Crème anti-âge au Polyglycéryl-3 Diiostéarate et au tribéhénin

Je n’ai pas encore testé le P3R (INCI : Polyglycéryl-3 Ricinoléate), mais à mon avis le P3D doit être assez similaire à cet émulsifiant.

C’est mon 3ème essai avec l’émulsifiant P3D (INCI : Polyglycéryl-3 Diiostéarate).

Je suis extrêmement contente du résultat que j’ai obtenu par rapport à mes deux premiers essais.

Pour avoir une crème sans lourdeur et aussi agréable à l’application que les crèmes huile dans l’eau, j’ai choisi de mettre que des corps gras de première pression à froid et associer le P3D au tribéhénin.

Je trouve que les huiles estérifiées améliorent la texture et le glissant d’une crème, mais associées au P3D j’obtiens trop de glissant et un effet silicone (peau vernie) que je n’apprécie pas.

De plus, je trouve que les huiles estérifiées n’apportent rien d’intéressant au niveau soin pour la peau contrairement aux corps gras bruts de première pression à froid.

Personnellement, je trouve que le P3D, demande une formulation qui améliore le côté trop siliconé que peut donner cet émulsifiant.

Je trouve également que le P3D, demande une formulation qui améliore d’avantage la tenue dans le temps des crèmes eau dans l’huile par rapport aux formulations huile dans l’eau.

Dans les crèmes huile dans l’eau, je consolide mon émulsion pour éviter tout déphasage dans le temps, avec un faible pourcentage de poudre de xanthane ou d’amigel dans ma phase aqueuse, l’amigel ayant ma préférence.

J’ai donc décidé d’utiliser pour cette crème eau dans l’huile, un agent de foisonnement comme le stéarate de magnésium, pour consolider ma phase huileuse et l’amigel pour consolider la phase aqueuse. « Consolider = éviter tout déphasage dans le temps. »

Extrait du lien ci-dessous :

  • Agent anti-agglomérant
  • Agent de foisonnement
    Un agent de foisonnement réduit la densité apparente des produits cosmétiques.
  • Hydratant
    Un hydratant augmente la teneur en eau de la peau et la maintient douce et lisse.
  • Colorant blanc

http://www.observatoiredescosmetiques.com/ingredient-cosmetique/magnesium-stearate-497.html

Extrait du lien ci-dessous :

Un agent de foisonnement réduit la densité apparente des produits cosmétiques.

Parmi les agents de foisonnement :

• Cellulose
• Chitine
• Argiles, silice
• Farines
• Sulfates (de magnésium, de potassium…)
• Chlorure de sodium

http://www.observatoiredescosmetiques.com/actualite/lexique-cosmetique/agent-de-foisonnement-25.html

Extrait traduit du lien ci-dessous :

Les sels de stéarate sont généralement utilisés pour leurs propriétés lubrifiantes. Ils aident également à éviter aux émulsions de se séparer de leurs composants gras et de composants liquides. Les sels de stéarate augmentent l’épaisseur des lipides (huile) des cosmétiques et réduire l’apparence claire ou transparente des produits finis.

http://cosmeticsinfo.org/ingredient_details.php?ingredient_id=959

Ci-dessous, un lien où l’on peut trouver du stéarate de magnésium :

http://lesutilesdezinette.com/fr/additifs/724-stearate-de-magnesium-vegetal-agent-de-charge-liant-opacifiant-hydratant-250-gr-prix-baisse-.html

Ci-dessous, des liens vers mes articles précédents pour essayer de comprendre ma démarche.

https://cosmeticshomemadecolchique.wordpress.com/2012/06/02/tribehenin-synchrowax-et-tribehenin-peg-20-esters-emulium-22/

https://cosmeticshomemadecolchique.wordpress.com/2012/07/13/creme-epaisse-eau-dans-lhuile-avec-20-de-phase-huileuse/

https://cosmeticshomemadecolchique.wordpress.com/2012/07/28/creme-huile-dans-leau-avec-20-de-phase-huileuse/

https://cosmeticshomemadecolchique.wordpress.com/2012/09/08/creme-anti-age-au-polyglyceryl-3-ricinoleate-et-tribehenin/

Ci-dessus, le 4ème lien explique ma démarche qui m’a conduite à réaliser cette crème au P3D.

Je suis extrêmement contente du résultat que j’ai obtenu à tous les niveaux.

Le tribéhénin est vraiment l’ingrédient dont je ne pourrai plus me passer pour faire des crèmes eau dans l’huile convenant à ma peau avec l’émulsifiant P3D et je pense également l’émulsifiant P3R que je n’ai pas encore testé.

A mon avis, le tribéhénin est également l’ingrédient dont je pense ne plus pouvoir me passer dans les crèmes huile dans l’eau avec l’émulsifiant P3P (Polyglycéryl-3 Palmitate).

Le P3D permet de faire des émulsions eau dans l’huile avec des phase huileuses faibles, donc sans surcharger en gras une émulsion, car on n’a pas toutes une peau sèche.

Le grand avantage d’une crème formulée eau dans l’huile, c’est que je remarque très nettement qu’elle pénètre beaucoup plus en profondeur qu’une crème formulée huile dans l’eau.

Cette crème hydrate, nourrit et diffuse ses actifs plus en profondeur dans ma peau que mes crèmes huile dans l’eau, ce qui me semble primordial pour les crèmes anti-âge.

Cette crème que je trouve très confortable, laisse un fini mat sur ma peau.

Je trouve que c’est la meilleure crème que j’ai faite à tous les niveaux et pas besoin de rajouter de la lanoline pour l’émollience et le repulpage. Il m’a suffit de deux ou trois applications, pour me rendre compte que l’effet émollience et repulpage est bien plus puissant dans cette crème que dans toutes les autres que j’ai faites jusqu’à présent et idem pour l’hydratation.

Je remarque également que cette crème agit sur le relâchement de ma peau et la rend plus tonique.

Je suis tombée en amour pour cette crème qui est un régal pour ma peau.

J’espère qu’un jour on trouvera ce type d’émulsifiant chez tous les vendeurs d’ingrédients français pour faire nos produits cosmétiques, car je trouve que c’est un émulsifiant extrêmement intéressant pour formuler des préparations anti-âge.

Recette :

Phase aqueuse

68,5 % eau de source

0,8 % sulfate de magnésium réhydraté

0,2 % amigel

3 % collagène marin

2 % miel de manuka

0,5 % acide hyaluronique

1 goutte de colorant alimentaire bleu (à rajouter juste avant le mélange des deux phases)

0,5 % phénoxyéthanol (à rajouter juste avant le mélange des deux phases)

Phase huileuse

5 % beurre de kpangnan brut

5 % huile de palmiste brute

5 % huile d’autruche brute

4 % P3D (Polyglycéryl-3 Diisostéarate)

4 % synchrowax (tribéhénin)

0,5 % stéarate de magnésium

0,5 % vitamine E (à rajouter juste avant le mélange des deux phases)

0,5 % huile essentielle de rose (à rajouter juste avant le mélange des deux phases)

Le pH de cette crème doit être pris dans la phase aqueuse et rectifié si nécessaire avant la chauffe au bain marie.

Je pense qu’il vaut mieux ne faire aucun ajout à froid qui pourrait perturber ce type d’émulsion eau dans l’huile.

On peut trouver du beurre de kpangnan brut et de l’huile de palmiste brute dans le lien de la boutique ci-dessous :

http://boutique.mesrecettescosmetiques.com/

Ma crème est bleu ciel.

A propos cosmeticshomemadecolchique

Passionnée des cosmétiques et des savons faits maison.
Cet article a été publié dans Recettes visage. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

14 commentaires pour Crème anti-âge au Polyglycéryl-3 Diiostéarate et au tribéhénin

  1. lolitarose dit :

    Je n’ai testé ni cet émulsifiant (où t’es-tu procuré ce qui semble être une petite merveille ?) ni le tribehenin dont il me semble que MLK aussi raffole, mais à lire ton ressenti sur cette crème et les effets hydratant et repulpant, ça donne vraiment envie de s’y essayer. D’ailleurs au vu de la photo, la texture a l’air vraiment glissante et enveloppante à la fois. ça donne une sensation très pro. Merci de nous faire découvrir tes expériences avec cet émulsifiant. J’avais il y quelque temps déjà fait quelques essais avec le P3R mais le résultat ne m’avait qu’à demi convaincue et surtout cela donnait des crèmes beaucoup trop riches pour ma peau. Le P3D me semble plus adapté à des peaux normales.

    • Lolitarose, c’est grâce à Alikea que j’ai pu faire cette crème car elle m’a donné du P3D.

      Grâce au P3D qui me permet de faire une émulsion eau dans l’huile avec un faible pourcentage de phase huileuse, j’ai obtenu une crème avec une phase huileuse qui me convient et qui je constate pénètre plus en profondeur dans ma peau, permettant ainsi à tous les ingrédients qu’elle contient d’être d’avantage performants.

      Oui, je trouve la texture de ma crème exceptionnelle grâce à ma formulation ; ce n’était pas gagné d’avance, car j’ai remarqué qu’il était beaucoup plus difficile d’obtenir une crème eau dans l’huile agréable à l’application comme les crèmes huile dans l’eau. Ce qui n’était pas gagné d’avance également, était d’arriver à obtenir une crème ayant une texture qui ne change pas d’aspect dans le temps comme les crèmes huile dans l’eau.

      Je pense que le P3R est un émulsifiant ressemblant au P3D et à mon avis si tu tentes d’autres essais suite aux remarques de mon article, tu devrais pouvoir obtenir un résultat qui te plaise.

      • lolitarose dit :

        Je vais aller farfouiller au fond de mon placard voir s’il me reste un peu de P3R pour voir en suivant tes traces je trouve une formule adaptée. Merci pour toutes ces infos.

      • Lolitarose, oui, j’ai volontairement expliqué ma démarche, car le P3R comme le P3D, peuvent donner des crèmes pas agréables à utiliser.

        Je pense qu’il est important avec ces émulsifiants de formuler diffėremment.

        Il me tarde de voir sur ton blog tes nouveaux essais avec le P3R.

  2. sealeha dit :

    La texture de ta crème est très chouette et ton émulsifiant donne vraiment envie… J’aime bien comme tu décris précisément la texture et les effets de ta crème.

  3. mlk dit :

    Elle est bleu ciel, Colchique, un peu verte aussi et si belle
    Ce qui me tente , c’est l’effet anti relâchement, important à mon âge;)
    Je comptais faire un essai avec le P3R et tribehenin, pour PPP, car même si le p3r est excellent et pénètre aussi en profondeur, ma peau ne l’apprécie pas tant que cela, hormis pour l’effet repulp, ton nouveau joujou me fait bien envie
    Chez Huiles et sens , tu as un gélifiant des phases huileuses qui me semble bien prometteur et tentant/ Le rheopearl
    Bon, nous aussi, nous souhaitons fortement avoir de ton beau joujou
    Hormis pour les baumes, je ne suis jamais encore montée à un tel pourcentage de syncrowax dans une crème visage…ni de beurre non plus
    C’est marrant, comme tu as des goûts bien tranchés et particuliers(autruche,lanoline), et tu expliques fort bien ton ressenti
    Belle formule Madame la fée

    • Mlk, merci beaucoup pour ton commentaire.

      Ma crème est d’un bleu ciel très clair, très pur et l’appareil photo n’a pas donné la vraie couleur. Ma crème est plus belle que sur les photos.

      J’ai du Rheopearl et je n’ai pas voulu l’utiliser dans cette recette, car il doit être chauffé à 90°.

      Oui, les huiles estérifiées je ne les apprécient pas en remplacement des bonnes graisses et c’est d’ailleurs la raison qui m’a amené à faire mes cosmétiques.

      Je trouve que la lanoline est inutile dans cette crème.

  4. michele dit :

    Elle est magnifique cette texture!
    Tu me donnes envie de la tester avec du P3R dès que je pourrai (en espérant qu’il m’en reste un peu).

    Je vais la relire attentivement car elle me fait bien envie Colchique.

    Qu’appelles-tu collagène marin?

  5. Irène dit :

    Merci pour cette formulation et toutes tes précieuses indications.
    Je suis très satisfaite du P3R mais, effectivement, j’ai appris avec l’expérience à le formuler de façon très différente de celle qui est préconisée.
    La couleur est également très jolie !

  6. leizour dit :

    je viens juste d’arriver sur cette page … fort sympathique !
    une p’tite question … où peut-on trouver du tribéhénin ?
    ta recette a l’air superbe et me fait des clins d’oeil !!!

Les commentaires sont fermés.