Crème nourrissante multi-usages couleur du soleil

Je suis extrêmement contente de ma crème que je peux utiliser pour toutes les parties de mon corps cheveux compris.

Cette crème me sert de crème de nuit pour le visage, de crème pour le corps, de crème pour les cheveux en avant shampoing et également de crème coiffante sans rinçage pour les pointes de mes cheveux.

Pour la peau normale et mature de mon visage, ainsi que pour les pointes de mes cheveux qui ont tendance à être secs et cassants, une très petite quantité de ma crème suffit.

Je pense que cette crème peut convenir à toutes les peaux sèches ou matures et également à tous les cheveux secs.

Cette crème est nourrissante, émolliente et repulpante. C’est une crème que je trouve très agréable à l’application et qui ne me laisse pas la peau et les cheveux gras malgré son très fort pourcentage de phase huileuse.

Grâce à l’huile de palme rouge riche en carotène, cette crème me donne bonne mine.

J’ai conditionné ma crème dans la boîte bleue de la crème Nivea, après avoir jeté son contenu qui ne me convient pas. Merci beaucoup à Nivea pour sa jolie boîte. Que joli nom Nivea ! Je trouve qu’on dirait le nom d’une nymphe.

 

Recette :

Le polyglycéryl-3 diisostéarate peut être remplacé par le polyglycéryl-3 ricinoléate.

 

Phase aqueuse

55 % eau de source

3 % protéines d’avoine hydrolysées

2 % complexe hydratant NFF

0,7 % sulfate de magnésium réhydraté

Phase huileuse

20 % beurre de karité

5 % graisse d’autruche

3 % huile de palme rouge

3 % huile de palmiste

3 % huile d’olive

1 % lanoline

2 % polyglycéryl-3 diisostéarate

1 % stéarate de magnésium

0,5 % vitamine E

Ajouts lors du mélange des deux phases avant la sortie du bain marie

0,3 % parabens

0,5 % HE géranium rosat et ylang ylang

 

Ci-dessous, photos de ma crème après la mise en pot.

`

Ci-dessous, photos de ma crème environ dix jours après sa fabrication.

 

A propos cosmeticshomemadecolchique

Passionnée des cosmétiques et des savons faits maison.
Cet article a été publié dans Recettes corps. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

21 commentaires pour Crème nourrissante multi-usages couleur du soleil

  1. tante nat dit :

    Quelle couleur !!!
    (et que d’actifs et d’huiles que je ne connais pas … encore 😉 )

  2. venezia dit :

    Bonsoir Colchique

    très jolie crème et très belle couleur. Elle n’aurait pas plutôt la consistance d’un beurre? j’ai refait plusieurs fois des beurres au P3R (avec pas mal de phase grasse comme ici) et j’ai vraiment obtenu un beurre très agréable et hydratant… mais un beurre, lus qu’une crème;

    J’ai remarqué que la façon la plus rapide de faire prendre c’était avec une maryse en silicone; Et toi, qu’utilises-tu pour touiller?

    • Bonsoir Venezia et merci beaucoup pour ton commentaire.

      Je trouve que la consistance de ma crème est diffėrente de celle d’un beurre. Au toucher comme à l’application, j’ai vraiment la sensation d’une crème.

      Pour faire prendre ma crème, j’ai remué sans interruption jusqu’au complet refroidissement avec un fouet main.

  3. Sealeha dit :

    J’adore les consistances épaisses comme celle que tu as obtenue !! Je ne connais pas ton émulsifiant, ni le sulfate de magnésium (c’est quoi ?). Effectivement une composition très riche, elle conviendrait parfaitement à mon corps (qui a la peau sèche) mais pas à mon visage hélas… Où trouves-tu la graisse d’autruche ??

  4. moune dit :

    j’adore cette couleur. J’ai fait récemment un lait corporel de cette couleur aussi .
    La consistance est sans doute aidée par ton choix de gras riches en acide stéarique . Qu’en penses-tu , Colchique et Vénézia .?
    merci pour cette recette alléchante, Colchique .

    • Moune, merci beaucoup pour ton commentaire.

      Oui, le choix de mes corps gras, surtout la quantité de beurre de karité, m’ont permis d’une part de doser au minimum les ingrédients émulsifiant/coémulsifiant et d’autre part d’obtenir cette texture.

  5. emadra dit :

    Quelle belle idée de fabriquer une crème qui soit polyvalente pour le visage, corps et cheveux si ta peau le permet.

    La couleur est juste superbe et c’est une très belle idée d’avoir intégré de l’huile de palme rouge.

    Sur ta 3è photo, 10 jours après sa fabrication, la texture ressemble beaucoup à l’original du contenu du pot bleu.

  6. Coccinelle dit :

    Et l’huile de palmiste, c’est aussi Michèle ? Veinarde, va ! Sais-tu où on peut en avoir ? Ainsi que de la graisse d’autruche, bien sûr !
    Effectivement les crèmes en couleur, je trouve ça très sympa. (J’en avais eu une, très cicatrisante, pour les bobos, qui était marron mais elle était si brillante et sentait si bon que le couleur passait bien. Je la referais … dès que je retrouve la recette. Oups !)

    • Coccinelle, oui, l’huile de palmiste c’est également Michele qui me l’a offerte.

      Swahily vend de l’huile de palmiste et je pense que lorsque sa boutique sera de nouveau en ligne tu pourras en acheter.

      Pour trouver de la graisse d’autruche je te conseille de faire des recherches sur Google.

  7. Coccinelle dit :

    Qu’est ce que le sulfate de mg ? A quoi sert-il ? Je dirais pour un apport de mg à la peau …?
    Et le sel d’Epsom, peux-tu rappeler à quoi il sert dans une crème ?
    Enfin, où trouver ces différents ingrédients : sulfate de magnésium, protéines d’avoine hydrolysées, complexe hydratant NFF, sulfate de magnésium réhydraté ? Merci !

    • Coccinelle, il y a un article sur mon blog concernant le sulfate de magnésium ou sel d’Epsom.

      Tu peux trouver tous les ingrédients que tu as cités chez les différents vendeurs d’ingrédients via Internet.

  8. jb dit :

    Super travail ! La texture semble très réussie, uniforme et dense. Magnifique, vraiment. La formulation est tout aussi recherchée, ça donne envie de faire des crèmes avec autre chose que d’habitude, d’expérimenter.
    Récemment j’ai testé l’huile de soja bio 1° pression à froid dans un lait pour le corps, résultat super pour trois fois rien (huile alimentaire).
    Comme quoi il ne faut pas hésiter à tester des matières premières quand on est inspiré. Mais il faut reconnaître, la graisse d’autruche c’est vraiment surprenant.
    Merci de partager avec nous tes découvertes.

    • Jb, merci beaucoup pour ton commentaire.

      Oui, les huiles de première pression à froid vendues au rayon alimentaire, je pense également qu’il faut les privilégier, surtout qu’en plus on les paye moins cher que celles qui ne sont pas destinées à l’alimentation.

  9. michele dit :

    Superbes texture et couleur. Je te trouves vraiment pointue avec ces polyglycéryl-
    Les photos donnent envie d’y plonger le doigt pour tester.

    J’aime bien voir l’évolution de ta crème, ce que l’on montre trop peu souvent alors que beaucoup de textures évoluent dans le temps.

    Pour les curieuses, j’achète l’huile d’autruche chez le producteur à Montmachoux (rien que le nom est marrant) en Bourgogne.
    Cela vaut la peine de se déplacer notamment pour visiter ces bêtes que je trouve pour ma part très exotiques et dont le muscle est une merveille fondante sous la langue.

    http://www.autrucherieuse.com/

    C’est à la lisière de la région parisienne en plus.

    • Michele, merci beaucoup pour ton commentaire et pour le lien du producteur d’autruches.😉

      Dommage qu’il est loin de chez moi ce producteur, car j’aurais bien aimé voir les autruches.

  10. michele dit :

    Désolée, c’est dans le sud de la Seine et Marne, à la lisière de la Bourgogne ^_^

  11. cricri974 dit :

    j’adore la texture et la couleur houaa

Les commentaires sont fermés.