Lécithines de soja et émulsions

Je pense que la lécithine de soja est intéressante à utiliser comme émulsifiant dans les produits cosmétiques et pas intéressante par voie orale, voir lien ci-dessous :

http://www.bio-info.be/pages/courrier/laitousoya.html

 

Sources : Wikipédia, Cuisine et Molécule, Molécule-R, Encyclopaedia Universalis.

 

La lécithine est également connue sous le nom de phosphatidycholine, c’est-à-dire un lipide formé à partir d’une choline, d’un phosphate, d’un glycérol et de deux acides gras.

La phosphatidylcholine possède :

Le groupe phosphate est chargé négativement, tandis que la choline est chargée positivement. La phosphatidylcholine est donc zwitterionique.

Tensioactifs zwitterioniques ou amphotères :

Les tensioactifs amphotères contiennent à la fois des groupements acides et basiques. En conséquence, suivant le pH du milieu où ils se trouvent, ils libèrent un ion positif ou un ion négatif.

  • en pH alcalin, ils se comportent comme des tensioactifs anioniques,
  • en pH acide, ils se comportent comme des tensioactifs cationiques.

 

Les différents types de lécithine

Les lécithines peuvent être natives, modifiées, fractionnées ou mélangées à d’autres.

Les lécithines peuvent également être purifiées par extraction à l’acétone pour donner des lécithines totalement déshuilées.

Les lécithines peuvent être fractionnées avec de l’éthanol, pour permettre d’enrichir l’extrait en phosphatidylcholine. Les phospholipides sont rendus plus hydrophiles pour les lécithines factionnées ou les lécithines hydrolysées par voie enzymatique. Ces lysolécithines améliorent la stabilité des émulsions huile dans l’eau.

Les lécithines commerciales courantes sont des mélanges de phospholipides (environ 50%), triglycérides (35%) et glycolipides (environ 10%).

Des lécithines déshuilées plus pures sont commercialisées et ne contiennent que des phospholipides et des glycolipides. Certaines lécithines déshuilées ou pures contiennent plus de 95% de phospholipides).

 

Propriétés émulsifiantes des lécithines

Les lécithines sont des substances jaunes, de consistance cireuse, insolubles dans l’eau, solubles dans les solvants organiques. C’est la propriété principale des lécithines.

En fait, grâce à leur caractère amphiphiles (hydrophile et hydrophobe), elles peuvent stabiliser les émulsions. Agissant à faible concentration, elles favorisent une distribution fine d’une phase à l’autre en se plaçant à l’interface entre l’eau et l’huile, la partie hydrophile dans l’eau et la partie hydrophobe dans l’huile.

Les lécithines couvrent une large gamme de HLB variant de 2 à 12, ce qui permet de choisir celle qui sera la plus adaptée au type d’émulsion choisie.

 

Trucs et astuces

Il vaut mieux faire fondre la lécithine dans une préparation froide, car apparemment la chaleur fait perdre à la lécithine une partie de ses pouvoirs émulsifiants.

 

Personnellement, j’ai remarqué que la lécithine en granulés que l’on trouve couramment dans les rayons diététiques, fondait en me donnant un mélange homogène plus rapidement dans l’huile au réfrigérateur plutôt qu’à température ambiante, alors que dans l’eau pour l’hydrater elle ne me donnait pas un mélange homogène.

 

 

A propos cosmeticshomemadecolchique

Passionnée des cosmétiques et des savons faits maison.
Cet article a été publié dans Ingrédients. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

26 commentaires pour Lécithines de soja et émulsions

  1. Marie-Neige dit :

    C’est très intéressant mais toujours trop compliqué pour ma petite tête tous ces mots très savants. Merci. bisous..

  2. mlk dit :

    Colchique!
    J’aime beaucoup les lécithines
    Alors bienvenue au Club
    Il vaut mieux ne pas excéder une T° de 70° pour la lécithine de Az et les autres aussi d’ailleurs
    Et c’est la plus vieille compagne des formulateurs et cuisiniers d’ailleurs aussi
    Je vais poster un truc sur Potion, mis sur les Céphées
    Tes recherches apportent toujours de nouveaux éclairages et je trouve que cela vaut le coup de creuser toutes les pistes
    Merci

    • Mlk, oui, moi aussi j’aime beaucoup les lécithines dans les cosmétiques à condition de les utiliser à un faible pourcentage et de les associer à d’autres émulsifiants, car je trouve qu’elles donnent des crèmes émollientes avec une texture très fine.

      Oui, je suis d’accord avec toi pour ne pas trop chauffer les lécithines et même éviter de les chauffer en les faisant fondre ou en les hydratants, de manière à les incorporer en 3ème phase à froid.

      Oui, ça vaut le coup de creuser toutes les pistes, donc j’attends avec impatience ton article sur Potions et Chaudron.😉

  3. cannella dit :

    Merci ma savante Colchique ! Tes articles sont toujours fouillés …
    Moi la mienne est liquide, collante, désagréable … Il faudra que j’essaye celle en granulés .

    • Cannella, merci beaucoup pour ton commentaire.

      Ce n’est pas moi la savante, car j’ai fait que récolter les informations que j’ai trouvé grâce au merveilleux outil qu’est Internet.

      Je vais également m’amuser à faire quelques essais grâce aux informations récoltées.

  4. Irène dit :

    Merci pour ces informations.
    Bien accompagné, c’est un produit remarquable et très agréable quant à la consistance du produit fini avec une gamme assez large d’utilisation.

    • Irène, merci beaucoup pour ton commentaire.

      Oui, tout à fait, moi aussi je trouve que les lécithines sont très intéressantes, car en effet, elles permettent une gamme assez large d’utilisation.

  5. Célimène dit :

    J’aime également comme émuls (associée à d’autres émulsifiants…
    pour avoir eu en plus la chance de tester des crèmes à la lécithine de soja, je ne pouvais qu’aimer ! :p

    et je l’apprécie aussi ds les produits pr cheveux et ongles😉

  6. Célimène dit :

    « pour avoir eu en plus la chance de tester des crèmes à la lécithine de soja, je ne pouvais qu’aimer ! »
    oups, j’ai oublié un morceau : la chance de tester les crèmes à la lécithine de MLK !!!🙂

  7. lolitarose dit :

    Ton article est très intéressant et il vient confirmer mes toutes premières impressions (je suis assez novice en matière de lécithine). Mais trouves-tu que ce soit mieux fondu dans l’huile que dans l’eau ? tu veux dire que l’émulsion s’en ressent ? Il va falloir que je refasse un essai en suivant tes conseils et en m’inspirant des recettes de MLK, grande prêtresse de cette Lady L.

  8. lolitarose dit :

    Merci Colchique, je ferai donc l’expérience en essayant ta méthode. Je n’ai pas de lyso à disposition, et en revanche des granules à revendre donc je vais me concentrer sur ce que j’ai !

    • Lolitarose, je peux également essayer de t’amuser en transformant une partie de ta lécithine pour en faire un émulsifiant comme celui du lien ci-dessous.

      A mon avis, cette transformation devrait donner un émulsifiant qui ressemble à la lysolécithine.

      http://www.calybeauty.com/post/Jellycethine-emulsifiant-home-made-.aspx

      • lolitarose dit :

        J’avais en effet lu cet article, mais Caly est partie de la lécithine liquide et non des granules donc à voir… Il me semble aussi que Christine avait réalisé un émulsifiant à base de granules, mais je ne retrouve plus l’article, j’ai l’impression que toutes les recettes d’émulsifiants maison ont disparu ou alors j’ai plus les yeux en face des trous🙂

  9. Evik dit :

    Merci Colchique pour cet article. Tres interessant ton experience avec les granules, moi, je n’ai pas du tout reussi les faire dissoudre en huile, seulement dans l’eau! Alors je me demande, quelle peut etre la difference? Je comprendrai liquide vs granules, mais entre les granules? Quelle marque t’utilises?

  10. michele dit :

    Merci Colchique d’apporter ta touche à cette vague lécithine.
    On peut penser être à contre-courant dans la vie et céder aux modes en cosmétique maison, j’aime l’impression que tout le monde planche en même temps sur les mêmes choses.

    Il en sort toujours plus de maitrise dans cette activité.

    Je reviendrai lire attentivement tes liens. Merci.

  11. mlk dit :

    Itou, Colchique
    Plein de têtes pensantes et chercheuses sur ces lécithines et plus de maîtrise
    Lolitarose, la lécithine de G Detou, je l’utilise moi, comme un gélifiant émollient mais dans la phase eau et à d’infimes pourcentages
    Suite à vos essais, je l’ai mise dans du cocco fractionné…l’huile est déja sirupeuse et jaune
    A voir et tester donc pour moi de cette façon
    Ce petit train des énergies partageuses me réjouit
    A bientôt CColchique

  12. mlk dit :

    Colchique
    Si tu permets on peut aiguiller Lolitarose vers le post des Céphées ou Alikéa expliquait comment dissoudre les granules de lécithine pour obtenir le même genre de lécithine que celle de az
    Sinon, j’ai dissous pour ma part 3% de lecithine G Detou, très fine et blanche dans 97% de coco fractionné pour en faire des huiles de bain et supports de joujoux de bain
    Je ne pense pas que le HLB soit élevé, et c’est pour cela, que je l’utiliserais comme un dispersant
    dans l’eau du bain

    • Mlk, oui, bien sûr qu’on peut aiguiller Lolitarose sur le post des Céphées. Par contre, je pense que je n’ai pas le droit de mettre de lien vers un article de ce forum. Peut-être que Lolitarose a lu le sujet dont tu parles sur le forum des Céphées car elle est inscrite sur ce forum.

      Aroma Zone vend de la lécithine dissoute dans de l’huile :

      http://www.aroma-zone.com/aroma/Fiche_emulsifiant_lecithinesoja.asp

      Comme toi, je pense que ta lécithine ainsi que celle vendue chez Aroma Zone, sont des lécithines avec une HLB basse.

      • lolitarose dit :

        Merci les filles j’ai egalement été voir les longues et passionnantes discussions sur les cephees, mais en fait comme on le voit sur ta Lady L mlk, il y a finalement quantité de lécithines et il faut donc expérimenter plusieurs méthodes et formules pour obtenir le meilleur résultat de chacune. Merci de toutes ces info.

Les commentaires sont fermés.