Crème anti-âge pour l’été au polyglycéryl-3 palmitate

Cette crème est très hydratante et émolliente.

Je trouve la  texture de cette crème très légère et très rafraîchissante à l’application ; c’est une texture que je trouve très adaptée pour l’été.

A l’application, j’ai l’impression de passer sur la peau de mon visage un gel crémeux.

 

Recette :

 

Phase aqueuse

73,5 % eau de source

5 % collagène marin

3 % glycérine végétale

0,5 % sulfate de magnésium réhydraté

0,5 % acide hyaluronique

0,2 % amigel

 

Phase huileuse

 

5 % huile d’olive

5 % huile de sésame

3 % polyglycéryl-3 palmitate

1 % cétyl palmitate

1 % tribéhénin

 

Ajouts à froid

 

1 % miel de manuka

0,5 % vitamine E

0,5 % huile essentielle de petit grain bigarade

0,3 % parabens

1 goutte de bleu de méthylène

 

 

A propos cosmeticshomemadecolchique

Passionnée des cosmétiques et des savons faits maison.
Cet article a été publié dans Recettes visage. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Crème anti-âge pour l’été au polyglycéryl-3 palmitate

  1. Viviane dit :

    Merci pour toutes ces belles recettes de crème eau dans huile. J’en ai fait une sur la base d’une de tes premieres recettes, et c’est vraiment ma meilleure crème hydratante pour ma peau mature et très sèche. Certaines rencontrent des difficultés à les fabriquer et la font très lentement, sans mixer. Comment est-ce que tu procèdes? Est-ce que tu verses l’huile dans la phase aqueuse ou l’inverse?

    • Viviane, merci beaucoup pour ton commentaire.

      Je ne suis pas étonnée quand tu dis que le P3P (polyglycéryl-3 palmitate) t’a donné la meilleure crème hydratante pour ta peau mature et très sèche.

      Personnellement, je trouve que rien n’égale le P3P si je veux obtenir une crème ultra-hydratante, très émolliente et très repulpante, les trois critères qui me semblent indispensables pour une peau mature si on veut retarder l’apparition des rides.

      Je ne rencontre aucune difficulté à fabriquer mes crèmes avec le P3P que j’utilise un mixeur ou pas.

      Ma crème contient des ingrédients solides, donc je fabrique ma crème en commençant par faire chauffer au bain marie les deux phases correctement. Ensuite, je verse la phase aqueuse dans la phase huileuse et je remue bien pour homogénéiser les deux phases avant de sortir mon récipient du bain marie.

      Je verse la phase aqueuse dans la phase huileuse pour ne pas perdre une seule goutte de la phase huileuse. C’est l’émulsifiant choisi qui détermine si une crème sera huile dans l’eau ou eau dans l’huile.

      Tout dépend mon humeur, je remues avec mon fouet main ou le mixeur, sans interruption et jusqu’à complet refroidissement.

      Je ne risque pas de remuer trop lentement, de chercher à refroidir ma crème trop vite par un bain marie froid, ou d’arrêter de remuer par des temps de pause tant que ma crème n’est pas complètement froide.

  2. Viviane dit :

    Merci de tes conseils, qui me sont précieux!

  3. michele dit :

    Tu me donnes vraiment envie de la faire.
    Superbe couleur comme d’habitude!

  4. Lys Blanc dit :

    La texture fait bien envie!
    Je n’ai pas de P3P par contre…

  5. Froo dit :

    Bonjour Colchique – je suis trés inspirée par ta formule, mais sans tribehenin… je peux faire sans ou bien par quoi remplacer (j’ai pas mal de choses) ? Merci

    • Bonjour Froo et merci beaucoup pour ton commentaire.

      Si tu remplaces le tribéhénin tu vas obtenir une autre crème.

      Tu peux à mon avis tenter de remplacer le tribéhénin par l’émulsifiant glycéryl stéarate.

Les commentaires sont fermés.