Baume

J’utilise ce baume pour ramollir mes cuticules et comme écran protecteur avant la pose d’un rouge à lèvres vendu dans le commerce.

Les rouges à lèvres vendus dans le commerce ont des couleurs magnifiques, mais s’avèrent être très desséchants et dévitalisants pour mes lèvres. J’applique donc mon baume avant la pose d’un rouge à lèvres du commerce. Je pourrais faire tous mes rouges à lèvres et ainsi ne pas avoir besoin d’appliquer un baume, mais voilà, je ne résiste pas à l’achat d’un rouge à lèvres avec une très jolie couleur.

 

Mon baume ne peut en aucune façon se substituer à une crème hydratante, car il ne contient pas de phase aqueuse pour hydrater la peau. Mon baume est donc à réserver aux parties de la peau très sèches pour la protéger ou la réparer, donc à utiliser occasionnellement et en complément d’une crème hydratante.

 

Mon baume laisse un fini satiné sur ma peau. Si j’avais utilisé un batteur électrique pour monter les blancs d’œuf en neige, j’aurais obtenu un baume avec une texture beurre. J’ai fait que 50 grammes de baume, donc pas de batteur électrique, mais une cuillère à moka pour remuer ma préparation jusqu’à épaississement.

 

Recette :

89 % beurre de karité

6 % cire de néroli

4 % cétyl palmitate

1 % vitamine E

 

Attention : le beurre de karité ne doit subir aucun choc thermique si on ne veut pas obtenir un baume granuleux.

 

 

 

Publicités

A propos cosmeticshomemadecolchique

Passionnée des cosmétiques et des savons faits maison.
Cet article a été publié dans Recettes corps. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

16 commentaires pour Baume

  1. gingembre dit :

    Superbe baume Colchique !
    Est-ce la cire de néroli qui donne cette jolie couleur ?
    Merci pour la recette que je testerai pour mon prochain baume 🙂

  2. Sylvie dit :

    Ton baume est superbe , il doit être très nourrissant !
    Je ne connais pas du tout la cire de néroli 😯
    Merci pour cette formule 😊que je testerai bien moi aussi .
    Bon week end .

  3. mijnzeep1 dit :

    Wow, avec de la cire de néroli! Quelle belle couleur, Colchique!

  4. bulles dit :

    Superbe baume, je connais la cire de mimosa, mais cella doit encore être mieux ! à tester…. merci beaucoup pour ces bonnes recettes.

  5. michele dit :

    Très jolie couleur Colchique, on a très envie d’en prélever pour le tester.
    Les baume qui contiennent émulsifiants ou co-émulsifiants vieillissent tellement bien. Il faut presque attendre quelques semaines avant de les utiliser.

    As-tu trouvé que la texture s’affine depuis sa fabrication? Le parfum de néroli doit être délicat sur les lèvres.

    J’utilise aussi un baume pour lèvres classique avant le rouge à lèvres. Cela diminue sa tenue mais respecte les lèvres sèches quand on aime les rouges conventionnels.

    • Michele, merci beaucoup pour ton commentaire.

      Oui, la texture s’affine depuis sa fabrication et effectivement, l’idéal est de patienter quelques jours avant de l’utiliser. 😉

      C’est trois semaines après leur fabrication que j’apprécie le plus mes crèmes et baumes.

  6. venezia1 dit :

    Bonjour Colchique,

    Merci pour cette formule de baume inédite, le parfum doit être délicieux. je vais vite tester ton dosage.
    Je comprends à 100% ce que tu veux dire avec les rouges lèvres du commerce, j’en porte depuis l’âge de 14 ans, c’est vraiment le cosmétique dont je ne peux pas me passer, alors que je n’utilise plus grand chose d’autre (en tout cas régulièrement). Pendant des années, les grandes marques ont produit de merveilleux rouges suffisamment gras (Dior et Shu Uemura étant mes chouchous). Puis je suis passée aux rouges bio, Santé en faisait des somptueux bien gras, puis ils ont arrété la ligne (j’ai acheté tout ce que j’avais pu trouver sur internet!) ils ont fait des rouges secs, j’ai dû abandonner.
    Pour l’instant, j’ai trouvé une marque bio canadienne, Ilia, qui fait de très beaux rouges avec des teintes magnifiques (j’aime les rouges puissants: vrai rouge, ou brique, ou cassis) et assez gras pour qu’on n’ait pas à se tartiner de baume, car j’ai toujours utilisé mes rouges à lèvres comme protection, y compris au ski! Sinon, en conventionnel, il y a une marque du net très peu coûteuse et et dont les rouges sont beaux et gras: elf, leur gamme minérale.

    PS qu’entends tu par « ne pas faire subir de choc thermique au karité »? Ne pas le conserver au frigo? Ne pas le refroidir vite après la chauffe? pour cette recette tu as tout fait fondre ensemble?

    • Bonjour Venezia, 😉

      Merci beaucoup pour ton commentaire.

      Oui, comme toi, je ne peux pas me passer de rouge à lèvres. J’aime notamment un rouge très rouge de chez Dior et un fuschia de chez Yves Saint Laurent ; tous les deux s’avèrent extrêmement desséchants pour mes lèvres si je les applique sans avoir pris soin au préalable de mettre un peu de baume.

      Par choc thermique j’entends : pas de bain marie froid ou de passage au réfrigérateur pour accélérer l’épaississement du baume.

      Je fais fondre tous les ingrédients ensemble au bain marie sauf la vitamine E.

      Quand mon baume est bien liquide, bien transparent, j’éteins le bain marie et je rajoute la vitamine E. Je remues ma préparation dans le bain marie éteint environ 15 secondes.

      Je retire ma préparation du bain marie et je la remue sans m’arrêter jusqu’à complet refroidissement.

      A ce stade mon baume a une texture miel liquide.

      Je continue à remuer mon baume, plus lentement et avec de petits arrêts, jusqu’à épaississement avant la mise en pot.

  7. venezia1 dit :

    Merci pour ces précisions, Colchique. je suppose que de cette manière, ton karité ne granule pas?

  8. emadra dit :

    J’adore tout Colchique 😃
    Ce baume doit être un délice sur les lèvres et sur le contour des ongles.
    Et que dire du parfum, un délice.
    N’ayant pas de cire de néroli mais de rose, je vais le reproduire.
    Merci beaucoup pour cette belle formule

Les commentaires sont fermés.