Crème au P3R anti-âge et bonne mine

http://boutique.mesrecettescosmetiques.com/

 

Grâce à Swahily (voir sa boutique dans le lien ci-dessus), j’ai pu tester avec bonheur l’huile de Melon de Kalahari.

Merci beaucoup Swahily, car tu m’en as donné beaucoup (100 ml).

J’adore tester une huile que je ne connais pas toute seule sur mes mains et j’ai donc pu constater que cette huile de melon de Kalahari est très pénétrante et très émolliente.

Cette huile de melon de Kalahari n’a pas fait briller ma peau ; j’avais l’impression de passer sur mes mains une crème liquide transparente qui satine la peau.

Cette huile de melon de Kalahari m’a tout de suite séduite autant que les melons que j’adore manger.

http://boutique.mesrecettescosmetiques.com/product.php?id_product=97

 

Merci beaucoup à Jazz du blog et du forum couleur savon, pour m’avoir envoyé de l’huile de palme rouge et ainsi m’avoir permis de découvrir cette huile avec une merveilleuse couleur orange vif comme les carottes.

http://savonsfantaisies.blogspot.fr/

http://couleursavon.forumgratuit.org/

 

C’est grâce au bêta-carotène que l’huile de palme a cette magnifique couleur. Cette huile de palme rouge a donné une merveilleuse couleur jaune d’or très ensoleillée à ma crème.

Source : http://www.sfa-site.com/?q=node/329

L’huile de palme rouge provient du fruit de la plante tropicale Elaeis guineensis. Elle provient de la chair du fruit du palmier et non pas du noyau du fruit.

Cette huile est comestible et couramment utilisée en cuisine ou pour la friture. Sa couleur rouge vient de la présence de lycopène (caroténoïde des tomates). Elle contient également d’autres caroténoïdes comme le β-carotène (15 fois plus que les carottes) et de la vitamine E sous ses formes tocophérols et tocotriénols. C’est cette teneur élevée en tocotriénols qui fait de l’huile de palme rouge une huile très intéressante. Généralement, la vitamine E est présente dans les huiles sous la forme de tocophérols uniquement. Or dans ce cas, la répartition est la suivante : 70% tocotriénols et 30% tocophérols.

Ci-dessous, un lien concernant le bêta-carotène :

http://www.passeportsante.net/fr/Solutions/PlantesSupplements/Fiche.aspx?doc=vitamine_a_betacarotene_ps

Ci-dessous, un autre lien concernant l’huile de palme :

http://agrogroup.unblog.fr/technologies-alimentaires/

Principaux acides gras contenus dans l’huile de palme :

–       acide palmitique 44 %

–       acide stéarique 4,5 %

–       acide myristique 1 %

–       acide oléique 38 %

–       acide linoléique 10 %

 

Grâce à Alikea, j’avais pu tester le P3D qui est un émulsifiant que je trouve assez ressemblant au P3R.

Ci-dessous, ma dernière recette au P3D :

https://cosmeticshomemadecolchique.wordpress.com/2012/09/23/creme-anti-age-au-polyglyceryl-3-diiostearate-et-au-tribehenin/

 

Merci beaucoup Zinette pour m’avoir permis d’utiliser pour la première fois l’émulsifiant P3R (INCI : Polyglyceryl-3 Polyricinoleate ou Polyglyceryl-3 Ricinoleate) et merci beaucoup également de nous le proposer à la vente dans votre boutique :

http://lesutilesdezinette.com/fr/1135-neocare-p3r-emulsifiant-protecteur-.html

 

Suite à cette première expérience avec le P3R, j’ai l’impression qu’il est encore plus un émulsifiant béton que le P3D, c’est-à-dire qu’il me semble que le P3R a besoin d’être dosé plus faiblement que le P3D ; mais pour en avoir confirmation, il faudrait que je fasse la même recette avec le P3D.

–       HLB du P3D : 4,5

–       HLB du P3R : 3,5

 

Cette première crème au P3R me plaît énormément à tous les niveaux.

J’ai une peau normale et mature. Dès les premières applications de cette crème, j’ai pu constater les effets suivants sur ma peau :

–       repulpage en profondeur,

–       hydratation en profondeur,

–       teint plus lumineux,

–       peau plus tonique.

J’espère que tous les fournisseurs d’ingrédients vont finir par nous proposer du P3R, car personnellement, je pense que c’est l’émulsifiant à utiliser pour profiter au maximum des actifs dans une crème.

Cette crème est rapidement absorbée par ma peau qu’elle laisse mate et veloutée comme la peau d’une pêche.

Je suis en train de préférer pour ma peau mature les crèmes que je fais avec les émulsifiants comme le P3D ou le P3R, car j’ai la très nette impression que ces émulsifiants me donnent des crèmes encore plus efficaces à tous les niveaux.

De plus, grâce au P3R j’ai pu minimiser mon système émulsifiant, pour faire la part belle à une phase huileuse plutôt axée sur les corps gras bruts et les huiles de première pression à froid, raison essentielle qui m’a conduite à m’intéresser aux cosmétiques home made.

Je remarque également que le P3D et le P3R, ne nécessitent pas que je rajoute de lanoline dans mes crèmes et surtout pas de glycérine ainsi que des huiles estérifiées, car je trouve que ces émulsifiants me permettent d’obtenir des crèmes émollientes, hydratantes et avec l’effet recherché des huiles estérifiées.

 

Recette :

Phase aqueuse

45,45 % eau de source

30 % ampoules de jus d’aloé véra

0,3 % amigel

0,25 % sulfate de magnésium réhydraté

0,25 % acide hyaluronique

0,25 % vitamine C (INCI : Sodium Ascorbyl Phosphate) dérivé stable de l’acide ascorbique

Rectification du pH de la phase aqueuse avant le passage au bain marie, car c’est une crème eau dans l’huile.

Phase huileuse

5 % huile de palme rouge

5 % huile d’olive

8 % huile de melon de Kalahari

1,5 % P3R (Polyglycéryl-3 Ricinéoléate)

1 % olive protection (Sorbitan Olivate)

1 % tribéhénin

0,5 % stéarate de magnésium

Ajouts avant la sortie du bain marie

0,5 % vitamine E

0,5 % conservateur phénoxyéthanol

0,5 % huile essentielle de géranium rosat

 

 

A propos cosmeticshomemadecolchique

Passionnée des cosmétiques et des savons faits maison.
Cet article a été publié dans Recettes visage. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

22 commentaires pour Crème au P3R anti-âge et bonne mine

  1. Flore dit :

    Wahou, superbe crème, la texture a l’air tellement… gourmande! Je ne savais pas que Zinette en avait, j’ai hâte de tester ça!
    A quoi te sert le sulfate de magnésium?

  2. cannella dit :

    Colchique, je suis admirative de la structure de ta crème et si, en plus, tu dis qu’elle fait une peau de pêche, je vais m’empresser de faire ta recette. J’ai remarqué qu’au début tu disais avoir une peau mixte et mature et que maintenant elle est devenue normale. Bravo !

  3. Caly dit :

    Quelle somptueuse texture ! ta recette me plait beaucoup😉

  4. letis dit :

    quelle belle texture ,magnifique recette

  5. mlk dit :

    Colchique, magnifique et alors, je suis scotchée par la belle texture que tu as obtenue avec le P3R et avec un fort pourcentage de phase aqueuse.
    Tu sembles l’avoir dompté ce récalcitrant et tu as obtenue une magnifique texture, alors que selon mes essais et ceux de mes copines, nous avons beaucoup plus « ramé » que toi pour obtenir
    une crème avec cet émulsifiant;
    de plus, je remarque que tu ne tiens pas compte des indications du fournisseur'(jadis, Copaiba) pour la manipulation et le % de p3r et l’emploi de certaines huiles
    Il est conseillé d’employer le sel pour consolider les émulsions au P3r!!!
    le tribehenin, serait donc vraiment l’ingrédient miracle pour accompagner le P3r?
    Bravo Colchique et merci et franchement vu le faible % d’émulsifiants et de co, chapeau bas pour cette magnifique crème, et, comme tu le soulignes le p3r fait vraiment le bonheur des peaux matures, mais là, toi, tu nous offres une vraie belle texture
    J’aime beaucoup le melon du kahalari;-)

    • Mlk, merci beaucoup pour ton commentaire.

      La texture de ma crème est encore plus belle que sur les photos. Les photos sont assez ternes et donc on ne voit pas la brillance et le jaune lumineux de ma crème ; on dirait que les photos ont été faites avec un voile gris mis sur l’objectif.

      Le P3R permet de faire des crèmes eau dans l’huile avec des phases huileuses faibles ; ce que je trouve très intéressant quand on n’a pas la peau sèche.

      Bien vu MLk.😉 En effet, les indications des fournisseurs me sont utiles, mais je tiens compte aussi de mon expérience.

      J’ai mis dans ma crème du sulfate de magnésium réhydraté (sel conseillé pour ce type d’émulsion) et j’ai également mis dans ma crème du stéarate de magnésium ; ces deux ingrėdients sont différents et j’en parle dans le lien de ma crème au P3D.

      Je pense que le tribehenin participe à la réussite de ma crème, mais à mon avis c’est la formulation complète qui m’a donné une crème qui me plaît beaucoup.

      Je trouve que le P3R ressemble à du caoutchouc liquide, donc, je ne préfère pas rajouté des huiles estérifiées, de la glycérine et de la lanoline, pour éviter d’avoir une crème trop compacte, pas assez crémeuse, pas assez nourrissante et qui s’étale mal sur ma peau (effet ripolin dont tu as déjà fait allusion).

      Oui, je suis complètement d’accord avec toi, pour dire que les émulsions eau dans l’huile me semblent être plus efficaces pour les peaux matures que les émulsions huile dans l’eau.

  6. mlk dit :

    Colchique, sur ta formule, tu as mis, ‘stéarate de magnésium », qui n’est pas le sulfate de magnésium, si c’est le sel, je retire une partie de mes interrogations.
    Je vais de suite reproduire ta formulation, car cela m’interpelle

  7. lolapit dit :

    Bravo Colchique! une texture qui fait envie, vraiment! Je pense que nous allons être nombreuses à vouloir reproduire ta formule mais serons-nous assez douées. les remarques de mlk font un peu peur à cet égard…
    Dis-moi quelque chose : si une émulsion eau dans huile semble curieusement convenir à ta peau mâture mais non sèche que pourrais-tu dire sur un effet éventuellement comédogène?

    • Lolapit, merci beaucoup pour ton commentaire.

      Avec le P3R, j’obtiens pour ma peau qui n’est pas sèche, une crème eau dans l’huile sans surcharger ma phase huileuse, donc pas d’effet comėdogène constaté.

      Je pense que si on veut éviter un effet comédogène, il vaut mieux adapter la phase huileuse aux besoins de sa peau.

  8. mlk dit :

    Merci Colchique
    Donc tu as mis les deux, le sel et le stéarate de magnésium(excellent) et très belle formulation
    Dès que je trouve le temps, je te copie en toute sécurité, sauf peut être pour la palme rouge, je ne sais si cela conviendra à la peau de mon visage
    Mais je vais y songer pour un soin corps
    Bravo et merci de nous faire partager avec ressenti et arguments, cette formule avec un émulsifiant que je n’ai pas vraiment su dompter;-) et qui plaît vraiment aux peaux matures et je dirais sensibles aussi.
    C’est Venezia qui va être ravie;-)

  9. venezia1 dit :

    Je recommence car depuis hier, mon message ne cesse d’être avalé… (je vais faire un copié collé de sécurité cette fois… )
    Comme le dit si bien Mlk qui m’a suggéré de venir voir cette recette (je vais peu sur les blogs en ce moment… ), je suis plus que ravie, enchantée…

    les crèmes au P3R sont de loin celles qui me réussissent le mieux pour le visage, (peau intolérante ) mais elles ont souvent une consistance ripolin. Peut être est-ce la faible quantité de P3R dans ta formule qui te permet d’éviter ce désagrément. Mlk avait réussi une crème plutôt gélifiée (j’avais mis sa formule sur mon blog) que j’ai aussi beaucoup apprécié.
    Je vais donc tester tes proportions même si j’ai peu de temps en ce moment, avec une autre huile que le palme rouge (j’ai de l’acai de chez zinette, prévu pour ça)

    Mille mercis Colchique pour ton obstination à fignoler de si belles formules

    • Venezia, merci beaucoup pour ton commentaire.

      Je pense qu’en effet, il vaut mieux éviter de surdoser le P3R pour éviter l’effet ripolin dont tu parles.

      Je pense également que le P3R est un émulsifiant qui devrait être très bien toléré par toutes les peaux.

      Je suis tombée en amour pour le P3R.

  10. Kayacaramel dit :

    Colchique tu es une chef. J’adore ce coté brillant et doux de ta crème au p3r. J’ai fait quelques essais et je dois dire que les deux bon resultats que j’ai eu sont vraiment loin d’une telle consistance aussi soyeuse.
    J’ai remarqué effectivement que le p3r est d’une emollience merveilleuse et surtout elle hydrate et nourit à merveille. Je vais prendre inspiration sur ta recette pour continuer mes essais.
    Car je compte metre une belle recette simple sur mon site.
    Franchement chapeau bas.

  11. Isabelle dit :

    Bravo pour cette très belle recette qui m’a tant faite envie que je m’en suis un tout petit peu inspirée et je suis enchantée par le résultat obtenu…Je n’ai de cesse, (depuis tout à l’heure où je l’ai appliquée), de palper la peau de mon visage tant elle est douce et lisse et d’aller me mirer tant je sens ma peau réhydratée, comme repulpée, liftée…C’est magique…Merci fée Colchique!

  12. daniela dit :

    WOW! Merveilleux! mais parce que vous avez entré le olivate sorbitan?

Les commentaires sont fermés.