Le no poo co-washing : lavage des cheveux avec de l’après-shampoing sans silicone

J’ai découvert le no poo co-washing il y a quelques années grâce au forum Boucles et Coton.

Ci-dessous, un lien qui explique ce qu’est le no poo :

http://nilou.wordpress.com/2007/08/20/la-methode-no-poo-de-lorraine-massey/

 

J’aime utiliser à la place du shampoing de l’après-shampoing pour me laver les cheveux.

Personnellement, le no poo pour moi veut dire lavage des cheveux avec un après-shampoing contenant des tensioactifs cationiques mais sans silicone. Voilà pourquoi je préfère rajouter dans le titre de mon article le mot co-washing après no poo.

Je suis totalement contre la pratique du no poo qui consiste à utiliser des ingrédients avec des pH trop acides ou trop basiques.

Je ne risque pas d’utiliser du bicarbonate de soude ou du citron sur mes cheveux ou mon cuir chevelu. Le bicarbonate de soude et le citron ont des pH extrêmes qui peuvent agresser les glandes sébacées, le cuir chevelu et les cheveux.

Personnellement, je conseille plutôt de faire un shampoing si on a une routine capillaire qui ne permet pas à son après-shampoing de laver correctement son cuir chevelu et ses cheveux, plutôt que d’utiliser des produits avec des pH extrêmes comme le bicarbonate de soude ou le citron.

Les après-shampoings notamment les bios, qui mettent de l’alcool et des tensioactifs destinés aux shampoings à la place des tensioactifs cationiques, ne me plaisent pas du tout et je n’en veux pas pour mes cheveux.

Personnellement, je suis très contente que les tensioactifs cationiques dont les ammoniums quaternaires font partie existent, car je les trouve personnellement beaucoup plus intéressants, que tous ces tensioactifs sans sulfate qui composent certains shampoings et également certains après-shampoing, notamment les bios.

Oui, je clame haut et fort que j’apprécie le BTMS (Ceteraryl Alcohol et Behentrimonium Methosulfate), le Conditioner Emulsifier (CE) et les ammoniums quaternaires dans un après-shampoing destiné à être utilisé pour le no poo co-washing.

Je trouve que certains après-shampoings lavent très bien le cuir chevelu et les cheveux à condition de bien les choisir et surtout de les utiliser correctement.

Un après-shampoing qu’on veut utiliser pour le no poo doit être sans silicone, car les tensioactifs qu’il contient ont un pouvoir lavant moins puissant que les tensioactifs contenus dans les shampoings.

J’ai pu remarqué que c’est grâce aux tensioactifs cationiques qu’un après-shampoing est capable de nettoyer mes cheveux en douceur.

Le seul problème que j’ai rencontré avec les tensioactifs cationiques, c’est qu’un produit qui en contient ne doit pas rester longtemps sur les cheveux et doit être parfaitement rincé, pour ne laisser aucun résidu sur le cuir chevelu et les cheveux.

J’ai testé des produits sans rinçage contenant des tensioactifs cationiques sur la peau et les cheveux et c’est là que j’ai rencontré les problèmes suivants : peau qui grattouille avec apparition d’irritations puis de boutons, de cheveux alourdis, ternes avec résidus sur le peigne lors du coiffage.

Si je ne laisse pas poser plus de trois minutes un produit contenant des tensioactifs cationiques sur ma peau ou mes cheveux et qu’ensuite je procède à un rinçage fait dans les règles de l’art pour l’éliminer totalement, je ne rencontre aucun problème d’intolérance ou de résidus.

Un après-shampoing qui ne contient pas de tensioactif cationique, je l’utilise après avoir fait un shampoing ou une teinture chimique (shampoing colorant), car si j’utilise un après-shampoing qui contient des tensioactifs cationiques après avoir fait un shampoing, ça assèche mes cheveux, ce qui est normal puisque les tensioactifs cationiques ont un pouvoir lavant. Donc, j’ai remarqué qu’un shampoing suivi d’un après-shampoing, représentait chez moi un double lavage des cheveux.

Personnellement, je trouve qu’à l’heure actuelle, rien n’est aussi doux et efficace pour laver les cheveux que les tensioactifs cationiques contenus dans un après-shampoing.

Personnellement, j’ai remarqué que si je rince rapidement et totalement l’après-shampoing, c’est-à-dire sans temps de pause sur mes cheveux et après avoir au préalable bien pris soin de l’émulsionner en rajoutant un peu d’eau, mon cuir chevelu et mes cheveux sont parfaitement nettoyés. C’est en procédant ainsi que j’obtiens un rinçage total de l’après-shampoing et par la même occasion des cheveux propres.

Les après-shampoing vendus dans le commerce qui ont ma préférence ne sont pas chers. Les après-shampoings chers ont des listes d’ingrédients qui ne me plaisent pas. Les marques que j’aime utiliser sont : Franck Provost, Ultra-doux de Garnier, The Body Shop à la banane qui sent divinement bon.

 

Explications de ma façon de procéder pour laver mes cheveux avec de l’après-shampoing :

Dans un bol, je dilue 50 grammes d’après-shampoing avec 30 grammes de liquide, afin d’obtenir un après-shampoing moins épais et qui s’émulsionnera beaucoup plus facilement sur mon cuir chevelu et mes cheveux.

Après avoir bien émulsionner mon cuir chevelu et mes cheveux, je rajoute un filet d’eau et je continue à émulsionner.

C’est grâce à la dilution de mon après-shampoing et à ma façon de l’émulsionner sur mon cuir chevelu et mes cheveux, que je peux ensuite bien le rincer et obtenir un cuir chevelu et des cheveux propres.

 

Ci-dessous, les recettes d’après-shampoing que mes cheveux apprécient lorsque je pratique le no poo :

 

1ère recette

50 grammes d’après-shampoing

30 grammes de quinton hypertonique

1 cuillère à soupe pleine de sucre cassonade non raffiné bio

Le sucre doit être rajouté au dernier moment pour permettre une exfoliation du cuir chevelu en douceur.

Ci-dessous un lien concernant le comparatif en minéraux du sucre blanc et du sucre complet :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Sucre

Attention ! Le sucre roux peut être un sucre raffiné qui a subi une légère caramélisation.

 

2ème recette

50 grammes d’après-shampoing

30 grammes d’eau du robinet

1 cuillère à café pleine de sel de Noirmoutier

Le sel de Noirmoutier n’est pas raffiné et son grain n’est ni trop gros ni trop petit, pour permettre une exfoliation du cuir chevelu en douceur.

Le sel doit être rajouté au dernier moment pour permettre une exfoliation du cuir chevelu en douceur.

Attention ! un sel raffiné n’apportera pas les bienfaits d’un sel non raffiné.

 

3ème recette

50 grammes d’après-shampoing

30 grammes de quinton hypertonique

1 cuillère à café d’huile d’olive

1 cuillère à soupe pleine de sucre cassonade non raffiné bio

 

A propos cosmeticshomemadecolchique

Passionnée des cosmétiques et des savons faits maison.
Cet article a été publié dans Focus. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Le no poo co-washing : lavage des cheveux avec de l’après-shampoing sans silicone

  1. venezia1 dit :

    Ma chère Colchique,

    Finalement, les cheveux constituent une partie de notre individu assez mystérieuse tant chacun et chacune réagit à sa façon quand il s’agit de s’en occuper; Tes observations minutieuses sont très intéressantes. Si j’ai bien compris, tu privilégie les TA cationiques et comme ils sont présents dans les après-shampoings , ce sont eux que tu emploies, c’est bien ça? J’ignorais qu’ils avaient une action nettoyante.

    • Coucou Venezia,😉

      Merci beaucoup pour ton commentaire.

      Oui c’est bien ça, je privilégie les tensioactifs cationiques contenus dans les après-shampoing pour laver mes cheveux, car ils ont une action nettoyante.

  2. Sylvie dit :

    Je trouve ton article très intéressant et très instructif☺j aurais tendance à penser comme toi .e n’utilise pas de shampoing plus après shampooing , je l ai fait il y a longtemps et j ai arrêté car je trouvais que mes cheveux n étaient pas plus beaux, juste plus secs .
    Mes cheveux sont faciles à entretenir , courts, très épais et normaux , J utilisé mon savon (ou celui des copines) un rinçage au vinaigre et voila de temps en temps un shampoing aux oeufs .

  3. gingembre dit :

    Merci Colchique pour cet article très intéressant.
    Un vrai problème de trouver un bon shampoing ! Depuis que j’utilise les shampoings solides ou savons, mes cheveux sont bien plus beaux, mais je n’ai pas encore trouvé le shampoing idéal qui m’éviterait les petites gratouilles après le shampoing.
    Je vais donc copier tes recettes pour pouvoir les tester.

  4. violette dit :

    coucou colchique, si je comprends bien ce que tu dis et si l’on veut » reproduire  » un après shampoing du même type que ceux que tu sites plus haut et qui ne sont pas bio ? il faudrait composer une formule avec du btms+ ce et rajouter un TA qui agirait en tant lavage/ rinçage ? est ce qu’il est possible d’ailleurs de composer une formule soit même ,?

  5. mlk dit :

    même si je ne suis pas…Enfin mes cheveux n’apprécient pas les mêmes soins que toi, j’apprécie toujours tes conseils très documentés. Je pratique le No poo, avec rinçage au vinaigre de plantes depuis très longtemps et mes cheveux aiment. C’est si particulier le soin aux cheveux, plus encore que les soins corporels.Je reste encore très intriguée par la nature de tes cheveux!!! Je regrette de ne t’avoir rencontrée).
    Je trouve l’idée du sucre très sympa. Certains sont si parfumés et riches en mélasse , de vrais bombes es nutriments… Tu me donnes des envies de tester avec sucre de fleurs de coco

Les commentaires sont fermés.