Crème anti-âge au Polyglycéryl-3 Ricinoléate et Tribéhénin

 

RECTIFICATION :

Alikea m’a contacté pour me signaler que l’ingrédient qu’elle m’a envoyé et que j’ai utilisé dans cette recette n’est pas du P3R comme je l’ai cru, mais du Polyglycéryl-3 Palmitate, ce qui n’est pas du tout la même chose.

Apparemment, ma crème n’est pas une émulsion eau dans l’huile, mais une émulsion huile dans l’eau.

Extrait traduit du lien ci-dessous :

APPLICATION: Il s’agit d’un émulsifiant très efficace qui est un dérivé naturel (poly = plusieurs, glycérine = glycérol, le palmitate est de l’huile végétale) qui vous permet de faire des émulsions élégantes sans avoir à trop se soucier de la HLB (environ 10).

Cet ingrédient permet également de faire des huiles de bain sans PEG qui se transforment en lait avec l’eau et peut aider à stabiliser les crèmes qui contiennent des niveaux élevés de substances actives.

UTILISATION : adapté aux émulsions huile dans eau, utilisé entre 2-6%

http://shop.newdirections.com.au/25-kg-Polyglyceryl-3-Palmitate

Autres liens concernant le Polyglycéryl-3 Palmitate

http://www.dr-straetmans.de/en/products/productdescription_dermofeel_pp.php

http://www.observatoiredescosmetiques.com/ingredient-cosmetique/polyglyceryl-3-palmitate-2587.html

Je pense que je n’aurais pas réussi cette crème avec les émulsifiants huile dans l’eau que j’utilise habituellement. A mon avis j’ai réussi cette crème car le Polyglycéryl-3 Palmitate est un émulsifiant très puissant.

Fin de la rectification.

 

Merci beaucoup Alikea, car c’est grâce au P3R (Polyglycéryl-3 Ricinoléate) et au tribéhénin que tu m’as envoyés, que j’ai pu réaliser cette crème qui me plaît au plus haut point.

Merci beaucoup Alikea, car tu m’as permis de découvrir une autre manière de formuler extrêmement intéressante et de pouvoir grâce au P3D et au P3R que tu m’as envoyés avec le tribéhénin, de faire des crèmes eau dans l’huile avec une phase huileuse faible.

Cette crème est donc une formulation eau dans l’huile contrairement aux crèmes huile dans l’eau que j’ai l’habitude de faire.

A mon avis, cette crème peut convenir à tous les types de peau car sa phase huileuse est faible.

Les effets bénéfiques de cette crème se sont faits sentir dès les premiers jours au niveau hydratation, nutrition, élasticité et fermeté de ma peau.

Je pense que c’est grâce à sa formulation eau dans l’huile, que cette crème me donne vraiment l’impression de pénétrer plus en profondeur que les crèmes huile dans l’eau que j’ai l’habitude de faire.

Ci-dessous, mes deux premiers essais avec le P3D, que je trouve assez similaire au P3R.

https://cosmeticshomemadecolchique.wordpress.com/2012/07/13/creme-epaisse-eau-dans-lhuile-avec-20-de-phase-huileuse/

https://cosmeticshomemadecolchique.wordpress.com/2012/07/28/creme-huile-dans-leau-avec-20-de-phase-huileuse/

C’est grâce aux constats de mes deux premiers essais des liens ci-dessus, que j’ai pu faire des améliorations afin d’obtenir cette crème que je trouve absolument géniale à tous les niveaux.

Quel dommage que le P3R et le tribéhénin ne font pas partie des ingrédients pour faire les cosmétiques que vendent les fournisseurs français !

A ma connaissance, seul le fournisseur Huiles & Sens nous propose du tribéhénin sous l’appellation Synchrowax :

http://www.huiles-et-sens.com/

On peut également utiliser le tribéhénin pour faire des baumes comme l’a fait Michele du blog Potions et Chaudron ; voir son sublime article du lien ci-dessous :

http://potionchaudron.canalblog.com/archives/2012/08/27/24973568.html

On peut trouver du P3R chez Copaïba en Belgique :

http://shop.copaiba.info/

Je trouve que les crèmes eau dans l’huile ne présentent pas une texture assez légère et sont beaucoup moins agréables à appliquer sur la peau que les crèmes huile dans l’eau ; pour remédier à ce problème, j’ai évité de mettre du squalane ou des huiles estérifiées au profit de corps gras bruts et j’ai choisi d’associer le P3R au tribéhénin.

Apparemment, les huiles estérifiées associées au P3R épaissiraient d’avantage l’émulsion, ce que je ne recherchais pas du tout et ce qui en plus m’arrangeait grandement, car j’aime faire la part belle aux huiles de première pression à froid et aux beurres bruts.

Ci-dessous, un lien concernant mon article sur le tribéhénin :

https://cosmeticshomemadecolchique.wordpress.com/2012/06/02/tribehenin-synchrowax-et-tribehenin-peg-20-esters-emulium-22/

Cette crème que je trouve extrêmement agréable par sa légèreté à appliquer sur ma peau, est très confortable et laisse un fini mat et un velouté peau de pêche qui durent toute la journée.

Je me sers de cette crème jour et nuit et je lui trouve toutes les qualités.

J’ai mis dans cette crème de l’huile de palmiste et de l’huile d’autruche que Michele m’a offert :

https://cosmeticshomemadecolchique.wordpress.com/2012/05/19/creme-visage-peau-mature-a-lautruche-et-a-lhuile-de-palmiste/

On peut trouver de l’huile de palmiste à la vente chez Swahily :

http://boutique.mesrecettescosmetiques.com/

 

Recette :

70 % eau de source

1% sulfate de magnésium réhydraté

3 % collagène marin

2 % miel de manuka

0,5 % acide hyaluronique

5 % beurre de kpangnan

5 % huile de palmiste

5 % huile d’autruche

3 % P3R (Polyglycéryl-3 Polyricinéoléate)

4 % synchrowax (tribéhénin)

0,5 % vitamine E

0,5 % phénoxyéthanol

0,5 % huile essentielle de rose

une goutte de colorant alimentaire rouge

 

 

A propos cosmeticshomemadecolchique

Passionnée des cosmétiques et des savons faits maison.
Cet article a été publié dans Recettes visage. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

21 commentaires pour Crème anti-âge au Polyglycéryl-3 Ricinoléate et Tribéhénin

  1. Coccinelle dit :

    Qu’est ce qui donne cette jolie couleur rose à ta crème ? On dirait une crème du commerce des années 60 ..où elles n’étaient pas toutes blanches comme maintenant.
    Elle fait envie, ta crème … Bravo !

  2. Alikea dit :

    Encore une réalisation de maître, vraiment, la texture est magnifique, et j’imagine le rendu sur la peau aussi !
    Je suis au moins aussi heureuse que toi de voir ces ingrédients si bien mis en pratique, merci pour ton partage et ta bonne humeur !

    Alikea.

  3. mlk dit :

    Tôt, ce matin, j’ai commenté et il a disparu!!!
    Je disais donc que ta crème est superbe et j’apprécie beaucoup le tribehenin, qui est un ester cireux bien pratique, pour ce genre d’émulsions
    Sur Potions, je l’ai marié avec les lécithines et ton essai avec le P3R, si tu l’avais eu, n’est pas si faux, je pense pour ma part, tenter de le marier avec le P3r
    J’étais déjà, ravie, car ce p3r est très difficile à manier pour avoir une belle crème à la texture bien ronde…Mais je vois, que c’est du P3P;)
    Je ne sais, si tu as eu le même rendu, mais pour ma part au moment de l’émulsification, mon émulsion « rippait » dans tous les sens, pas déphasée, juste elle se promenait pour obtenir ensuite un régal de crème, que je vais poster sur Potions.
    Je pense, qu’il ne faut pas cisailler les émulsions au syncrowax, mais utiliser la cuillère magique
    On trouve aussi, le syncrowax, chez ma cosméto perso, elle a d’ailleurs pas mal des mêmes produits que huiles et sens
    Merci Colchique la fée

    • Mlk, merci beaucoup pour ton commentaire.

      Je vais faire la même crème que celle de cet article mais avec du P3D, pour comparer et surtout voir si ce que je pense de l’association émulsifiant avec le tribéhénin se confirme.

      Je n’ai pas eu les problèmes que tu as rencontrés en faisant mes crèmes avec le P3D. Le P3R je ne l’ai pas encore testé car pour l’instant je n’en ai pas.

      Pour cette crème et celles que j’ai faites avec le P3D, j’ai utilisé mon Bamix à la puissance maximum et une fois ma crème prise, j’ai utilisé mon fouet main.

      C’est super si on peut également trouver du tribéhénin chez un autre fournisseur français.

      Il me tarde de voir ta recette sur le blog Potions et Chaudron.

  4. mlk dit :

    Re
    Donc, même avec le P3P, tu mets le magnésium sulfate? Si j’ai bien compris, tu as utilisé du P3P, pour cette belle crème rose

    • Mlk, J’ai mis du magnésium sulfate, car j’ai fait ma crème en pensant que je mettais du P3R alors qu’en réalité c’était du P3P.

      C’est Alikea en lisant ma recette sur mon blog, qui m’a prévenu que ce n’était pas du P3R mais du P3P.😉

      J’aurais tout de même tendance à penser que le magnésium sulfate a peut-être joué un rôle dans la texture de ma crème ; pour en être certaine, il faudrait que je fasse cette recette sans mettre cet ingrédient.

  5. mlk dit :

    Merci Colchique
    Elle est faite, mais il y a du monde au salon de potions;)

  6. michele dit :

    Je venais relire ta réponse mais le commentaire aussi a disparu ^_^
    J’étais comme Mlk très surprise que tu obtiennes cette merveille avec du P3R sans association à d’autres émulsifiants classiques (GMS, VE…) et surtout sans squalane qui est l’une des HV adaptée à cet émulsifiant avec le macadamia de mémoire.

    Du coup je vais tout relire pour utiliser mon P3P en émulsions car je ne le connaissais que dans des gommants et huiles de bain.
    Je remarque qu’il lui faut également beaucoup de gras épaississants (beurres, synchrowax …) pour donner une belle texture. Tu n’as aucune HV liquide dans la formule.

    Tu as raison, je pense qu’à partir d’un certain âge, tout le monde devrait utiliser des crèmes E/H surtout en hiver et malheureusement les formulations sont assez peu agréables avec ce type d’émulsifiant.
    Surtout qu’avec le P3R, pour obtenir une crème digne de ce nom et non un lait ainsi qu’une texture suffisamment acceptable il faut se lever tôt.
    Mon meilleur choix pour les E/H pour l’instant est l’olive protection bien utilisé.

    Merci Colchique pour ce brainstorming stimulant. Et merci pour le lien vers P&C!

    • Michele, merci beaucoup pour ton commentaire.

      La suite de mon commentaire, sont mes réflexions suite à mes 3 expériences faites avec le P3D et le P3P.

      Je vais faire cette recette avec du P3D, car à mon avis, je pense que je devrais obtenir une préparation intéressante. Je n’ai pas de P3R, mais je pense que le P3D lui ressemble fortement.

      Le P3P est un émulsifiant huile dans l’eau contrairement au P3D et au P3R qui sont des émulsifiants eau dans l’huile.

      Le point commun que me semble avoir ces 3 émulsifiants, est leur pouvoir à émulsifier extrêmement puissant, qui à mon avis ne nécessite pas obligatoirement l’ajout d’un autre émulsifiant ou coémulsifiant.

      Oui, je suis d’accord avec toi et j’ai rajouté du synchrowax pour justement être certaine d’avoir une belle texture.

      Je n’ai pas voulu rajouter de squalane ou des huiles estérifiées avec cet émulsifiant béton, pour justement amoindrir son pouvoir émulsifiant et avoir une crème plus souple.

      Je remarque qu’avec ces 3 émulsifiants, j’ai besoin de formuler différemment par rapport aux émulsifiants que j’utilise d’habitude.

      L’huile de palmiste et l’huile d’autruche sont en faible quantité par rapport à ma phase aqueuse et je pense que j’aurais obtenu à peu près le même résultat avec des huiles vierges de première pression à froid qui ne se solidifient pas au rėfrigérateur.

  7. Marie-Neige dit :

    Je ne connais pas du tout ces ingrédients. C’est une bien jolie crème. Bisous.

  8. Irène dit :

    Colchique, merci pour cette belle formule. J’ai une certaine expérience du P3R et je ne m’amuserai pas à l’utiliser tout seul pour une formule avec une phase huileuse relativement importante.
    Il faudra que j’essaie ton émulsifiant.

  9. jean paul n'guetta dit :

    Je voudrais avoir la valeur HLB de l’huile de palmiste.

Les commentaires sont fermés.