Shampoing solide sans tensioactif cationique

Ma peau et mes cheveux aiment beaucoup les produits sans rinçage qui contiennent de l’Olivem 1000 comme émulsifiant. Par contre, ma peau et mes cheveux n’apprécient pas du tout les produits sans rinçage qui contiennent du BTMS ou du Conditioner Emulsifier.

Le BTMS et le Conditioner Emulsifier font partie des tensioactifs cationiques.

Le BTMS que j’ai l’habitude d’utiliser dans les shampoings solides et les après-shampoing me satisfait, car ce sont des produits que je rince parfaitement.

Avec l’Olivem 1000 à la place du BTMS j’ai trouvé un mieux. Avec l’Olivem 1000 j’ai les cheveux qui sont plus nerveux, ce qui est très appréciable dans mon cas car j’ai les cheveux fins.

Comme on peut le constater dans ma recette j’ai mis deux tensioactifs moussants : le SCS et le SLSA pour essayer d’avoir un pH ni trop bas ni trop haut.

Pour moi, le SCS n’est pas plus doux que le SLSA et le SLSA n’est pas plus doux que le SCS. J’ai testé des shampoings solides avec uniquement du SCS et des shampoings solides avec uniquement du SLSA et le résultat sur mes cheveux est nettement moins bon qu’un mélange de ces deux tensioactifs. J’ai également testé le SCI et je trouve qu’il donne le même résultat que le SLSA ; d’ailleurs pour moi c’est soit SCI soit SLSA.

Ces tensioactifs lavants et moussants sont extrêmement puissants et je cherche à les doser au minimum, sachant que mon but est d’avoir un shampoing solide qui mousse bien et qui lave parfaitement mes cheveux.

Ma phase huileuse peut paraître importante, mais elle est complètement éliminée au lavage.

Ci-dessous, un lien qui m’aide à faire mon mélange de tensioactifs lavants et moussants :

https://cosmeticshomemadecolchique.wordpress.com/2010/12/31/ph-des-tensioactifs/

Recette :

25 grammes SCS (sodium coco sulfate)

15 grammes SLSA (sodium lauryl sulfoacétate)

25 grammes beurre de cacao

5 grammes beurre de kpangnan

5 grammes graisse de vison

2 grammes lanoline

10 grammes Olivem 1000

5 grammes alcool cétéarylique

8 grammes glycérine

20 grammes hydrolat d’eau de rose

5 gouttes de vitamine E

20 gouttes d’huile essentielle d’orange

3 gouttes de colorant alimentaire bleu

Je mets à fondre au bain marie les 8 premiers ingrédients de ma recette.

Les deux premiers ingrédients de ma recette ont du mal à fondre complètement mais ce n’est pas grave, car une fois les autres ingrédients fondus, je rajoute mon mélange hydrolat d’eau de rose et glycérine que j’ai préalablement chauffé 30 secondes au micro-ondes.

Les 3 derniers ingrédients je les rajoute au dernier moment juste avant que ma préparation durcisse.

Je moule mon shampoing solide quand il est suffisamment dur pour être pétri dans mes mains comme une pâte à modeler.

A propos cosmeticshomemadecolchique

Passionnée des cosmétiques et des savons faits maison.
Cet article a été publié dans Recettes cheveux. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

21 commentaires pour Shampoing solide sans tensioactif cationique

  1. BaBoutine dit :

    il est très beau ..🙂
    bisous et passe de bonne fêtes de fin et nouvelle année

  2. cannella dit :

    J’aime beaucoup te lire car j’apprends encore et encore !
    Bisous

  3. lolitarose dit :

    Je lis et relis toutes ces recettes de shampooings solides que beaucoup semblent apprécier mais j’avoue que depuis que j’ai découvert la poudre de Meera, mes cheveux se sont nettement améliorés (surtout par rapport au côté raplapla) que du coup je n’ai jamais essayé de me lancer dans les shampooings maison. Pourtant ta recette et la vue de ce joli « savon » sont autrement plus alléchants que ma boue marron. Tu as choisi une belle forme et j’aime beaucoup la couleur. J’admire de loin… sans oser.
    Je te souhaite un bon réveillon. Bises

  4. Fine dit :

    Encore une superbe recette! Je me demandais juste de quelle nature sont tes cheveux? Je rêve encore de réussir les shampooings solides, si pratiques et économiques. En tout cas, beau travail, j’admire ta rigueur et ta créativité.
    Bisous.
    Fine

  5. Marie-Neige dit :

    Une bien belle recette, comme toujours. Bisous et très Bonne Année créative.

  6. Bonny5 dit :

    Bonjour,
    Est il possible d’utiliser uniquement du SCI + SLSA dans le shampooing solide ?

    • Bonny, à mon avis, non, on n’a pas intérêt à utiliser uniquement le SCI + SLSA dans un shampoing solide, car on va obtenir un produit friable et je pense très agressif pour les cheveux.

      Je pense qu’il est très important, de faire en sorte à bien doser plusieurs ingrédients dans un shampoing solide, de manière à obtenir un produit fini qui soit lavant sans être agressif et avec une texture qui ne se désagrège pas au contact de l’eau.

      Je trouve également, que le SCI et e SLSA sont des tensioactifs très semblables au niveau du pH, donc, je pense qu’on peut mettre dans un shampoing solide l’un ou l’autre et même les mélanger.

      Je pense également, qu’il vaut mieux rajouter du SCS qui a un pH basique, pour avoir au final un shampoing solide ni trop acide ni trop basique.

      Je pense qu’un produit trop acide ou trop basique peut s’avérer agressif, aussi bien au niveau du cuir chevelu qu’au niveau des cheveux.

      Sur mon blog, il y a un article concernant le pH que donnent les tensioactifs solides dilués dans un peu d’eau et qui devrait peut-être t’intéresser.

  7. Bonny5 dit :

    Merci pour ta réponse très rapide !
    Je pensais justement que le SLSA et le SCI était moins agréssif que le SCS. Je suis un peu perdue !
    Je vais voir ton article de suite !
    J’apprends beaucoup grâce à ton blog ! Félicitation pour ton travail !

    • Bonny, merci beaucoup pour l’intérêt que tu portes à mon blog.😉

      En fait, tous ces tensioactifs solides sous forme de poudre je les trouve aussi agressifs l’un que l’autre. Ces tensioactifs ont un très gros pouvoir moussant, ce qui je trouve les rend très intéressants dans les produits tels que les shampoings, car ils permettent un excellent lavage et un excellent rinçage, même avec une phase huileuse qui peut paraître importante.

      J’ai essayé de faire un shampoing solide avec un pourcentage de phase huileuse (tous les corps gras émulsifiant/coémulsifiant compris) qui compense l’effet très desséchant de ces tensioatifs et qu’après le rinçage tous les ingrédients qui compose mon shampoing solide soient totalement éliminés. Bref, je pense que mon shampoing solide peut être destiné à tous les types de cheveux.

      Par contre si on a les cheveux secs, je pense qu’il vaut mieux utiliser un après-shampoing après le lavage avec ce shampoing solide. Personnellement j’ai les cheveux qui ont tendance à être secs, donc j’applique mon après-shampoing que je laisse poser deux minutes, car c’est le temps de pause requis pour mes cheveux fins sans risque d’alourdissement. Si on a que les pointes sèches, on peut appliquer un après-shampoing que sur les pointes.

      Personnellement, je te conseille de tester ce shampoing solide sans le faire suivre d’un après-shampoing, car peut-être que tu n’en auras pas besoin. Je trouve que ces tensioactifs me donnent des shampoings démêlants et l’après-shampoing me sert uniquement à nourrir mes cheveux que s’ils en ont besoin. Bref, j’utilise également ce shampoing solide seul, c’est-à-dire sans obligatoirement le faire suivre d’un après-shampoing si je juge que mes cheveux n’en ont pas besoin.

      Supprimer un ingrédient de la recette peut complètement déséquilibrer la formule.

      • Bonny5 dit :

        J’aimerais juste y rajouter du henné pour ne pas perdre trop vite ma couleur. Crois tu que celà irait ?

      • Bonny, à mon avis, le henné est inutile dans un shampoing qui n’a pas le temps d’agir sur les cheveux, car ce n’est pas un produit qu’on doit laisser avec un temps de pause à cause des tensioactifs lavants.

  8. Bonny5 dit :

    Je vais tester votre recette en réduisant la phase huileuse car j’ai les cheveux mixtes et très très fins.
    En ce qui concerne le BTMS j’ai le même souci que vous, je vais tester l’olivem !

  9. Bonny5 dit :

    A la place de l’hydrolat de rose (que je n’ai pas) je vais faire une décoction de poudres ayurvédiques car j’ai quand même peur de perdre trop vite la couleur de mon henné indigo. Je vérifierai le PH de la décoction (PH de l’hydrolat d’après source AZ est de 4.2 – 6) et ça c’est grâce à ton article très intéressant sur le PH des produits et tensioactifs ! . Je fais faire cette recette cet après midi

Les commentaires sont fermés.