Crème chantilly anti-âge bananes Haribo pour peaux matures et sèches

Cette crème est une version de ma crème du lien ci-dessous, mais plus adaptée aux peaux sèches car elle contient de la vaseline.

https://cosmeticshomemadecolchique.wordpress.com/2015/01/24/creme-anti-age-raffermissante-fraises-haribo/

https://cosmeticshomemadecolchique.wordpress.com/2014/12/13/la-vaseline-petrolatum-dans-les-cosmetiques/

 

Je trouve cette crème très nourrissante, très repulpante, très émolliente, très hydratante, très raffermissante et elle laisse un fini mat sur ma peau.

Grâce à la gélatine contenue dans les bananes Haribo, j’obtiens un résultat peau tonifiée et raffermie bien meilleur qu’en utilisant l’acide hyaluronique issu du monde végétal.

Je suis très contente de ma crème.

Ma crème ressemble à une gourmandise. Cette crème peut convenir à toutes les parties du corps.

 

Recette :

 

Phase aqueuse

68 % eau de source

5 % bananes Haribo (bonbons)

 

Phase huileuse

17 % beurre de karité brut du Burkina Faso

2 % pétrolatum (vaseline qualité pharmaceutique)

5 % Olivem 1000

2 % cétyl palmitate

 

Ajouts à froid

0,5 % vitamine E

0,5 % parabens

colorant alimentaire bleu

arôme alimentaire banane

 

J’ai réalisé cette crème au fouet main jusqu’à complet refroidissement. Après les ajouts à froid, j’ai utilisé le batteur électrique pour monter les blancs d’œuf en neige, afin d’obtenir une crème avec la texture chantilly.

 

1ère photo : ma crème juste après la mise en pot

 

2ème photo : texture de ma crème au bout de 10 jours

 

Publicité
Publié dans Recettes visage | 16 commentaires

Savons pour blaireau avec stéarate de magnésium surgraissage 20 %

Je suis une femme donc je ne me rase pas. J’utilise ce savon avec mon blaireau qui a remplacé avantageusement ma brosse Tosowong.

https://cosmeticshomemadecolchique.wordpress.com/2014/08/21/brosse-tosowong/

https://cosmeticshomemadecolchique.wordpress.com/2014/11/29/le-blaireau-pour-se-laver-le-visage/

 

La couleur de la fragrance a changé le joli bleu de ma pâte à savon en un horrible vert militaire. Heureusement que j’avais de l’empâtage de dioxyde de titanium pour éclaircir ce vert qui ne me plaisait pas du tout et qui me faisait penser à la guerre.
Je suis extrêmement contente de mon savon qui me fournit beaucoup de mousse et qui s’avère être très respectueux de ma peau grâce à un taux de surgraissage à 20 %.

 

Recette :

 

70 % végétaline (coco)

30 % beurre de karité

5 % stéarate de magnésium

5 % lactate de sodium

lessive de soude surgraissage 15 %

 

Le pourcentage de lactate de sodium est calculé par rapport au pourcentage total des corps gras. Le lactate de sodium est mélangé à la lessive de soude.

Le stéarate de magnésium n’est pas inscrit dans les calculateurs de soude. Mon savon a un surgraissage total de 20 %.

 

A la trace :

pigment néon bleu

fragrance barbe à papa

 

Méthode ITMHP (3 heures au four à 60°)

 

 

Publié dans Savons | 4 commentaires

Crème anti-âge raffermissante fraises Haribo

Je trouve que la composition de certains bonbons est très intéressante pour la préparation des crèmes cosmétiques.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Haribo

J’ai remarqué que dans les cosmétiques les sucres s’avèrent être d’excellents humectants, ainsi que la gélatine que personnellement je trouve bien plus intéressante que l’acide hyaluronique vendu chez les vendeurs d’ingrédients qui excluent toute provenance animale.

Ci-dessous, mon article concernant la gélatine :

https://cosmeticshomemadecolchique.wordpress.com/2015/01/01/la-gelatine-collagene-animal-hydrolyse/

Je voulais savoir si les fraises tagada Haribo étaient capables de colorer et de parfumer une crème cosmétique.

J’ai obtenu une crème de couleur légèrement rose saumoné et à peine parfumée.

Cette crème me plaît beaucoup. La texture riche à la fois épaisse et onctueuse, est très agréable à appliquer en hiver. Je trouve cette crème très hydratante, nourrissante, très repulpante et très raffermissante. Cette crème a un très fort pouvoir pénétrant et elle laisse un fini mat sur ma peau qui perdure toute la journée.

Dès les premières applications sur mon visage, j’ai pu constater un bénéfique réel au niveau de la fermeté de ma peau.

Cette crème peut être utilisée également pour le corps et pour les mains.

C’est une crème très facile à réaliser.

Grâce aux fraises tagada Haribo, j’ai pu diminuer la liste des ingrédients de ma phase aqueuse et j’ai obtenu une crème huile dans l’eau anti-âge que j’apprécie beaucoup.

C’est certain que suite à cette expérience, je mettrai à nouveau de la gélatine dans mes cosmétiques.

Fini l’acide hyaluronique, car je lui préfère et de beaucoup la gélatine.

 

Recette :

 

Phase aqueuse

72 % eau de source

5 % fraises tagada Haribo

 

Phase huileuse

15 % beurre de karité

5 % Olivem 1000

2 % cétyl palmitate

 

Ajouts à froid

0,5 % vitamine E

0,5 % parabens

 

1ère photo : texture de ma crème après sa réalisation.

 

2ème photo : texture définitive de ma crème au bout de 15 jours.

 

Je regrette de ne pas avoir utilisé le batteur électrique pour monter les blancs en neige, afin d’obtenir une crème chantilly.

Je referai donc cette crème, mais avec une texture chantilly, un parfum et une couleur plus soutenus, car j’attache une très grande importance au visuel et à l’odeur d’une crème en plus de son efficacité.

 

Publié dans Recettes visage | 21 commentaires

Savon pour blaireau enrichi en lanoline et surgraissé à 15 %

J’ai fait trois savons pour blaireau en trois jours. Ces trois savons aux recettes différentes me plaisent autant l’un que l’autre. Cet article concerne le premier des trois savons. Deux autres articles paraîtront sur mon blog concernant mes autres savons pour blaireau.

 

Je suis une femme donc je ne me rase pas.

J’ai emprunté aux hommes le blaireau, car je le trouve très adapté pour le lavage au savon de mon visage.

https://cosmeticshomemadecolchique.wordpress.com/2014/11/29/le-blaireau-pour-se-laver-le-visage/

 

J’ai acheté les coupelles demies sphères en verre très épais chez Maisons du Monde. Une coupelle demie sphère contient 250 grammes de savon.

http://www.maisonsdumonde.com/FR/fr/produits/fiche/coupelle-bubble-101617.htm

 

La lanoline a coloré ma pâte à savon en beige, ce qui m’a donné avec le colorant bleu un savon vert lagon.

Je suis extrêmement contente de mon savon.

 

Recette :

 

40% huile de palmiste

20 % végétaline (coco)

20 % beurre de karité

15 % beurre de cacao

5 % lanoline

 

5 % lactate de sodium

Lessive de soude surgraissage 15 %

Le pourcentage de lactate de sodium est calculé par rapport au pourcentage total des corps gras. Le lactate de sodium est mélangé à la lessive de soude.

 

A la trace :

 

pigment en poudre néon bleu

huile essentielle lavande

 

Méthode ITMHP (3 heures au four à 60°)

 

Au bout de quelques semaines mon savon s’est démoulé tout seul, car c’est un savon fait à la soude, donc un savon dur.

Pas pratique ce moule pour utiliser le blaireau, car la tranche du savon n’a pas la même épaisseur sur toute la circonférence. Avec le blaireau, je fais sur mon savon des mouvements circulaires dans le sens des aiguilles d’une montre et ensuite dans le sens contraire des aiguilles d’une montre, pour que le savon ne sorte pas de son récipient en verre.

C’est un récipient en verre intéressant pour les savons à la potasse, car ils ne peuvent pas être démoulés.

 

 

Publié dans Savons | 14 commentaires

La gélatine

Sources : Wikipédia, Passeport santé collagène, Consoglobe, GME Gelatine Manufacturers of Europe, Améliore ta santé.

 

La gélatine – un produit naturel et sain.

 

La gélatine est une substance solide translucide, transparente ou légèrement jaune, presque sans goût et sans odeur, obtenue par l’ébullition prolongée de tissus conjonctifs (peaux) ou d’os d’animaux (principalement porc, bœuf, poisson).

La gélatine est une protéine pure obtenue à partir de matières premières animales contenant du collagène. La gélatine est un ingrédient alimentaire et non un complément alimentaire.

Aujourd’hui, les consommateurs sont de plus en plus conscients des ingrédients utilisés dans leurs produits de tous les jours. La demande de ce qu’on appelle « Clean labelling » augmente de plus en plus. Aliment naturel, la gélatine répond tout à fait à cette demande.

 

La gélatine contient :

  • 84-90% de protéines
  • 1-2% de sels minéraux
  • Le reste est de l’eau

La gélatine ne contient ni agents de conservation ni additifs. Elle est exempte de cholestérol et de purine (composés d’acide urique).

 

Une protéine précieuse pour l’homme.

Sans protéines, il n’y aurait pas de vie humaine. Contrairement à d’autres substances nutritives telles que les graisses et les glucides, qui peuvent être inter-changées sur de longues périodes dans le métabolisme humain, les protéines sont indispensables dans l’alimentation de tous les jours. C’est pourquoi la gélatine, aliment naturel, a une valeur inestimable pour l’organisme humain.

Les protéines sont constituées d’acides aminés. Le corps humain est en mesure de produire toutes les protéines dont il a besoin à partir d’acides aminés. Cependant, il existe dix acides aminés qui ne peuvent pas être produits par le corps humain et qui, par conséquent, doivent être régulièrement absorbés par le biais d’aliments. Ces acides sont appelés acides aminés essentiels. La gélatine contient au total 18 acides aminés, dont huit des neuf acides aminés essentiels.

 

La gélatine – un produit aux talents multiples.

La gélatine est surtout utilisée dans les applications alimentaires mais elle est aussi largement employée dans les applications pharmaceutiques. La gélatine possède des fonctions gélifiante, épaississante, moussante, stabilisante, elle lie l’eau et ne provoque pas d’allergie courante, 100% naturelle, sans cholestérol, sans purine, sans gras, etc…

Il n’y a pas d’autre produit dans le monde qui combine autant d’avantages fonctionnels en un seul produit. Dans beaucoup d’applications, plusieurs propriétés de la gélatine sont nécessaires pour réaliser un produit fini. De nombreux autres ingrédients seraient nécessaires pour essayer de remplacer et de se rapprocher des propriétés de la gélatine.

La gélatine est un mélange de protéines obtenue par hydrolyse partielle du collagène extrait de la peau comme la peau de porc (cochon), des os, des cartilages, etc… Les liaisons moléculaires entre les fibres de collagène sont alors brisées. La gélatine est thermo-réversible ; elle fond lorsqu’elle est chauffée et se solidifie lorsqu’elle est refroidie. Mélangée à de l’eau, elle forme un gel colloïdal semi-solide.

 

Des variétés particulières de gélatine peuvent être préparées à partir de poisson ou de certains animaux de manière à être halal ou kasher.

 

Les végétariens ou les végétaliens peuvent utiliser d’autres produits tels l’agar-agar, la pectine ou le konjac (parfois nommé de manière incorrecte « gélatine végétale »). Ces additifs d’origine glucidique et la gélatine d’origine protéique, sont totalement différents d’un point de vue chimique. Cependant, le nom gélatine est parfois utilisé pour qualifier tous les types de gels et de gelées, mais, de manière correcte, ce terme ne s’applique qu’aux produits issus de protéines animales. Il n’existe donc pas de gélatine d’origine végétale.

 

À l’échelle industrielle, la gélatine est fabriquée à partir de sous-produits de l’industrie de la viande, principalement les os et peaux de bovins ou de porcs destinés à la consommation humaine. Contrairement à l’idée reçue, la corne n’est pas utilisée, car ne contient pas de collagène. Les matériaux bruts sont préparés par des procédés de séchage, des procédés acides et des procédés basiques, qui sont employés pour extraire le collagène, ce qui peut prendre plusieurs semaines. La production mondiale est de l’ordre de 320 000 tonnes par an (source: GME). La gélatine ne contenant aucune trace porcine représente moins de 5 % de la production mondiale (JO Sénat 12/07/2001).

Le maintien à ébullition de certains cartilages ou os permet d’extraire de la gélatine dissoute dans l’eau. Suivant sa concentration, le bouillon obtenu peut former naturellement une gelée par refroidissement. C’est un procédé utilisé par exemple dans la préparation du pot-au-feu.

 

Le processus de fabrication de la gélatine consiste en trois étapes :

1°) des prétraitements pour préparer la matière brute à l’étape d’extraction et pour éliminer les impuretés qui pourraient avoir des effets négatifs sur les propriétés physico-chimiques de la gélatine finale,

2°) l’étape d’extraction, effectuée principalement avec de l’eau chaude ou des solutions d’acide diluées, pour hydrolyser le collagène en gélatine,

3°) les traitements de raffinement incluant la filtration, la clarification, l’évaporation, la stérilisation, le séchage, le broyage et le tamisage.

 

La gélatine a la réputation d’agir comme fortifiant pour les ongles et les cheveux.

Les acides aminés constituant la gélatine sont : la glycine (21 %), la proline (12 %), l’hydroxyproline (12 %), l’acide glutamique (10 %), l’alanine (9 %), l’arginine (8 %), l’acide aspartique (6 %), la lysine (4 %), la sérine (4 %), la leucine (3 %), la valine, la phénylalanine et la thréonine (2 %), l’isoleucine et l’hydroxylysine (1 %), la méthionine et l’histidine (< 1 %) et la tyrosine (< 0,5 %). Ces valeurs sont variables (surtout pour les constituants minoritaires) et dépendent de la source de matériaux bruts et de la technique de préparation.

La gélatine est constituée à environ 98-99 % (en poids sec) de protéines et contient 18 acides aminés dont 8 des neufs acides aminés essentiels à l’Homme. Elle n’a qu’une relative valeur nutritionnelle du fait de l’absence de tryptophane et de son déficit en isoleucine, thréonine et méthionine ; elle possède également un taux inhabituellement élevé d’acides aminés non essentiels, la glycine et la proline (qui sont produits par le corps humain).

 

La gélatine a la capacité de retenir l’eau grâce à son pouvoir gonflant. Plongée dans l’eau froide, elle absorbe 5 à 10 fois son volume d’eau.

La gélatine donne au produit qui en contient une texture agréable comparable à celle des graisses (fondante et onctueuse).

Du point de vue nutritionnel, la gélatine est intéressante car elle contient 9 des 10 acides aminés essentiels que le corps ne peut pas fabriquer. Elle peut donc être utilisée aussi pour sa  richesse naturelle en protéines, et non plus pour son pouvoir gélifiant, diminué dans ce cas. Elle contient environ 340 calories pour 100g.

 

Ci-dessous, des liens que je trouve intéressants :

http://www.santeonaturel.com/fiche-sante-collagene-hydrolyse,277.html

http://jelly.e-monsite.com/pages/en-francais/partie-scientifique/hydrolyse-du-collagene.html

http://www.dukanaute.com/recette-bonbons-gelifies-168.html

 

Publié dans Ingrédients | 6 commentaires

La vaseline (pétrolatum) dans les cosmétiques

Sources : Wikipédia, E-santé, Santé médecine, L’observatoire des cosmétiques, Medisite, Aiglon-France.

 

Connue depuis plus de 100 ans, la vaseline occupe une place très importante dans l’arsenal des ingrédients pharmaceutiques et cosmétiques.

Du point de vue chimique, la vaseline est un mélange purifié d’hydrocarbures saturés à longues chaînes, solides et liquides de formule générale. Son inertie chimique et physiologique en fait un véhicule idéal pour protéger les ingrédients actifs délicats, pour créer des pommades pour les peaux les plus sensibles, ou pour formuler les produits avec un pH acide ou alcalin.

La vaseline, gelée de pétrole ou petrolatum, est comme la paraffine, un distillat de pétrole formé essentiellement d’alcanes. Elle est fluide à température ambiante.

La vaseline est un médicament ; il s’agit d’une pommade employée comme traitement d’appoint des lésions d’irritation et de sécheresse cutanée.

La vaseline, c’est gras. C’est même l’une des substances les plus grasses que l’on puisse trouver. Elle a donc un rôle hydratant et isolant à la fois.

Parce qu’elle est minérale, la vaseline n’entraîne pas d’allergie. Dans sa forme médicinale que vous trouverez en pharmacie, elle est très pure et ne contient pas d’autres substances. C’est ce qui permet de la conseiller même sur des peaux fragiles ou abîmées.

 

Fonctions

Agent antistatique
Un agent antistatique réduit l’électricité statique, et empêche les cheveux ou les poils d’être électriques.

Emollient
Un émollient assouplit et adoucit la peau.

Conditionneur capillaire
Un conditionneur capillaire laisse les cheveux faciles à coiffer, souples, doux et brillants et/ou donne du volume, de la lumière, etc…

Hydratant
Un hydratant augmente la teneur en eau de la peau et la maintient douce et lisse.

En fonction de ses propriétés telle que l’élasticité, la viscosité, le point de goutte ou la capacité d’absorber l’huile, la vaseline peut être utilisée comme régulateur de consistance ou stabilisateur d’émulsion.

 

La vaseline a de nombreuses propriétés

La vaseline pure est vendue en pharmacie pour le traitement des coupures, brûlures, lésions d’irritation, soins des pieds abîmés, gerçures des lèvres, soins anti-froid, onguents pour soigner les fesses des nouveaux-nés.

En cas de petites blessures (brûlures, morsures, égratignures…), la vaseline peut aider à régénérer la peau. Elle crée un milieu humide au niveau de la plaie et favorise la croissance cellulaire en limitant la formation de croûtes.

La vaseline est un corps gras efficace en cas de lèvres gercées. Grâce à son action occlusive, elle hydrate la peau et empêche l’eau de s’échapper.

La vaseline a des propriétés occlusives, elle bloque toutes les entrées de l’eau comme les sorties. Elle forme une couche imperméable à la surface de la peau qui limite l’élimination de l’eau et évite la déshydratation.

A titre d’exemple, mentionnons les bandes grasses à appliquer sur les brûlures : la vaseline crée un milieu humide favorable au processus de cicatrisation.

En médecine, le tulle gras désigne une compresse ayant la spécificité d’être imprégnée de vaseline minérale dont l’origine est naturelle. Ce morceau de tissu en viscose, présentant des mailles resserrées, est généralement utilisé pour traiter les plaies dites aigües telles que les brûlures ou les plaies traumatiques. Le tulle gras est également employé pour aider à la cicatrisation des escarres ou des ulcères. Ce pansement stérile et gras, comme son nom l’indique, présente l’avantage de ne pas se coller à la plaie, ce qui facilite le processus de cicatrisation.

Dans les sports de contact comme la boxe, elle est appliquée pour limiter les saignements, protéger les plaies, limiter l’apparition et l’élargissement de celles-ci. Elle est aussi utilisée au rugby, pour les mêmes raisons et également pour protéger les oreilles et le visage lors des phases de mêlée.

Les nageurs s’enduisent de vaseline pour réduire les effets du froid.

En concours complet d’équitation, on applique de la vaseline sur les parties du cheval exposées aux obstacles (face avant des antérieurs et des postérieurs), afin de limiter les traumatismes lors des chocs sur les obstacles fixes du cross.

Grâce à ses propriétés, elle est souvent présente en cosmétique dans les crèmes protectrices pour les mains et les pieds. En bref, elle fonctionne comme un écran qui protège la peau des agressions extérieures et permet son auto-guérison en cas de lésions.

La vaseline réduit la perte d’eau à travers l’épiderme de plus de 98 %. Grâce à cet excellent pouvoir hydratant, de nombreux dermatologues utilisent la vaseline pour le traitement des peaux présentant des problèmes de sécheresse cutanée ou de squames.

La vaseline en toute petite quantité peut donner un meilleur aspect aux pointes fourchues des cheveux longs. Attention, naturellement, elle va graisser les cheveux, donc l’utilisation doit être très modérée.

La peau des pieds est l’endroit le plus sollicité de notre corps. Pour éviter qu’elle sèche et que de la corne se forme, il faut l’hydrater. « La vaseline est un produit efficace sur les pieds secs. On peut l’appliquer généreusement sur les zones sèches et laisser poser toute une nuit après avoir enfilé une paire de chaussettes.

La vaseline isole la peau de tout ce qui pourrait la toucher. Pour éviter de tacher la peau, vous pouvez en mettre sur vos doigts autour de l’ongle avant d’appliquer du vernis, ou sur votre front au moment où vous teignez vos cheveux.

On peut l’utiliser pour éviter tous les frottements contre la peau, c’est-à-dire aussi dans les chaussures pour éviter les ampoules.

 

Bien choisir sa vaseline

N’oublions pas que la vaseline est issue d’une distillation de pétrole. Il est donc important de bien la choisir. Il faut utiliser de la vaseline de qualité pharmaceutique qui répond aux normes de la pharmacopée européenne.

La vaseline est bien tolérée par la peau, mais attention à son caractère comédogène.

 

Mon avis personnel :

Je pense très fortement qu’aucun ingrédient ne peut se substituer à un autre.

En aucun cas je pense que la vaseline peut remplacer les corps gras bruts extraits à froid, mais en aucun cas je pense que la vaseline n’a pas sa place dans certaines recettes cosmétiques.

Je pense que la vaseline dosée fortement doit être réservée aux préparations pharmaceutiques qu’on utilise sur une courte durée.

Je pense que dosée faiblement dans une crème cosmétique, la vaseline peut être intéressante, notamment pour une peau très déshydratée souffrant de sècheresse.

 

Publié dans Ingrédients | 18 commentaires

Le blaireau pour se laver le visage

Le blaireau est un accessoire masculin que j’ai eu envie de tester lorsque j’ai découvert la brosse Tosowong. Je voulais savoir qui aurait ma préférence : la brosse Tosowong ou le blaireau, donc j’ai acheté un blaireau. 😉

 

Ci-dessous, le lien concernant mon article sur la brosse Tosowong :

https://cosmeticshomemadecolchique.wordpress.com/2014/08/21/brosse-tosowong/

Ci-dessous, le lien de mon blaireau :

http://www.artisanbarbier.com/epages/281423.sf/fr_FR/?ObjectPath=/Shops/281423/Products/%22Blaireau%20MB%201201%22

 

Avant de tester le blaireau, j’utilisais la brosse Tosowong et j’en étais très contente. Mais voilà, ça c’était avant de tester le blaireau 100 % poils de blaireau, cet objet que les hommes utilisent pour se raser.

Je suis très contente d’avoir osé acheter un blaireau masculin pour laver mon visage. Mon blaireau est un pur gris véritable 100 % poils de blaireau. Je suis tellement contente de mon blaireau que j’en ai acheté un second une quinzaine de jours après pour le garder en réserve.

 

Pourquoi je préfère le blaireau à la brosse Tosowong :

1°) Le poil naturel du blaireau est capable de se gorger d’eau contrairement au poil synthétique, ce qui permet d’obtenir une meilleure mousse.

2°) Les poils du blaireau plein de mousse me paraissent encore plus doux sur ma peau que les poils de la brosse Tosowong. Aucune irritation, une peau très lisse et douce et pourtant, je lave mon visage matin et soir avec mon blaireau depuis déjà plusieurs semaines.

3°) Le plaisir du massage en douceur avec de la mousse extrêmement plus abondante et beaucoup plus crémeuse qu’avec la brosse Tosowong.

4°) La prise en main du blaireau est beaucoup plus pratique que la prise en main de la brosse Tosowong.

 

Bien entendu, j’ai fait des savons pour me servir de mon blaireau. J’ai fait trois savons dont les articles paraîtront sur mon blog.

 

Publié dans Divers, Recettes visage | 10 commentaires

Le no poo co-washing : lavage des cheveux avec de l’après-shampoing sans silicone

J’ai découvert le no poo co-washing il y a quelques années grâce au forum Boucles et Coton.

Ci-dessous, un lien qui explique ce qu’est le no poo :

http://nilou.wordpress.com/2007/08/20/la-methode-no-poo-de-lorraine-massey/

 

J’aime utiliser à la place du shampoing de l’après-shampoing pour me laver les cheveux.

Personnellement, le no poo pour moi veut dire lavage des cheveux avec un après-shampoing contenant des tensioactifs cationiques mais sans silicone. Voilà pourquoi je préfère rajouter dans le titre de mon article le mot co-washing après no poo.

Je suis totalement contre la pratique du no poo qui consiste à utiliser des ingrédients avec des pH trop acides ou trop basiques.

Je ne risque pas d’utiliser du bicarbonate de soude ou du citron sur mes cheveux ou mon cuir chevelu. Le bicarbonate de soude et le citron ont des pH extrêmes qui peuvent agresser les glandes sébacées, le cuir chevelu et les cheveux.

Personnellement, je conseille plutôt de faire un shampoing si on a une routine capillaire qui ne permet pas à son après-shampoing de laver correctement son cuir chevelu et ses cheveux, plutôt que d’utiliser des produits avec des pH extrêmes comme le bicarbonate de soude ou le citron.

Les après-shampoings notamment les bios, qui mettent de l’alcool et des tensioactifs destinés aux shampoings à la place des tensioactifs cationiques, ne me plaisent pas du tout et je n’en veux pas pour mes cheveux.

Personnellement, je suis très contente que les tensioactifs cationiques dont les ammoniums quaternaires font partie existent, car je les trouve personnellement beaucoup plus intéressants, que tous ces tensioactifs sans sulfate qui composent certains shampoings et également certains après-shampoing, notamment les bios.

Oui, je clame haut et fort que j’apprécie le BTMS (Ceteraryl Alcohol et Behentrimonium Methosulfate), le Conditioner Emulsifier (CE) et les ammoniums quaternaires dans un après-shampoing destiné à être utilisé pour le no poo co-washing.

Je trouve que certains après-shampoings lavent très bien le cuir chevelu et les cheveux à condition de bien les choisir et surtout de les utiliser correctement.

Un après-shampoing qu’on veut utiliser pour le no poo doit être sans silicone, car les tensioactifs qu’il contient ont un pouvoir lavant moins puissant que les tensioactifs contenus dans les shampoings.

J’ai pu remarqué que c’est grâce aux tensioactifs cationiques qu’un après-shampoing est capable de nettoyer mes cheveux en douceur.

Le seul problème que j’ai rencontré avec les tensioactifs cationiques, c’est qu’un produit qui en contient ne doit pas rester longtemps sur les cheveux et doit être parfaitement rincé, pour ne laisser aucun résidu sur le cuir chevelu et les cheveux.

J’ai testé des produits sans rinçage contenant des tensioactifs cationiques sur la peau et les cheveux et c’est là que j’ai rencontré les problèmes suivants : peau qui grattouille avec apparition d’irritations puis de boutons, de cheveux alourdis, ternes avec résidus sur le peigne lors du coiffage.

Si je ne laisse pas poser plus de trois minutes un produit contenant des tensioactifs cationiques sur ma peau ou mes cheveux et qu’ensuite je procède à un rinçage fait dans les règles de l’art pour l’éliminer totalement, je ne rencontre aucun problème d’intolérance ou de résidus.

Un après-shampoing qui ne contient pas de tensioactif cationique, je l’utilise après avoir fait un shampoing ou une teinture chimique (shampoing colorant), car si j’utilise un après-shampoing qui contient des tensioactifs cationiques après avoir fait un shampoing, ça assèche mes cheveux, ce qui est normal puisque les tensioactifs cationiques ont un pouvoir lavant. Donc, j’ai remarqué qu’un shampoing suivi d’un après-shampoing, représentait chez moi un double lavage des cheveux.

Personnellement, je trouve qu’à l’heure actuelle, rien n’est aussi doux et efficace pour laver les cheveux que les tensioactifs cationiques contenus dans un après-shampoing.

Personnellement, j’ai remarqué que si je rince rapidement et totalement l’après-shampoing, c’est-à-dire sans temps de pause sur mes cheveux et après avoir au préalable bien pris soin de l’émulsionner en rajoutant un peu d’eau, mon cuir chevelu et mes cheveux sont parfaitement nettoyés. C’est en procédant ainsi que j’obtiens un rinçage total de l’après-shampoing et par la même occasion des cheveux propres.

Les après-shampoing vendus dans le commerce qui ont ma préférence ne sont pas chers. Les après-shampoings chers ont des listes d’ingrédients qui ne me plaisent pas. Les marques que j’aime utiliser sont : Franck Provost, Ultra-doux de Garnier, The Body Shop à la banane qui sent divinement bon.

 

Explications de ma façon de procéder pour laver mes cheveux avec de l’après-shampoing :

Dans un bol, je dilue 50 grammes d’après-shampoing avec 30 grammes de liquide, afin d’obtenir un après-shampoing moins épais et qui s’émulsionnera beaucoup plus facilement sur mon cuir chevelu et mes cheveux.

Après avoir bien émulsionner mon cuir chevelu et mes cheveux, je rajoute un filet d’eau et je continue à émulsionner.

C’est grâce à la dilution de mon après-shampoing et à ma façon de l’émulsionner sur mon cuir chevelu et mes cheveux, que je peux ensuite bien le rincer et obtenir un cuir chevelu et des cheveux propres.

 

Ci-dessous, les recettes d’après-shampoing que mes cheveux apprécient lorsque je pratique le no poo :

 

1ère recette

50 grammes d’après-shampoing

30 grammes de quinton hypertonique

1 cuillère à soupe pleine de sucre cassonade non raffiné bio

Le sucre doit être rajouté au dernier moment pour permettre une exfoliation du cuir chevelu en douceur.

Ci-dessous un lien concernant le comparatif en minéraux du sucre blanc et du sucre complet :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Sucre

Attention ! Le sucre roux peut être un sucre raffiné qui a subi une légère caramélisation.

 

2ème recette

50 grammes d’après-shampoing

30 grammes d’eau du robinet

1 cuillère à café pleine de sel de Noirmoutier

Le sel de Noirmoutier n’est pas raffiné et son grain n’est ni trop gros ni trop petit, pour permettre une exfoliation du cuir chevelu en douceur.

Le sel doit être rajouté au dernier moment pour permettre une exfoliation du cuir chevelu en douceur.

Attention ! un sel raffiné n’apportera pas les bienfaits d’un sel non raffiné.

 

3ème recette

50 grammes d’après-shampoing

30 grammes de quinton hypertonique

1 cuillère à café d’huile d’olive

1 cuillère à soupe pleine de sucre cassonade non raffiné bio

 

Publié dans Focus | 10 commentaires

Crème de nuit anti-âge revitalisante pour peaux matures

Je suis extrêmement contente de ma crème.

C’est une crème eau dans l’huile qui a la particularité de convenir aux peaux normales et mixtes. Cette crème est très bien absorbée par ma peau et laisse donc un fini mat.

Les bienfaits de cette crème se font ressentir sur ma peau dès les premières applications.

 

Recette :

 

Phase aqueuse

35,5 % eau minérale Contrex

30 % plasma marin isotonique

10 % hyaluronic silicium 1800 mg de chez Aragan

0,5 % vitamine C stabilisée en poudre

0,5 % sel d’Epsom

 

Phase huileuse

5 % beurre de karité

8 % huile de germe de blé

5 % huile de noix

1,5 % polyglycéryl-3 ricinoléate

1 % sorbitan olivate

1 % tribéhénin (synchrowax)

0,5 % stéarate de magnésium

 

Ajouts bain marie éteint juste avant le début de l’émulsification

0,5 % vitamine E

0,5 % conservateur parabens

0,5 % parfum maison

 

Crème réalisée avec mon mixeur à pied Bamix.

 

Ci-dessous, le lien de mon parfum maison :

https://cosmeticshomemadecolchique.wordpress.com/2013/12/09/parfum-pour-cremes-cosmetiques/

 

 

Publié dans Recettes visage | 14 commentaires

Mon eau micellaire reminéralisante et hydratante

Je fais un nouvel article concernant une recette de mon blog, car je veux que la recette de mon spray cheveux figure également dans la catégorie recettes visage.

 

L’eau de mon spray cheveux, voir ma recette dans le lien ci-dessous, nettoie parfaitement ma peau le matin après une nuit de sommeil.

 

Je me suis rendue compte que l’eau de mon spray cheveux était capable de nettoyer la peau de mon visage comme le fait une eau micellaire, car mon coton était sale et ma peau parfaitement nettoyée. Mon coton n’est pas sale et ma peau n’est pas propre si j’utilise l’eau du robinet à la place d’une eau micellaire pour nettoyer mon visage.

 

Les eaux micellaires et moi on n’est pas des copines. Même faiblement dosés, les tensioactifs qui se trouvent dans les eaux micellaires irritent ma peau. Pas de problème d’irritation si je rince une eau micellaire.

 

L’eau de mon spray cheveux se comporte sur ma peau comme un véritable soin : très reminéralisant, très tonifiant et très hydratant. Bref, je suis extrêmement contente de ma recette toute simple que je trouve extrêmement efficace et qui m’apporte les bienfaits anti-âge que je recherche.

 

J’ai voulu faire cet article, car je suis extrêmement contente des bienfaits de l’eau de mon spray.

 

https://cosmeticshomemadecolchique.wordpress.com/2014/10/05/spray-marin-cheveux-des-surfeuses/

 

Recette de mon eau micellaire :

95 % quinton hypertonique

5 % glycérine végétale

Ne pas rincer.

 

Publié dans Recettes visage | 4 commentaires