Crème gélifiée peau mature pour nuits d’été

J’apprécie beaucoup cette crème gélifiée de nuit en cette saison chaude, trop chaude que nous impose l’été.

C’est une crème gélifiée qui convient parfaitement à ma peau mature normale.

Cette crème gélifiée contient deux émulsifiants, le polyglycéryl-3 ricinoléate (P3R) et le méthyl glucose sesquistéarate (émulsan).

Je suis extrêmement contente d’avoir associés pour réaliser ma crème gélifiée, les émulsifiants P3R et émulsan.

 

Merci beaucoup à Kayacaramel qui m’a fait découvrir l’émulsan, en me l’offrant lors d’une commande que j’ai passé sur son site vendeur situé au Luxembourg.

http://www.bubble-dreams.eu/

 

Je trouve cette crème gélifiée très hydratante, très émolliente et très repulpante.

J’apprécie beaucoup le fini mat que laisse cette crème gélifiée sur ma peau.

Visuellement, cette crème a une texture crémeuse et à l’application, cette crème ressemble a de la gelée qui fond dans la peau.

 

J’ai parfumé ma crème avec de l’absolue de jasmin sambac acheté chez Copaiba en Belgique.

http://shop.copaiba.info/index.php?option=com_virtuemart&page=shop.browse&category_id=7&Itemid=1&TreeId=15&vmcchk=1&Itemid=1

 

Personnellement, je trouve que le jasmin sambac sent à la fois le jasmin grandiflorum (jasmin de Grasse) et la fleur d’oranger.

Ci-dessous, le lien vers un blog que j’aime beaucoup, pour plus d’informations concernant le jasmin sambac.

http://nezherbes.wordpress.com/2011/01/23/oeillets-jasmins-et-santals/#comment-464

 

Pour une application encore plus agréable en cette saison très chaude, je conserve cette crème au réfrigérateur.

 

Cette crème gélifiée s’avère également être une excellente crème coiffante pour mes cheveux.

 

Recette :

 

Phase aqueuse

76,5 % eau de source

3 % glycérine

1 % collagène natif marin

1 % miel de manuka

0,5 % sulfate de magnésium réhydraté

0,5 % vitamine C

0,3 % acide hyaluronique

0,2 % poudre de xanthane

Phase huileuse

5 % beurre de karité

6 % huile de sésame

3 % P3R

2 % émulsan

Ajouts juste avant le début de l’émulsification au bain marie éteint

0,5 % vitamine E

0,3 % parabens

1 goutte de bleu de méthylène

0,2 % absolue de jasmin sambac

 

Vérification du pH de la phase aqueuse avant l’émulsification.

 

 

A propos cosmeticshomemadecolchique

Passionnée des cosmétiques et des savons faits maison.
Cet article a été publié dans Recettes visage. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

18 commentaires pour Crème gélifiée peau mature pour nuits d’été

  1. Sealeha dit :

    Ta crème a une très jolie couleur !
    En cette saison, la peau ne tolère pas beaucoup d’huile… Je dois me refaire une crème de jour, je pense la doser vraiment très légèrement en huile également !

  2. moune dit :

    Quelle couleur superbe . Elle donne envie ..
    Tu pourrais en dire plus sur la façon de faire , s’il te plaît ? Emulsion huile dans eau ? eau dans huile ? Goutte à goutte ? Ca me tente de la faire, mais je crains un ratage de plus au p3R…
    Merci colchique .

    • Moune, merci beaucoup pour ton commentaire.

      Le P3R donne des crèmes eau dans l’huile.

      J’ai procédé en faisant chauffer au bain marie mes deux phases, comme je le fais pour toutes mes crèmes huile dans l’eau ou eau dans l’huile.

      Par contre, pour les crèmes eau dans l’huile, je ne fais aucun rajout à froid après l’émulsification et je prends la mesure de pH que dans la phase aqueuse.

      Avant l’émulsification, j’ai éteint le bain marie et j’ai versé la phase aqueuse dans la phase huileuse rapidement comme je le fais également pour les crèmes huile dans l’eau, car ce n’est pas la phase versée choisie qui détermine le sens de l’émulsion mais l’émulsifiant. Quand les deux phases étaient bien mélangées (consistance de lait), j’ai continué mon émulsion hors du feu sans m’arrêter jusqu’à complet refroidissement.

      J’aurais pu émulsionner ma crème au mixeur, mais j’ai choisi le fouet main.

      J’ai utilisé mon fouet main exactement de la même manière que pour émulsionner une crème faite avec n’importe quel autre émulsifiant.

  3. moune dit :

    merci beaucoup colchique. je testerai ta recette. J’ai envie de connaître le toucher de cette association d’émulsifiants.

  4. gingembre dit :

    La texture et la couleur sont magnifiques ! Ce pot est très joli et ta crème bien tentante. Merci Colchique pour cette recette et les compléments d’information.

  5. gingembre dit :

    Ah, ça m’arrive aussi de faire ça🙂

  6. michele dit :

    Quel exploit de formuler une crème légère pour cet été avec du P3R.
    Penses-tu que seul l’emulsan permette cet allègement ou supportes-tu généralement le P3R en été?

    Bravo Colchique, c’est toujours très inspirant de te lire.

    • Michele, merci beaucoup pour ton commentaire.

      Avec le P3R, j’obtiens des crèmes beaucoup plus pénétrantes qu’avec n’importe quel autre émulsifiant et je peux formuler avec des phases huileuses faibles. Voilà pourquoi je tenais absolument au P3R comme émulsifiant même en été.

      Avec l’émulsan, j’obtiens des crèmes très soyeuses à l’application. Le soyeux je l’apprécie toute l’année.

      Je trouve également, que l’émulsan apporte du crémeux contrairement au P3R. Le crémeux je ne l’apprécie pas l’été.

      En dosant faiblement l’émulsan et en l’associant au P3R, j’ai obtenu une texture de crème légère, très pénétrante, qui à l’étalement devient un gel soyeux qui fond dans la peau.

      Je pense que le faible dosage d’émulsan m’a permis d’avoir une crème plus agréable à utiliser lors de l’application.

  7. emadra dit :

    C’est incroyable, tu réussis une crème légère gélifiée au P3R.
    C’est comme si tu me parlais en chinois😉
    La couleur est très belle et tu m’as bien faire rire avec le pot recyclé😉
    HS : si quelqu’un repère des pots en opaline blanc mini 100 ml, please je suis preneuse😉

    Depuis toujours, je procède comme toi pour le sens de l’émulsification.

    Je remarque que tu formules crème et peu ou pas fluide visage, j’imagine que c’est pas goût pour les textures ?

    • Emadra, merci beaucoup pour ton commentaire.

      Oui, je fabrique rarement des textures laits, car je préfère celles qu’on peut conditionner dans des pots.

      Quand j’ouvre un pot de crème, j’aime sentir son odeur, admirer sa texture et sa couleur. J’aime également toucher et prélever un peu de crème dans le pot avec un doigt avant de l’appliquer sur ma peau.

      En fait, un pot de crème représente pour moi l’écrin et la crème son bijou.

  8. venezia dit :

    je profite de ce que mon mot de passe consente à fonctionner pour laisser des messages! les cremes gélifiées paraissent fraiches dès le premier regard… surtout quand elles sont bleu ciel…

    je constate que tu as fait cette creme au P3R à chaud (si j’ai bien compris?). As tu chauffé l’acide hyaluronique et le vitamine C?

    • Venezia, je suis très contente que tu puisses à nouveau poster des commentaires sur mon blog.

      Oui, j’ai fait cette crème à chaud et j’ai chauffé l’acide hyaluronique ainsi que la vitamine C.

      Je suis très contente de l’acide hyaluronique en poudre que vend Aroma Zone, ainsi que de sa vitamine C pour faire des cosmétiques. Je remarque que ces deux ingrédients me donnent de meilleurs résultats mis à chauffer dans la phase aqueuse plutôt que rajoutés à froid.

      En fait, je n’apprécie pas trop les rajouts à froid dans les préparations cosmétiques et je cherche donc à les limiter.

      Je préfère les actifs en poudre, car je les trouve plus concentrés en principes actifs que ceux liquides, donc, que je dose moins et qui en plus se conservent beaucoup mieux.

  9. Yulaan dit :

    Waou, je suis scotché: associer Emulsan et P3R, je n’aurais pas osé. Comme dirait Michèle, c’est du grand écart mental pour moi que d’associer un émulsifiant E/H pur et dur —qui n’est pas un co-émulsifiant H/E donc pas adapté aux H/E— à un émulsifiant H/E. Mais c’est vrai que même la fiche fabricant de l’Emulsan parle d’une certaine versatilité lors d’un mode opératoire inverse:

    « If the production takes place with the for ethoxylates common method (add the hot water phase slowly to the hot oil phase while stirring) it could happen that a water-in-oil emulsion be formed (recognizable by high viscosity and transparent/gel-like appearance). During the cooling process this emulsion converts to an oil-in-water emulsion with great particle size. »
    C’est là: http://www.finecon.sk/admin/pdf/DS_TEGO_Care_PS_e.pdf

    Il se peut que l’association au P3R et la faible proportion d’Emulsan permette à l’émulsion de conserver le sens E/H.

    L’application ressemble-t-elle aux émulsions E/H ou H/E?

    En tout cas, bravo !

    • Yulaan, merci beaucoup pour ton commentaire.

      Ce qui m’intéresse chez les fabricants, c’est surtout la fiche technique de leurs ingrédients.

      Je veux formuler différemment des fabricants et je veux également formuler différemment des cosmétiques vendus dans le commerce, qu’ils soient biologiques et naturels ou pas biologiques et chimiques. J’aime les phases huileuses qui privilégient les corps gras bruts et de première pression à froid.

      Personnellement, je pense que ce sont les émulsifiants qui déterminent le sens de l’émulsion H/E ou E/H. Je ne pense pas que verser la phase huileuse dans la phase aqueuse ou verser la phase aqueuse dans la phase huileuse détermine le sens d’une émulsion. Pour ma part, quel que soit le type d’émulsion H/E ou E/H, je verse toujours ma phase aqueuse dans la phase huileuse.

      Oui, je suis très contente d’avoir associé le P3R à l’Emulsan dans ma crème, car le résultat m’a beaucoup plu tout l’été.

      Tout l’été, j’ai eu l’impression d’appliquer plutôt un gel qu’une crème. Personnellement, j’aurais tendance à penser que mon émulsion est une émulsion eau dans l’huile vu le faible pourcentage d’Emulsan que j’ai mis face à ma quantité de P3R.

Les commentaires sont fermés.