Après-shampoing Olivem 1000 sans tensioactif cationique

Je suis extrêmement contente de cet après-shampoing ; c’est même de tous les après-shampoing que j’ai fait jusqu’à présent celui qui a ma préférence.

L’Olivem 1000 est un émulsifiant que ma peau et mes cheveux apprécient beaucoup dans les produits cosmétiques crémeux qui se rincent ou pas.

Je n’utilise plus les tensioactifs cationiques pour l’effet démêlant depuis que je mets du coco caprylate dans mes après-shampoing.

Le coco caprylate dosé à 2 %, me permet d’obtenir un effet démêlant aussi bon que les tensioactifs cationiques dosés à 5 %.

Le coco caprylate contrairement aux tensioactifs cationiques, apporte du ressort à mes cheveux et beaucoup de brillance.

L’Olivem 1000 me donne un après-shampoing qui se rince parfaitement ; je trouve même que le rinçage est bien meilleur qu’avec les tensioactifs cationiques.

J’ai voulu un après-shampoing de couleur mauve, car je l’ai parfumé avec de l’arôme naturel à la violette que j’ai acheté dans une boutique d’ustensiles et d’ingrédients culinaires.

 

Recette :

43 % eau de source
25 % gel d’aloé véra
5 % glycérine
5 % beurre de cacao
5 % huile de carthame
3 % huile de jojoba
2 % coco caprylate
2 % lanoline
5 % Olivem 1000
2 % alcool cétéarylique
0,5 % vitamine E
0,5 % phénoxyéthanol
2 % arôme naturel de violette
colorant alimentaire bleu et rouge pour obtenir du mauve

 

 

A propos cosmeticshomemadecolchique

Passionnée des cosmétiques et des savons faits maison.
Cet article a été publié dans Recettes cheveux. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

20 commentaires pour Après-shampoing Olivem 1000 sans tensioactif cationique

  1. violette dit :

    elle est magnifique ta recette tu as bien de la chance de pouvoir te concocter des AS qui te réussissent moi mes cheveux ne supportent plus rien du après le shampoing ! ils sont trop fins trop gras quoique beaucoup moins depuis que je fais mes propres shampoing pff quelle chance j’adorerais me faire ce genre de recette

  2. sealeha dit :

    Il est beau comme tout !! Quant à son efficacité, au vu des ingrédients qui le composent, je suppose qu’elle est tangible effectivement… Il faudra que j’essaie le coco caprylate, je crois qu’AZ en vend maintenant…

  3. michele dit :

    Magnifique texture Colchique, elle semble très onctueuse sur tes photos.
    C’est vraiment agréable d’obtenir ce que l’on veut, et je pense que tu as dû beaucoup tester avant de conclure sur les ingrédients qui te conviennent.

    Il semble que ce soit quelque chose la formulation pour les cheveux…
    Presque aussi difficile que pour le visage.
    Tu formules souvent avec du gel d’aloé véra. Le fabriques-tu toi même?

    • Michele, merci beaucoup pour ton commentaire.

      Oui, la texture est très onctueuse. J’ai remarqué que le coco caprylate donne des textures magnifiques aux crèmes.

      Tout à fait, j’ai beaucoup testé avant de conclure sur les ingrédients qui me conviennent.

      Personnellement, je trouve qu’il est plus difficile de réussir les produits capillaires notamment les shampoings, que les produits destinés à ma peau ; peut-être parce que je n’ai pas de problème de peau et que j’ai des cheveux fins et fragiles.

      Oui, je formule pratiquement tout le temps avec du gel d’aloé véra pour sa richesse en vitamines et minéraux et également, parce qu’il me permet d’avoir une phase aqueuse à un pH légèrement plus bas que l’eau de source. Je pense que la peau profites mieux des minéraux comme par exemple le calcium et le magnésium si le pH est en-dessous de la neutralité.

      Non, malheureusement je ne fabrique pas mon gel d’aloé véra. J’imagine la qualité exceptionnelle du gel d’aloé véra qu’on doit obtenir, si on va couper quelques tiges dans un endroit sauvage et qu’on l’extrait juste avant de faire sa préparation.

  4. Marie-Neige dit :

    Une très belle crème et comme le dit Sealeha avec des ingrédients supers. Bisous.

  5. sylvie dit :

    as tu utilise ton olivem1000 ou celui du commerce?quand j irai à La Reunion je ramenerai des plants d aloes ou lj extraierai le jus le jour du depart.,les miens ont presque tous geles cet hiver.je suis un peu comme toi:je ne suis pas completement satisfaite par mes schampoings liquides qui semblent avoir du mal à se rincer malgre cet inconveniant mes cheveux sont souples (fins et secs),je pense que c est du au ph car quand je rince au vinaigre il n y a plus de probleme..merci pour tout .bonne semaine.

    • Sylvie, oui, mon Olivem 1000 est celui du commerce.

      Je pense aussi que le problème doit peut-être venir du pH, puisque le rinçage au vinaigre suffit pour qu’il n’y ait plus de problème après ton shampoing.

      Bonne semaine également !

  6. lolitarose dit :

    Tu es vraiment devenue une pro de l’après shampooing ! et je suis épatée de lire que tu as le cheveu fin, car j’aurais pensé que tu aurais banni presque totalement les gras pour éviter de les alourdir et au contraire je vois que tu en mets plus de 20% (cires comprises) alors que je n’osais pas dépasser les 5%. Pour contourner le problème, j’utilise en fait l’après shampooing en masque avant shampooing et là c’est nickel. Je suis comme toi, c’est l’olivem que je privilégie pour les soins à rincer. Je le trouve idéal. En revanche, je n’ai pas testé jusqu’ici la lanoline sur les cheveux, mais c’est décidé ce sera ma prochaine tentative, je suis sûre qu’elle a un grand pouvoir réparateur sur les pointes abîmées. Et en la fiançant au phycocolloïde et autres gels d’algues à l’effet silicone, ça devrait être pas mal…
    Est-ce que ton arôme de violette sent bien la violette ? c’est une senteur qui re-devient furieusement tendance. Et avec ce rose-mauve, ça donne à ton soin un petit côté vintage tout à fait adorable.

    • Lolitarose, j’ai étudié ma phase huileuse en tenant compte de l’état de mes cheveux fins et plutôt secs.

      A ce pourcentage et au dosage de chaque ingrédient composant ma phase huileuse, je n’ai aucun problème d’alourdissement des cheveux et pourtant je laisse 3 à 5 minutes l’après-shampoing sur mes cheveux avant de l’émulsionner avec un peu d’eau et de le rincer.

      Pour des cheveux gras, la phase huileuse de mon après-shampoing est trop importante. Je pense que même si on a les cheveux gras, il faut un minimum d’huiles de qualité dans un après-shampoing.

      La lanoline m’est indispensable aussi bien dans un shampoing que dans un après-shampoing. La lanoline améliore l’élasticité de mes cheveux, ce qui leur permet d’être beaucoup moins cassants.

      Je pense qu’il ne faut pas aller au-delà d’un dosage de 2 % de lanoline, surtout qu’à ce dosage ont sent bien la différence entre un soin capillaire qui en contient et un qui n’en contient pas.

      Oui, c’est tout à fait ça, la lanoline est très réparatrice pour les pointes abîmées.

      Tu as bien raison de vouloir mettre de ton phycocolloïde dans un après-sahmpoing, car les algues sont extrêmement reminéralisantes pour donner du tonus aux cheveux. Par contre, je te conseille de prendre le pH de ton phycocolloïde avant d’élaborer ta recette. Pour l’effet silicone des algues, peut-être qu’il sera moins puissant que le coco caprylate qui est un produit huileux.

      Oui, mon arôme naturel de violette sent bien le parfum des bonbons à la violette que j’adore. De plus, mon arôme naturel de violette ne contient pas d’alcool, donc n’est pas desséchant.

      Oui, c’est vrai que mon après-shampoing grâce à sa couleur et à son parfum ressemble à un soin de l’époque victorienne et je l’apprécie beaucoup pour cette raison en plus d’être un excellent soin.

      • lolitarose dit :

        Merci de toutes ces précieuses précisions Colchique ! Tu me confortes dans l’idée de me confectionner un soin (que je continuerai a utiliser en avant shampooing pour bénéficier des vertus de tous les gras sans en conserver les inconvénients) avec de la lanoline. Je mets déjà du phycocolloide dans mon shampooing et l’effet sur les cheveux est bluffant : brillants, doux, volumineux et sans gras. Faut que je fasse le masque et après je poste les deux recettes ! Yakafocon, comme disent les super chefs !

      • Lolitarose, super ! J’attends donc tes deux recettes qui vont être au top.😉

  7. metisse dit :

    Je n’ai plus trop envie de cosmeter en ce moment et pourtant, il me faut un après shampoing démélant pour les cheveux de mes puces… ta formule tombe bien j’y apporterai quelques touches personnelles mais l’ensemble sera conservé. Juste une question concernant l’olivem: il assèche ma peau donc j’ai un peu peur d’assécher les cheveux de mes filles avec… tu n’as pas ce souci ?
    bises

    • Coucou Métisse,

      Personnellement je n’ai jamais trouvé l’Olivem 1000 asséchant, peut-être parce que ma phase huileuse contient de la lanoline et une part de beurre.

      J’aime également associer l’Olivem 1000 à un coémulsifiant comme par exemple l’alcool cétéarylique pour un produit rinçable, ou par exemple les cétyl esters pour un produit non rinçable. L’ajout d’un coémulsifiant me permet de ne pas doser au-delà de 5 % l’Olivem 1000.

      J’ai remarqué que grâce à l’alcool cétéarylique, j’obtiens un après-shampoing qui s’émulsionne extrêmement bien en rajoutant un peu d’eau juste avant de rincer mes cheveux.

      J’utilise l’Olivem 1000 sans coémulsifiant uniquement pour une crème coiffante sans rinçage, car mon but est surtout hydrater mes cheveux sans trop les nourrir et je n’ai pas constaté de dessèchement sur mes cheveux.

      Bisous

      • metisse dit :

        Merci pour ta réponse rapide Colchique, je testerai demain… Les cheveux de mes puces sont secs et souvent emmêlés comme peuvent l’être les cheveux afro (elles sont métissées malgaches).
        bisous

      • Métisse, oui, les cheveux de tes puces doivent être plus secs que les miens.

        Personnellement, j’attends 3 minutes avant de rincer mon après-shampoing. Je pense que tu peux laisser pauser 20 minutes cet après-shampoing sur les cheveux de tes puces avant de l’émulsionner avec un peu d’eau et de le rincer.

        Bisous

  8. Myanutx dit :

    Merci pour cet article super intéressant, je cherchais comment faire un après shampoing soin pour ma fille de 4 ans sans btms, et du coup j’apprends plein de choses intéressant sur ce btms, moi qui ai les cheveux très fins et cassants !
    Mon après shampoing au btms fait hier me donne plus très envie du coup.

    J’ai les racines grasses, donc pour moi je pense que je devrais diminuer la phase grasse, à moins de le poser que sur les longueurs ? Qui elles sont plutôt sèches et cassantes

    Par contre c’est assez compliqué pour moi en Belgique de me procurer l’alcool cétéarylique malheureusement😦, les sites le vendant ayant toujours des frais de port de plus de 10€.

    • Bonjour Myanutx,

      Bienvenue sur mon blog et merci beaucoup pour ton commentaire.

      Oui, on peut baisser la phase huileuse à 15 % émulsifiant et coémulsifiant compris, ou bien poser l’après-shampoing uniquement sur les pointes.

      Il y a le site Copaïba en Belgique qui peut-être est intéressant au niveau port pour les Belges :

      http://shop.copaiba.info/

Les commentaires sont fermés.