir et si je remarque des différences je viendrai les noter dans cet article.

  8. Caly dit :

    Colchique il paraissait beau pourtant… il faut laisser le temps au temps et nous tenir au courant de son évolution.
    Comme toi je n’apprécie pas particulièrement les savons qui contiennent un gros pourcentage ou une majorité d’huile d’olive😉

  9. swanee dit :

    o comme il me plait celui ci…
    c’est un savon donc il lave je pense, bien que non moussant.

    en tout cas c’est mon choix pour Blogs of soap.

  10. elle06 dit :

    Super ! je suis en pleine période de réflexion pour réaliser savon « noir » et liquide !
    tes expérimentations et réflexions m’aident beaucoup merci beaucoup pour tout😉

Les commentaires sont fermés.